Jump to content
Command & Conquer SAGA

Universités


Revan

Recommended Posts

Pour ceux qui sont en fac, votre fac est-elle bloquée par les "contestataires" contre la lpoi Pécresse?

En ce qui me concerne, a Strasbourg ce n'est pas le cas, mais plusieurs de mes amis a Lille et ailleurs ont vu leurs facs bloquées....

et vous?

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 110
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

je suis actuellement à Toulon et je ne sais pas trop si la fac sera bloqué mais là où je suis certain c'est que mon institut ne sera pas bloqué.

perso faudra qu'on m'explique ce que la loi pour l'autonomie des universités pose comme problèmes et en particulier pour les étudiants. Certains etudiants semblent selon moi oublier que les études ne sont pas une fin en soit mais que c'est bien de bosser l'objectif. Mais bon c'est peut être car ils n'ont jamais bossé (j'entends par là vrai job).

Link to comment
Share on other sites

Au Québec ça bouge aussi. Les CEGEP* et universités militant contre un dégel* des frais de scolarité par le gouvernement ''Libéral''* en place. Au CEGEP où je vais il y a un vote pour la grève 3 jours semaine, je vais savoir ce soir les résultats.

Et maintenant pour nos amis d'outre mer j'explique les termes que j'ai employé :

*CEGEP : Centre d'Enseignement Général Et Professionel, équivaut au niveau collégial.

*Je dis dégel car au Québec les frais de scolarité sont gelés, ils ne peuvent etre modifiés.

*Le parti Libéral c'est le parti provincial des riches, des anglophones et des immigrants. Ce que je viens de dire est très général lol

Link to comment
Share on other sites

En effet Tchutch, les étudiants qui bloquent considèrent le travail a la limite comme une infamie, rajoute a cela leurs fantasmes sur la prvatisation de luniversité ou la priuse de contrôle des universités par lesentreprises, et le fait que de oue façon c'est bien de causer des pbs au gouernement et tu as la raison pour laquelle l'UNEF s'opposera a tote réforme...(et puis l y a aussi le fait qu'il faut rappeler au PS qu'ils existent, les municipales c'est pour bientot et il y a encore quelques investitures a prendre...)

Vodka : les AG c'est comme d'hab? Voe a main levée pour mieux repérer les "sociaux-traitres"? Amphis remplis de "camarades" même pas incrits a l'Université? et sentiment général qui fait que tu sens que si tu t'exprime ou vote contre le blocage il risque de t'arriver des ennuis? ;)

Marti MB : Euh, Le parti libéral au caada c'est pas la gauche? Sinon tu serais pas un peu partisant du Parti Québéquois toi? ;)

Link to comment
Share on other sites

Revan:

Pendant le CPE c'était comme ça. La semaine derniére, lorsque le blocage à commencé ça s'est effectivement passé comme ça.

Mais lundi ça ne se passera pas comme ça. Le Président de l'Université ainsi que le Doyen ont bien insistés! Il faut respecter les régles de la démocratie ( et non pas encourage les comportement que tu as brillament décrit ). Ainsi le vote de lundi convie tous les étudiants à venir voter. Mais comme un véritable vote ou on a besoin de sa carte d'élécteur, des listes seront dressés, et il faudra présenter sa carte d'étudiant et signer! Et cela ne sera possible qu'une seule fois.

Donc logiquement la donne devrait changer.

Note: Je suis quand même opposé à la loi mais contre le blocage! Opposé car cette loi pénalise les sciences humaines ( parait-il car les sciences humaines sont considerées comme "non productives et inutiles") et si ça se produit les profs des petites sections comme le russe justement nous ont prevenu que la section russe de Lille 3 risquait de fermer sous deux ans. Et perso j'ai pas les moyens financiers d'aller finir mon cursus sur Paris.

Link to comment
Share on other sites

Ok, donc théoriquement tout devrait bien se passer, mais tiens nous au courant, parce que je connais les réactions épidermiques des bloqueurs (qui ont une conception pluot moscovite de la démocratie) quant on prévoit d'organiser un vote a bulltins secrets....

Quant a la loi, perso je ne suis pas un fanatique de cette loi, elle ne résout rien et ajoute encore une couche a la montagne de réformes inutiles, comme on sait si bien le faire en France.

Cependant, je ne m'y oppose pas parce que premièrement si elle entre en application, ce sera un camouflet aux bloqueurs (et a ceux qui se croient majoritaires avec 19% des voix), et que deuxièmemnt ça sera toujours un pas en avant.

