Jump to content
Command & Conquer SAGA

Sopa Pipa Acta Hadopi Cispa


ThunderCrash

Recommended Posts

  • Replies 166
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

malheureusement ... un site de Streming bien connu pour d'autre chose "Megaupload" a était fermé par cette lois de merde .... bravo les américains beaucoup de dossier telle que des mods CnC , Minecraft et d'autre jeux était mit sur se site donc une perte pour leur créateur mais pour se qui voulais les utilisé aussi

enfin ...F******* S.O.P.A

Link to comment
Share on other sites

À titre d'information je vous rappelle que l'icann est situé en Amérique ce qui signifie que si ces lois passent presque tout le web est touché par cette loi, c'est pour cela que tout l'Internet (de quelque pays qu'il soit) c'est mobilisé.

Qui parmit nous accèderai encore à internet, à Cncsaga sans passer par les serveurs DNS centraux ? Peut être moi et encore !

SOPA, PIPA, HADOPI, LOPSSI et autres ne sont que des pierres à l'édifice de la légalisation d'Internet !

N'oublions pas que sans le jailbreak de l'iPhone en 1.0.x Apple n'aurai jamais créer d'app store, que sans le hack des jeux les Mods n'existerai pas et que si le 14 juillet 1789 les français avait respecter les lois scrupuleusement alors nous serions toujours sous monarchie absolu !

Au travers de ces faits plus ou moins divers et des combats menés NOUS NOUS BATTONS POUR UN INTERNET LIBRE ET QUI N'APPARTIENT À PERSONNE SI CE N'EST À L'HUMANITÉ !

Link to comment
Share on other sites

L'exemple de megaupload est frappant: les américains n'ont pas le droit à moi français de m'empecher d'accéder à ce site si je le veut qui plus est si c'est pour télécharger légalement un mod de minecraft par exemple.

Il faut se rendre conte de la quantité de savoir ou de technique qui viennent de disparaître sous prétexte qu'il y a des films ou de la musique telechargable illégalement. Je pense à tout ces petits logiciel introuvable et aux pdf de vieux trucs disparus !

Link to comment
Share on other sites

Connaissant la politique d'EA et vu notre statut vis à vis de celui-ci, je pense qu'on ne devrait pas autoriser les discutions du genre, de plus c'est à la limite du politique...

Je laisse néanmoins le sujet ouvert, parce que je suis curieux de vos commentaires.

Mais tâchez de vous modérer au moindre dérapage le topic est verrouillé.

Link to comment
Share on other sites

Prochains sites, youtube, suivi de facebook, daylimotion, wikipedia (et oui car on peut citer des passage de livre ou de film, voir avoir des paroles de musiques), et tout les sites qui auront le malheur de poster ne serais ce qu'un trailer.

BigBrotherBWTV.jpg

Link to comment
Share on other sites

Je pense que si ils veulent vraiment faire ça à longue durée... il va y avoir beaucoup de site fermer. Youtube par exemple serait aussi un favoris si je comprens bien leur raisonement ?!

En attendant la replique est déja faite : 7 sites down en représaille à la fermeture de megaupload tel que universalmusic et le site du gouvernement américain...

Maintenant en s'attaquant a megaupload ils ont tapé un gros coup... je serai curieux de voir quel seront les suites. 2012 sera t'elle l'année de la guerre via internet ? :D

Edited by Chrisev
Link to comment
Share on other sites

Maintenant en s'attaquant a megaupload ils ont tapé un gros coup... je serai curieux de voir quel seront les suites. 2012 sera t'elle l'année de la guerre via internet ? :D

Le fait de perdre un site gouvernemental n'est rien.

Actuellement le gouvernement US a gagné. Et il dispose de la possibilité de liquider qui le génera ou de l'emprisonner avec la complicité des gouvernements européens. Anonymous peut coupe run site web cool, les USA peuvent tuer légalement qu'ils veulent et saboter n'importe quel routeur.

Donc le gouvernement US va gagner. Et il restera en place car aucun alternative politique n´existe ou ne peut se presenter à cause du blocus de la caste en place.