Vodka : auh, pénaliser les sciences humaines?? Pas inscrit dans la loi ça....

Au contraire ça leur permet de mieux se financer

Et certaines sciences humaines sont assez appréciées pares entreprises(un DRH avec de notions de psychologie par exemple,n c'est toujours un plus)

(Harvard est beaucoup plus autonome que les universités française, j'ai pas entendu dire que les sciences humaines étaient maltraitées la bas ;)

Link to comment
Share on other sites

Oui la psycho peut-être ( enfin j'en sais rien c'est pas mon domaine ), mais les langues par exemple, je me raméne avec mon cv surchargé en langues slaves:

- Bonjour je parle russe, ukrainien polonais et serbo-croate...

- Vous parlez anglais ou chinois?

- Juste un peu mais les langues citées plus haut je les parle très bien dont le russe courrament sans accent car c'est ma langue maternelle.

- Oui mais vous auriez du parler bien anglais comme tout le monde. Alors vous êtes pas interessant! Suivant!

Véridique! C'est du vécu. Alors de ce point de vu là c'est sur qu'on sert à rien.

Bien sûr je parle de mon secteur personnel, car je suis concerné et que je connais bien la situation, après le reste je ne sais pas trop non plus mais:

Y'a qu'a voir le CAPES de russe, la politique du gouvernement est vraiment bizarre de chez bizarre.

On manque de professeurs de russe ( car la Russie revient sur le devant de la scéne et va bien falloir négocier avec eux pour les énérgie et autres problémes, et croyez moi que c'est pas en parlant anglais que vous décrocherez des contrats en russie ), la demande actuelle est d'au moins 50 professeurs par an au niveau national.

Pourtant chaque année il y à environ 200 candidats au CAPES dans toute la France. Et sur toute la france il n'y à que 2 postes par an. Comme c'est un concours seuls les meilleurs sont retenus. Résultat: des gens avec 17 de moyenne au concours, ce qui est une excellente note, ne sont pas admis! :o C'est un comble! Si ils prenaient les 50 qui seraient nécessaires selon la demande des lycée qui veulent remplacer leurs profs qui partent à la retraite pour ne pas perdre leurs sections de russe, 25 %des candidats seraient admis! et non pas 1%!

Sans compter comme je te l'ai dit que les hautes instances de ma fac ont dit: "si on privatise on ne gardera que les secteurs ou investisseurs mettrons le paquet". Par conséquent la section de russe ( mais aussi toutes les langues slaves d'ailleurs) vont foutre le camp! J'a idéjà du mal a financer mes études sur Lille, alors sachant que il ne restera plus que Paris, non merci!

Link to comment
Share on other sites

Pour le pb que tu as décris plus haut........nous sommes en France n'oublie pas, on ne remets pas en cause les normes mêms si elles sont archaïques....(et vive lenseignement superieur....)

Justement l'autonomie c'est un pas vers la fin de ces numerus clausus débiles.....

Ceci dit, pour ton CV, dans une boite US ou Anglaise (voir mêm Allemande) tu serais acceuilli a bras ouverts, mais ici on a déja eu du mal a compndre qu'il fallait parler anglais, alors le russe.....

Quant aux entreprises, il faut comprendre qu'elle n'ont absolument aucune envie d'investir dans les facs françaises dans létat ou elles sont ;)

Et il n'y a pas que les entreprises,il y a ausi es donations d'anciens élèves (Système des Alumnis aux US), même si ce n'est pas ancré dans les mentaliés françaises.....

Link to comment
Share on other sites

Marti MB : Euh, Le parti libéral au caada c'est pas la gauche? Sinon tu serais pas un peu partisant du Parti Québéquois toi? ;)

Je suis de plus en plus pour le PQ, mais ça veut pas dire que je veux l'indépendance du Québec à tout prix. Seulement le Libéral fait chier avec ses lois anti-sociales et néo-libéralistes économiquement. Mais ya pire, le parti en montée, l'ADQ, c'est des conserves... en tout cas, le PQ est en train de redevenir le parti de la jeunesse.

Link to comment
Share on other sites

Pour info ya pas de Président au Quebec mais un Premier Ministre.

Sinon Martin il me semblait qu'au Canada, le parti libéal c'était la gauche et le Parti Conservateur la droit, mais aparament au Qubec le PQ c'est la gache, le PL c'et la droite et l'ADQ extrème droite, j'ai bon?