L'idée de guerre me fait donc rire jaune. C'est peut-être du David contre Goliath. Mais pour un Goliat abattu combien de David-wanabe se sont fait tuer?

Link to comment
Share on other sites

Vive Big Brother ! Vive l'Océania !

Non mais franchement ces américains se croit tout permit ! Il y en a marre qu'ils joue les policiers à travers le monde qu'il soit réel ou virtuel ! Moi je leurs pisse dessus avec leur politique de restriction des libertés encore et toujours. Je veux aller comme je veux sur internet et ainsi faire valoir mes droits les plus fondamentaux ! Ils peuvent aller clairement se faire foutre !

Edited by Simon76
Link to comment
Share on other sites

Je n'espère plus qu'une chose. C'est que toutes les personnes ayant hébergé des fichiers personnels sur MegaUpload portent plainte contre les USA et demandent des intérêts pour les données qu'ils ont perdues et qu'ils ne pourront, sans doute, jamais récupérer...

Link to comment
Share on other sites

Bonne idée Odyssee.

Sinon, et bien on est pas dans la merde... Mais bon, les USA démontrent clairement que sa classe politique a vraiment besoin d'une purge, et je mâche mes mots. Entres ces démocrates cons comme des balais et ces républicains pourrit jusqu'à la moelle soit par la religion soit par les lobbies...

Ce qui est absolument certain, c'est que je ne suis pas prêt d'acheter le moindre produit issu des "ayants droit" Américains, à part de rares jeux vidéo. Et si EA est froissé par mon commentaire sur Saga, Generals passera à la trappe aussi.

En ce qui concerne la SOPA, cette loi pourrait aussi impliquer la diffusion des résultats de travaux scientifiques. DE TRAVAUX SCIENTIFIQUES ! Bordel mais c'est digne du IIIe Reich ou de l'URSS !

Link to comment
Share on other sites

Non mais pour qui il se prennent?!? Ils se permettent de censurer leur internet (mais bon c'est leur problème hein) mais aussi le notre en nous empêchant d´accéder librement à un site de partage légal! Depuis quand les étranger ont-ils le droit de NOUS censurer?

Et en plus, l'UMP applaudit! Bien... On se fait dicter notre politique et ce qu'il faut penser.

La liberté d'internet est mort le Jeudi 20 Novembre 2012.

Link to comment
Share on other sites

19/01/2012 21:46

Zéphyr 2090 dit :

C'est bloqué en Suisse aussi.

Donc c'est les serveurs qui sont down. Les DNS mondiaux ne peuvent pas prendre des décisions aussi vite.

J'ai trouvé ça sur clubic... Coïncidence? =D

Absolument pas.

La news de Clubic étant partiellement fausse à l'heure où j'ai écris ce message, il était de mon devoir d'internaute de corriger un certain nombres de fautes dans leur news puisqu'ils annonçaient que c'était les FAI français qui bloquaient MegaUpload.

Or c'est toute la planète que ça a été coupé. Donc pas une question de FAI ou quoique ce soit d'autre.

Link to comment
Share on other sites

Moi je me félicite de ce coup porté à Mégaupload, non parce que je suis contre le piratage et avec les ayants droits, mais bien parce que ça va réveiller des consciences sur le vrai visage des US et de leur intentions.

Je me souviens il y a encore quelques années de ça, quand certain osé dire que les US sont une dictature capitaliste ayant la volonté de tout contrôler pour dominer le monde dans tout les domaines, soit on leur riez au nez soit on les montraient du doigt en les insultant de négationnistes conspirateurs de la théorie du complot.

Et pourtant...:rolleyes:

Edited by Nathyel
Link to comment
Share on other sites

Ouais, faut pas tomber non plus dans la parano sur les conspirations mondiale hein?

C'est pas une question de totalitarisme ou on enchaine les points godwin, c'est juste une dérive assez violente du capitaliste très conservateur. L'État est juste au service des firmes transnationales.

Link to comment
Share on other sites

Mais à la limite, si j'ai bien tout suivi, pourquoi s'inquiéter? Je m'explique, ces lois, ne concernent que les produits Américains c'est ça? ben du coup ils tuent la mouche qu'ils ont sur le pieds avec un fusil a pompe quoi. Ils détruisent leur propre marché, du coup l'intérêt pour les produits américain baissera fortement et a nous, bonne vieille Europe, de reprendre le marché de la culture.

Je me trompe?

Link to comment
Share on other sites

En attendant l'internet sera détruit, il faudra tout reconstruire de zéro vu qu'actuellement la plupart des grosses firmes dans le domaine sont US. Et si justement ces entreprises sont apparues aux USA c'est parce que là bas l'environnement est (était) favorable à l'innovation, alors qu'en Europe, ça fait 60 ans que l'environnement n'est plus favorable à quoi que ce soit (en partie à cause des USA). Il nous reste peut-être un petit espoir, il y a pas mal de choses intéressantes qui se font à l'est, en Pologne par exemple, espérons qu'ils ne vont pas gâcher leurs possibilités.

Link to comment
Share on other sites

Voila ce que j'obtient lors d'un whois bien en regle:

[Querying whois.verisign-grs.com]
[whois.verisign-grs.com]

Whois Server Version 2.0

Domain names in the .com and .net domains can now be registered
with many different competing registrars. Go to http://www.internic.net
for detailed information.

  Domain Name: MEGAUPLOAD.COM
  Registrar: DOTREGISTRAR, LLC.
  Whois Server: whois.dotster.com
  Referral URL: http://www.dotster.com
  Name Server: NS1.MEGAUPLOAD.COM
  Name Server: NS2.MEGAUPLOAD.COM
  Name Server: NS3.MEGAUPLOAD.COM
  Name Server: NS4.MEGAUPLOAD.COM
  Status: clientDeleteProhibited
  Status: clientTransferProhibited
  Status: clientUpdateProhibited
  Updated Date: 28-nov-2011
  Creation Date: 21-mar-2005
  Expiration Date: 21-mar-2014

<<

NOTICE: The expiration date displayed in this record is the date the 
registrar's sponsorship of the domain name registration in the registry is 
currently set to expire. This date does not necessarily reflect the expiration 
date of the domain name registrant's agreement with the sponsoring 
registrar.  Users may consult the sponsoring registrar's Whois database to 
view the registrar's reported date of expiration for this registration.

TERMS OF USE: You are not authorized to access or query our Whois 
database through the use of electronic processes that are high-volume and 
automated except as reasonably necessary to register domain names or 
modify existing registrations; the Data in VeriSign Global Registry 
Services' ("VeriSign") Whois database is provided by VeriSign for 
information purposes only, and to assist persons in obtaining information 
about or related to a domain name registration record. VeriSign does not 
guarantee its accuracy. By submitting a Whois query, you agree to abide 
by the following terms of use: You agree that you may use this Data only 
for lawful purposes and that under no circumstances will you use this Data 
to: (1) allow, enable, or otherwise support the transmission of mass 
unsolicited, commercial advertising or solicitations via e-mail, telephone, 
or facsimile; or (2) enable high volume, automated, electronic processes 
that apply to VeriSign (or its computer systems). The compilation, 
repackaging, dissemination or other use of this Data is expressly 
prohibited without the prior written consent of VeriSign. You agree not to 
use electronic processes that are automated and high-volume to access or 
query the Whois database except as reasonably necessary to register 
domain names or modify existing registrations. VeriSign reserves the right 
to restrict your access to the Whois database in its sole discretion to ensure 
operational stability.  VeriSign may restrict or terminate your access to the 
Whois database for failure to abide by these terms of use. VeriSign 
reserves the right to modify these terms at any time. 

The Registry database contains ONLY .COM, .NET, .EDU domains and
Registrars.