:lol:

Link to comment
Share on other sites

Non, nous au Canada on est pas fou comme en France, on a pas d'extrème droite ! :lol:

Les partis Libéral du Canada et du Québec sont différents...

Le PQ est à gauche, le Libéral au centre et l'ADQ à droite. Pour le fédéral c'est Libéral, Vert, Bloc Québécois et NPD à gauche, Conservateur à droite. Ne pas confondre PQ et Bloc, car bien qu'ils soient tous les deux séparatistes ils ont des buts différents.

Link to comment
Share on other sites

Aucune idée, je n'y étais pas lol! :lol:

Enfin d'après ce qu'on m'a dit les votes ont eut lieux à bulletin secret, sur présentation de carte d'étudiant. Les cartes d'étudiant ont été tamponnées ( pour ne pas qu'une même carte serve à voter deux fois, y'a des petits malins ) et c'est le personnel de l'administration qui à procédé au depouillement.

Mais c'est justement ce qu im'inquiéte... Le personnel d el'administration de ma fac est réputé pour son "courage à toute épreuve et son zéle stakhanoviste" ( ironie quand tu nous tiens!!!). C'est simple les horaires d'ouverture du secrétariat par exemple sont 8h30-12h et 14h-16h30... Le probléme c'est que le matin y'a jamais personne avant 9h30, voire 10h00. Et à 11h45 ils partent pour aller manger. L'aprés midi il rouvrent à 14h00 mais, enfin, comment dire, si tu te pointes soient ils ronflent ( la digestion sûrement ), soit ils râlent en disant qu'ils ne peuvent pas avoir une minute pour souffler (mais ça c'est tordant ). Et ils partent à 16h00 ( et pas 16h30).

Donc avec mes potes on à sorti cette célèbre blague: "je me raméne à 16h15, je frappe à la porte. La j'entend une voix qui dit "c'est fermé, on ferme a 16h30, savez pas lire"! Alors je dis "Fermé? mais, il est 16h15!). Et eux répondent: Ben oui mais on ferme à 16h et 30 secondes..." LOL

Link to comment
Share on other sites

MDR^^

Tiens j'ai entendu que des étudiants avaient tenté de rejoindre les cheminots et s'étaient fait jeter par ces derniers :lol:

Ah, la vieille haine communiste/gauchiste est toujours tenace ;)

De toute façon, ils peuvent voter avec toutes les majoirités qu'ils veulent, les blocages sont et restent illégaux.

Le droit de circuler étant un droit inaliénables aux dernières nouvelles.

Ils ne veulent pas bosser soit, mais ils n'ont pas le droit d'empécher ceux qui le veulent de bosser.

Link to comment
Share on other sites

perso faudra qu'on m'explique ce que la loi pour l'autonomie des universités pose comme problèmes et en particulier pour les étudiants. Certains etudiants semblent selon moi oublier que les études ne sont pas une fin en soit mais que c'est bien de bosser l'objectif.

Je cite Tchutch' mais je vais tenter de répondre de manière globale à ce qui a été dit sur ce sujet.

Concernant la loi en elle même :

Le problème de l'autonomie est qu'elle inclue un désengagement progressif de l'état dans le financement des université et que çà inclus aussi les laboratoires de recherche.

Je viens de bosser pendant 1 an à l'Institut de Recherche en Mathématiques de Jussieu (Unité dépendante du CNRS et plus gros labo de math au niveau Européen) et j'ai eu l'occasion de voir un peu comment fonctionnaient les financements à ce niveau.

Les entreprises peuvent déjà subventionner des projets de recherche à l'heure actuelle ou donner des bourses à des doctorants.

État des lieux : Rien, netra, que dalle, les seul secteur qui réussisent à toucher des financements privés sont les maths qui s'appliquent à la finance aux stats et autres maths "très" appliquées. Les autres n'intéressent pas car ils ne sont pas rentable à court terme, le problème est que c'est la recherche dans ces maths fondamentales qui aide à la progression de la recherche en maths appliquées.

J'ai parlé ici des maths, mais c'est le cas ailleurs, en littérature, en socio, en physique, en art, etc... A priori ça ne rapporte pas d'argent donc on n'investit pas, même si c'est utile sur le long terme où que ça fait tout simplement parti d'une société moderne (Ouai, supprimons la recherche en art et j'aurais pas fais d'étude post-bac).