Voila le rapport officiel du F.B.I.:

Justice Department Charges Leaders of Megaupload with Widespread Online Copyright Infringement

U.S. Department of Justice

January 19, 2012

Office of Public Affairs

(202) 514-2007/TDD (202)514-1888

WASHINGTON—Seven individuals and two corporations have been charged in the United States with running an international organized criminal enterprise allegedly responsible for massive worldwide online piracy of numerous types of copyrighted works through Megaupload.com and other related sites, generating more than $175 million in criminal proceeds and causing more than half a billion dollars in harm to copyright owners, the U.S. Justice Department and FBI announced today.

This action is among the largest criminal copyright cases ever brought by the United States and directly targets the misuse of a public content storage and distribution site to commit and facilitate intellectual property crime.

The individuals and two corporations—Megaupload Limited and Vestor Limited—were indicted by a grand jury in the Eastern District of Virginia on Jan. 5, 2012, and charged with engaging in a racketeering conspiracy, conspiring to commit copyright infringement, conspiring to commit money laundering, and two substantive counts of criminal copyright infringement. The individuals each face a maximum penalty of 20 years in prison on the charge of conspiracy to commit racketeering, five years in prison on the charge of conspiracy to commit copyright infringement, 20 years in prison on the charge of conspiracy to commit money laundering, and five years in prison on each of the substantive charges of criminal copyright infringement.

The indictment alleges that the criminal enterprise is led by Kim Dotcom, aka Kim Schmitz, and Kim Tim Jim Vestor, 37, a resident of both Hong Kong and New Zealand. Dotcom founded Megaupload Limited and is the director and sole shareholder of Vestor Limited, which has been used to hold his ownership interests in the Mega-affiliated sites.

In addition, the following alleged members of the Mega conspiracy were charged in the indictment:

Finn Batato, 38, a citizen and resident of Germany, who is the chief marketing officer;

Julius Bencko, 35, a citizen and resident of Slovakia, who is the graphic designer;

Sven Echternach, 39, a citizen and resident of Germany, who is the head of business development;

Mathias Ortmann, 40, a citizen of Germany and resident of both Germany and Hong Kong, who is the chief technical officer, co-founder and director;

Andrus Nomm, 32, a citizen of Estonia and resident of both Turkey and Estonia, who is a software programmer and head of the development software division;

Bram van der Kolk, aka Bramos, 29, a Dutch citizen and resident of both the Netherlands and New Zealand, who oversees programming and the underlying network structure for the Mega conspiracy websites.

Dotcom, Batato, Ortmann, and van der Kolk were arrested today in Auckland, New Zealand, by New Zealand authorities, who executed provisional arrest warrants requested by the United States. Bencko, Echternach, and Nomm remain at large. Today, law enforcement also executed more than 20 search warrants in the United States and eight countries, seized approximately $50 million in assets, and targeted sites where Megaupload has servers in Ashburn, Va., Washington, D.C., the Netherlands, and Canada. In addition, the U.S. District Court in Alexandria, Va., ordered the seizure of 18 domain names associated with the alleged Mega conspiracy.

According to the indictment, for more than five years the conspiracy has operated websites that unlawfully reproduce and distribute infringing copies of copyrighted works, including movies—often before their theatrical release—music, television programs, electronic books, and business and entertainment software on a massive scale. The conspirators´ content hosting site, Megaupload.com, is advertised as having more than one billion visits to the site, more than 150 million registered users, 50 million daily visitors, and accounting for four percent of the total traffic on the Internet. The estimated harm caused by the conspiracy´s criminal conduct to copyright holders is well in excess of $500 million. The conspirators allegedly earned more than $175 million in illegal profits through advertising revenue and selling premium memberships.

The indictment states that the conspirators conducted their illegal operation using a business model expressly designed to promote uploading of the most popular copyrighted works for many millions of users to download. The indictment alleges that the site was structured to discourage the vast majority of its users from using Megaupload for long-term or personal storage by automatically deleting content that was not regularly downloaded. The conspirators further allegedly offered a rewards program that would provide users with financial incentives to upload popular content and drive web traffic to the site, often through user-generated websites known as linking sites. The conspirators allegedly paid users whom they specifically knew uploaded infringing content and publicized their links to users throughout the world.

In addition, by actively supporting the use of third-party linking sites to publicize infringing content, the conspirators did not need to publicize such content on the Megaupload site. Instead, the indictment alleges that the conspirators manipulated the perception of content available on their servers by not providing a public search function on the Megaupload site and by not including popular infringing content on the publicly available lists of top content downloaded by its users.

As alleged in the indictment, the conspirators failed to terminate accounts of users with known copyright infringement, selectively complied with their obligations to remove copyrighted materials from their servers and deliberately misrepresented to copyright holders that they had removed infringing content. For example, when notified by a rights holder that a file contained infringing content, the indictment alleges that the conspirators would disable only a single link to the file, deliberately and deceptively leaving the infringing content in place to make it seamlessly available to millions of users to access through any one of the many duplicate links available for that file.

The indictment charges the defendants with conspiring to launder money by paying users through the sites´ uploader reward program and paying companies to host the infringing content.

The case is being prosecuted by the U.S. Attorney´s Office for the Eastern District of Virginia and the Computer Crime & Intellectual Property Section in the Justice Department´s Criminal Division. The Criminal Division´s Office of International Affairs, Organized Crime and Gang Section, and Asset Forfeiture and Money Laundering Section also assisted with this case.

The investigation was initiated and led by the FBI at the National Intellectual Property Rights Coordination Center (IPR Center), with assistance from U.S. Immigration and Customs Enforcement´s Homeland Security Investigations. Substantial and critical assistance was provided by the New Zealand Police, the Organised and Financial Crime Agency of New Zealand (OFCANZ), the Crown Law Office of New Zealand,and the Office of the Solicitor General for New Zealand; Hong Kong Customs and the Hong Kong Department of Justice; the Netherlands Police Agency and the Public Prosecutor´s Office for Serious Fraud and Environmental Crime in Rotterdam; London´s Metropolitan Police Service; Germany´s Bundeskriminalamt and the German Public Prosecutors; and the Royal Canadian Mounted Police-Greater Toronto Area (GTA) Federal Enforcement Section and the Integrated Technological Crime Unit and the Canadian Department of Justice´s International Assistance Group. Authorities in the United Kingdom, Australia, and the Philippines also provided assistance.

This case is part of efforts being undertaken by the Department of Justice Task Force on Intellectual Property (IP Task Force) to stop the theft of intellectual property. Attorney General Eric Holder created the IP Task Force to combat the growing number of domestic and international intellectual property crimes, protect the health and safety of American consumers, and safeguard the nation´s economic security against those who seek to profit illegally from American creativity, innovation, and hard work. The IP Task Force seeks to strengthen intellectual property rights protection through heightened criminal and civil enforcement, greater coordination among federal, state, and local law enforcement partners, and increased focus on international enforcement efforts, including reinforcing relationships with key foreign partners and U.S. industry leaders. To learn more about the IP Task Force, go to www.justice.gov/dag/iptaskforce.

Je me permet de rajouter une petite chronologie de HADOPI qui est (en faite il y'en a deux) une loi française sur la régulation d'internet et plus particulièrement sur le telechargement illegal:

01/08/2006 : La nouvelle loi sur les droits d'auteur et les droits voisins (dite loi DAVDSI) est votée. Elle rend officielle l'exception pour copie privée.

23/11/2007 : Accord entre l'Elysée, les ayants-droit et les fournisseurs d'accès Internet sur un projet de texte législatif incluant une "riposte graduée" afin de lutter contre le téléchargement illicite. Ce projet de loi, réalisé par la mission Olivennes, intègre déjà la possibilité d'une suspension de la connexion Internet pour le fraudeur.

10/04/2008 : Alors même que le projet de loi n'est pas encore voté, le Parlement européen adopte une résolution incitant les pays membres à "éviter l'adoption de mesures allant à l'encontre des droits de l'homme, des droits civiques et des principes de proportionnalité, d'efficacité et d'effet dissuasif, telles que l'interruption de l'accès à Internet."