Si on autorise l'injection de capitaux privés directement au sein de formations est-ce qu'on va arriver à la même chose, un gros investissement sur le court terme et peu ou pas d'investissement sur le long terme ou ce qui ne semble pas utile. Dans ce cas effectivement les étudiants en sciences humaines on effectivement du soucis à se faire. Entre un investissement en développement informatique et de la recherche en linguistique le choix sera vite fais.

Je précise que la loi ne mentionne pas explicitement le désengagement de l'état et si ça se trouve tout ira pour le mieux dans le meilleur des monde, l'apport financier privé ne sera qu'un bonus. Personnellement j'y crois pas et c'est pourtant ainsi que la loi est présentée.

Concernant le blocage des facs :

Eteignez la TV, allez aux AG et regardez comment ça se passe réellement, à part dans les 5 grosses facs montrées du doigt par les médias tout se passe plutôt bien. J'étais hier sur el campus de Chambéry pour le boulot, j'ai même pas vu une banderole (enfin pas plus que les tracts habituels), y'a pas si longtemps j'étais étudiant à Marne la Vallée et quand le déblocage à été décidé en AG les cours on repris.

Certaines facs sont des points médiatiques à bloquer (Nanterre, La Sorbonne, Renne 2) c'est tout.

Concernant la nécessité de réforme :

Il est évident par contre que le système éducatif est à réformer, il y'a trop d'étudiant en sciences humaines et trop peu de jeunes en CAP en BEP en BTS par rapport à ce qu'offre le marché du travail.

Et je ne parle même pas de l'apprentissage réclamé par l'industrie et en hausse misérable de 3% cette année. Pour info mon Master en alternance c'est uen embauche sous 3 mois maximum à la sortie (en général ceux qui commencent par se prendre 1 ou 2 mois de vacances).

J'ai eu la chance de pousser mes études juqu'au Master (Bac+5), mais au final je me retrouve dans une position inconfortable car j'ai un profil de chef de projet alors que je préfère le développement pur, pourquoi avoir fait des études alors ?

Pas le bon bac ! Avec mon super bac agricole en poche j'ai décidé de changer de voie et de tenter les BTS et IUT en informatique. Et non, "Pas possible Monsieur vous n'avez certainement pas le niveau en math" Ha bon :rolleyes:

Et oui si on n'a pas fais S à priori c'est dur dur d'intégrer des études courtes ... ou longues (25% des prépa-littéraires sont constituées d'élèves sortant de S).

Pas le bon bac donc, mais pourquoi aller jusqu'au bac d'ailleurs, le plombier en bas de chez moi trouve personne pour reprendre sa boutique, y'a 5 ans de carnets de commandes, mais personne en CAP plomberie.

Et on parle du chômage des jeunes, si on arrêtais un peu des les pousser coûte que coûte vers les études longues.

Réformer oui, mais attaquer à la base, au collège, au lycée. Le problème des sciences sociales surchargées se résorbera de lui même.

--------------------------

J'ai sans doute d'autres trucs à dire mais plus rien qui viens là à l'instant.

Link to comment
Share on other sites

Magnifique intervention et explication d'Arzenist qui nous à fait un véritable cours magistral sur ce probléme. Bravo.

Sinon les derniére nouvelles concernant ma fac:

Jean Claude Dupas, le président de notre chére Université Lille 3 - Charles de Gaulle ( donc la mienne lol ), à fait aujourd'hui un communiqué que voici:

"Le mouvement actuel de protestation étudiante touche principalement les universités et départements de lettres, et sciences de l'homme et de la société.

En effet, par leur sensibilité propre et la formation qu´ils reçoivent, ces étudiants sont particulièrement ouverts aux problèmes sociaux et aux enjeux collectifs.

Ils sont inquiets du climat social et politique actuel, soucieux du maintien du service public, préoccupés de leur avenir comme de celui des universités et de leurs formations.

Ces inquiétudes dépassent très largement la nouvelle loi sur les universités, dont l'objet se limite au mode de gestion des universités. On ne sortira pas de la situation actuelle par un simple rappel à l'ordre, pas plus d'ailleurs que par la simple abrogation de cette loi :

– pour assurer au plus grand nombre les conditions de la réussite, il est essentiel qu´il n´y ait aucun désengagement de l´Etat ni des diverses collectivités publiques ;

– une stratégie de refus ou de repli sur soi serait catastrophique. Mais elle n'est pas la seule possible. La société de la connaissance a besoin des sciences de l'homme et de la société et il nous appartient d'y prendre toute notre place en construisant un projet convaincant ;

– le blocage de l´université immobilise nos forces, alors qu´en ce moment précis, nous devrions tous, enseignants et personnels de l´université, étudiants, partenaires extérieurs, être en train d'élaborer en commun ce projet.