29/04/2008 : La CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) rend un avis négatif sur le projet de loi Hadopi. Elle rend un avis critique sur ce projet de loi, estimant qu'il n'offre pas "les garanties nécessaires pour assurer un juste équilibre entre le respect de la vie privée et le respect des droits d´auteur."

28/05/08 : L'ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) émet à son tour un avis critique sur le projet de loi. Elle dénonce un excès de précipitation et rappelle que le maintien aux services d'urgence (non coupure du téléphone) est vital mais que cela nécessite des adaptations comples des fournisseurs d'accès Internet dans le cadre de leurs offres triple play (Internet, téléphonie, télévision).

18/06/2008 : Le projet de loi est présenté au Conseil des ministres par Christine Albanel puis déposé au Sénat en première lecture. Le gouvernement a déclaré l'urgent sur ce projet de loi : il n'est donc prévu qu'une seule lecture par Chambre.

24/09/2008 : Le Parlement européen adopte l'amendement 138. Il implique que "aucune restriction aux droits et libertés fondamentales des utilisateurs finaux ne doit être prise sans décision préalable de l'autorité judiciaire." La riposte graduée est directement visée.

30/10/2008 : Le Sénat approuve le projet de loi Hadopi qui instaure la riposte graduée. Le PS a voté pour tandis que le reste de l'opposition a joué la carte de l'abstention. Le projet de loi peut maintenant passer devant l'Assemblée nationale.

27/11/2008 : La Commission européenne adresse une longue liste d'observations à la France sur son projet de loi antipiratage. Les craintes portent sur le danger du filtrage et de la suspension de la connexion Internet, les risques d'une surveillance généralisée des contenus transitant chez les fournisseurs d'accès, le recours à un organe administratf pour décider et appliquer les sanctions sans aucune décision d'un organe judiciaire. Elle réclame le droit à un procès équitable.

11/03/2009 : Début de l'examen du projet de loi Hadopi par l'Assemblée nationale avec des modifications par rapport au Sénat, notamment un durcissement des dispositions punitives.

26/03/2009 : Le Parlement européen se déclare une fois encore opposé à la cupure de l'accès Internet, une mesure qui serait une "violation d'accès à l'éducation des personnes" selon un rapport voté à une très large majorité.

02/04/2009 : L'Assemblée nationale adopte le projet de loi Hadopi après modification. Il n'y aura pas de deuxième lecture au Sénat puisque le gouvernement a déclaré l'urgence. Cette fois-ci, l'ensemble de l'opposition a voté contre.

09/04/2009 : Rebondissement avec la Commission mixte paritaire. Celle-ci avait été mise en place en raison de la procédure d'urgence, pour établir un texte commun entre les deux Chambres. L'Assemblée paritaire rejette le nouveau texte par 21 voix contre 15. L'UMP accuse les députés PS de s'être cachés derrière les rideaux de l'Assemblée nationale juste avant le vote.

29/04/2009 : Le texte revient à l'Assemblée nationale pour une nouvelle lecture. Plus de 500 amendements ont été déposés, principalement par l'opposition pour ralentir le processus de vote de la loi.

12/05/2009 : L'Assemblée nationale vote le projet de loi par 296 voix pour et 233 voix contre.

13.05/2009 : Le lendemain du vote de l'Hémicycle, le Sénat valide à son tour le projet de loi : 189 voix pour, 14 voix contre. Le texte Hadopi 1 est donc définitivement adopté.

19/05/2009 : Le Conseil constitutionnel est saisi sur 11 griefs d'inconstitutionnalité.

10/06/2009 : Le Conseil constitutionnel censure une partie de la loi. Elle déclare notamment inconstitutionnel la capacité de l'Hadopi (Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet) à décider de la coupure de la connexion Internet d'un citoyen.

12/06/2009 : Le président de la République promulgue la loi au Journal Officiel, exception faite des points dénoncés par le Conseil constitutionnel.

24/06/2009 : Michèle Alliot-Marie, Garde des Sceaux, présente au Conseil des ministres le projet de loi complémentaire pour rectifier les zones de la loi Hadopi 1 qui ont été censurées par le Conseil constitutionnel. Ce nouveau projet est baptisé Hadopi 2.

08/07/2009 : La nouvelle loi Hadopi 2 est votée par le Sénat en première lecture. L'opposition a voté contre. Nouveauté : le projet de loi inclut désormais la surveillance des e-mails.

21/07/2009 : Transmise le 9 juillet par le Sénat, Hadopi 2 arrive en première lecture à l'Assemblée nationale. Mais devant le dépôt de nombreux amendements par l'opposition et la faible mobilisation des députés UMP incitent Le président de l'Assemblée, Bernard Accoyer, à repousser l'étude du projet de loi à septembre.

15/09/2009 : Hadopi 2 revient dans l'Hémicycle.

Link to comment
Share on other sites

Il serait grand temps que le monde apprenne à vivre sans les USA, au lieu de leur cracher dessus tout en leur mangeant dans la main. L'empire américain affiche tous les signes de la décrépitude actuellement, c'est l'heure de passer à un nouvel ordre d'idées avant que le géant n'entraîne tout le monde dans sa chute.

Link to comment
Share on other sites

Moi je me félicite de ce coup porté à Mégaupload, non parce que je suis contre le piratage et avec les ayants droits, mais bien parce que ça va réveiller des consciences sur le vrai visage des US et de leur intentions.

Je me souviens il y a encore quelques années de ça, quand certain osé dire que les US sont une dictature capitaliste ayant la volonté de tout contrôler pour dominer le monde dans tout les domaines, soit on leur riez au nez soit on les montraient du doigt en les insultant de négationnistes conspirateurs de la théorie du complot.

Et pourtant...:rolleyes:

LAULE, non mais sérieux, on passe d'un extrême à l'autre là du coup.

Le vrai visage des US ? A ce que je sache, il s'agit des lobbies du divertissement corrompant et faisant pression sur des politiciens pourris au Congrès. (La classe politique américaine a vraiment besoin d'une purge, parce que là c'est grave. Entre Obama qui touche rien et ces Républicains pourris jusqu'à la moelle soit par le fric soit par les religion...).

Si tu juge la volonté d'une nation à contrôler monde sur base de sa censure Internet et que tu en déduit un complot global, je te conseille de jeter un œil sur ce pays mystérieux appelé la Chine qui se torche royalement avec la liberté d'Internet (et tout autant avec les droits d'auteur). Ce pays étrange qui petit à petit forge sa puissance militaire dans un silence incompréhensible, qui cherche à acheter tout ce qu'il peut en Occident et qui recolonise tout doucement l'Afrique. Il est où ton complot ? Dans un Washington qui s'effondre où dans la Cité Interdite ?

C'est fou comme le conspirationnisme est tenace psychologiquement, tout s'y rapporte. Remarquez, les mécanisme mentaux tendant à nous faire gober les conneries conspirationnistes ont été identifiés il y a un moment et son proche de la névrose...

Link to comment
Share on other sites

EA et Nintendo se sont retirés des soutiens de la loi, ça ne veut pas dire qu'ils désapprouvent (sauf preuve que c'est le cas). Par contre sony y est toujours très bien représenté, avec ses majors de la musique et du cinéma .

Edited by Tehnloss
Link to comment
Share on other sites

wooosh je vous conseille vivement de regarder les épisodes "rock chrétien" et "poire à lavement et sandwiche au caca" de south park il y en a aussi un autre sur les conspirationnistes mais jai oublié le nom.

de toute façon je me fais pas trop de soucis, le rock a tenu, les jeux videos résistent, l'internet résistera aussi.

après, je pense qu'il vaut mieux s'en tenir là pour le moment là, tout le monde y va de son point de vue mais ce n'est pas ça qui fera avançer le problème et encore mois pour ceux qui ont perdu des données. dans quelques années tout aura changé et ce sera nous qui serons pris par la jeunesse pour des abrutis ignorants des nouvelles technologies et casses *****

Edited by edd
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...