Jean-Claude Dupas, président de l'université."

Link to comment
Share on other sites

Lol! C'est pas prêt de s'arrêter! C'est bloqué au moins jusqu'à mercredi pour le moment. Faut dire que les petits malins de bloqueurs ( qui organisent bien évidement les AG ) s'arrangent pour faire de la désinformation au sujet des dates, heures et lieux des AG. De plus ces AG n'ont plus un ordre du jour fixé à l'avance comme auparavant mais une ordre du jour surprise décidé en début de séance. Par conséquent pas plus tard qu'hier ils ont décidé que l'ordre du jour serait " vote à main levé de reconduction du blocage ou non". Bien sûr comme les gens étaient mal informés ils ont reconduit à une écrasante majorité!!!!

C'est même un blocage total et non partiel comme c'était le cas ( avant les étudiant en master recherche et les candidats au CAPES pouvaient entrer! Plus maintenant!!!!

Les informations sont assez floues concernant le prochain vote.

"Le vote de la remise en cause de l'occupation de nuit et du vote administratif est reporté à l'AG du 19/11", voilà ce qu'affiche dans le bâtiment B le compte rendu de l'AG du 15/11.

Ainsi, lors de l'AG du lundi 19 novembre qui aura lieu à 12h dans l'amphi A, les questions concernant l'organisation du vote seront donc sûrement débattues : dans quelles conditions se déroulera le vote, qui pourra y prendre part, le vote administratif sera-t-il accepté, etc.

Le prochain vote décisionnel aurait donc lieu lundi 19 novembre : il décidera des modalités du prochain vote concernant le blocage (vote administratif ou non, qui peut voter, etc.)

Si la modalité du vote administratif est acceptée, celui-ci aura lieu au plus tôt mercredi, très certainement le jeudi 22 novembre (vote en isoloir, à bulletin secret).

Link to comment
Share on other sites

Tactiques hbituelles : Désorienter tout le monde, seuls les syndiqués peuvent suivre....

Aussi le fait de faire voter sur tout et n'importe quoi (Régularisation des sans papiers, désisitution de Sarko/du gouvernement, abolition de la mort, de la misère, du chomage,....) de façon a ce que les anti-blocage soient lassés et partentn avant le vote du blocage

Link to comment
Share on other sites

Ce pays manque d'ordre et de discipline c''est tout! On laisse faire trop de choses. Sarko avait dis qu'il allait resserer la vis, ben moi je me marre lol!!! Parei lpour son kärcher, j'en ai pas vu la couleur! :lol:

En Russie c'est différent. Les gens ne font pas gréve, ou presque pas ( ils ignorent ce que c'est presque lol ) et tout ceux qui sont pas contents avec le gouvernement défilent 1 à 2 fois par ans dans ce qu'on appelle "les marches du désaccord", bref c'est des gréves organisés. Mais ces marches tournent toujours au réglement de compte entre ultra-nationalistes, nationaux bolchevistes et police anti-émeute (OMON)

Link to comment
Share on other sites

Perso ma fac a été bloquée la semaine dernière et c'était le chaos total, et une honte par la même occasion.

A l'assemblée générale qui précédait le blocage une majorité écrasante a voté pour le blocus et au final seul une vingtaine de personne est venu bloquer l'université, il serait temps que ceux qui votent par simple fanéantise s'abstiennent et laissent les autres bosser...

De plus bloquer pour bloquer ça ne sert strictement à rien, le but d'un blocage est en temps normal d'empêcher le déroulement des cours et inciter les gens qui se trouvent dans l'incapacité de bosser d'aller manifester ou faire des actions mais quand il n'y a rien d'autre qu'une bande de branleurs qui montent des baricades et attendent toute la journée sans rien faire cela n'a pas la moindre utilité.

Je vais être grossier mais franchement le mot qui me vient à l'esprit pour blocage de la fac Segalen de Brest est éjaculation précoce, les "meneurs" du mouvement semblaient tellement pressés de faire tout péter qu'ils ont lancé tout un tas de truc sans prendre le temps d'organiser quoi que ce soit, ils ont balancé la purée sans même passer par les préliminaires et au final le mouvement n'existe plus et n'aura servi à rien...

Désolé pour la grossièreté mais je suis légèrement énervé d'avoir perdu une semaine de cours pour rien....

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...