Jump to content
Command & Conquer SAGA

Feu divin - Chapitre 14


Yssan

Recommended Posts

Désolé de monopoliser le forum mais dans un souci de clarté il vaut mieux séparer le fanfic et les commentaires. Ainsi vous découvrirez ainsi des extraits les uns après les autres et pourrez poster vos commentaires sur l'autre sujet, n'hésitez pas à poser des questions ou à vous montrer critique.

Un vent violent soufflait sans relâche sur les collines arides de Hammerfest. Le soleil semblait ne jamais vouloir se lever et laissait ces terres mourir peu à peu sous les assauts des éléments. Quelques étincelles vinrent perturber l´obscurité, suivis d´une avalanche de jurons. Jim secoua frénétiquement son briquet sans cesser de rouspéter.

“ Saloperie, comme si me geler les couilles sur ce morceau de caillasse suffisait pas, je peux même pas fumer une clope peinard. ”

Après un nouvel effort il parvint à produire une flamme suffisamment grande pour embraser son tabac. Le soldat soupira de soulagement et reprit sa ronde à l´intérieur des murs délabrés de la base. Jim s´arrêta quelques instants à l´abri des longues jambes d´un Titan.

Cela faisait à peine quelques semaines qu´il avait rejoint Hammerfest mais ce soldat endurci était depuis longtemps arrivé à la conclusion que s´il mourrait, ce serait par un cancer des poumons. Jim passait ses journées à assurer la maintenance d´un matériel vieillissant et surveiller cette base ignorée de tous.

“ Y a un autre flingue qui aurait besoin d´être astiqué. ” marmonna-t-il avant d´écraser un mégot avec dédain.

Il continua sa lente ronde et vint se réfugier dans la douce chaleur caserne. Plusieurs soldats jouaient aux cartes dans un concert de rire et d´insultes. Jim voulut les rejoindre lorsqu´une main dure se posa sur son épaule.

“ Pas la peine de nous faire un strip-tease, on va dans la vieille ville. ”

Le soldat jaugea brièvement du regard l´homme qui se tenait devant lui. Durant un instant il avait espéré entendre son camarade s´esclaffer mais celui-ci restait désespérément sérieux.

“ C´est une blague Scott ? ” demanda-t-il tout de même.

“ Je crains que non, le commandement nous ordonne d´y aller, une patrouille de routine selon leurs propres termes. ”

Jim parvint à retenir in extremis sa colère et suivit l´homme à l´extérieur.

Scott et son coéquipier pénétrèrent dans un véhicule de transport blindé de type amphibie déjà occupé par trois soldats armés de fusils mitrailleurs.

“ Vaut mieux que tu conduises, cette ruine sur roues refuse de m´obéir. Quand ces enfoirés de gradés se décideront-ils à nous envoyer du matos ?” maugréa Jim qui ne prenait pas la peine de cacher ce qu´il pensait de cette mission et ses supérieurs.

Après quelques essais infructueux le moteur produisit un faible grondement et démarra enfin. Le VTB passa à côté des hautes tours de garde et s´engagea sur une route en piteux état. Jim lança un dernier regard empreint d´amertume au drapeau du GDI flottant paresseusement au dessus de leur tête.

La base trônait au sommet d´une colline et surplombait la ville de Hammerfest, au du moins ce qu´il en restait. Les habitants avaient désertés la ville lors de la précédente guerre du Tiberium, laissant derrière eux un champ de ruine habité à jamais par les âmes des soldats morts au combat.

Le véhicule passa à côté d´un immeuble effondré et pénétra dans les vestiges de la ville. Ca et là des carcasses de Titans et autres Scarabées disparaissaient au fil des ans, lentement dévoré par la rouille et l´oubli. Jim observait ces débris d´un œil vide d´émotion. Jamais il n´avait participé à un combat direct contre les forces du Nod. Ce soldat à l´aube de la trentaine avait, comme la majorité des hommes de sa génération, suivit les terribles affrontements sur CNN et n´en gardait qu´un souvenir flou.

Le VTB s´arrêta subitement, bloqué par un obstacle recouvert de neige. Jim quitta ses rêveries et tenta de percevoir l´objet à travers une véritable purée de pois. Un Désintégrateur gisait en plein milieux de la route.

“ C´était pas là la dernière fois.

- Te fous pas de moi, tu t´es simplement gouré de route, ton sens de l´orientation est légendaire.

Scott fusilla son coéquipier du regard mais n´eut pas le temps de répliquer, un sifflement strident venait d´attirer leur attention. Jim reconnu immédiatement le terrible bruit et d'un réflexe prodigieux se jeta dehors avant que la roquette n´explose au contact du VTB.

L´homme se releva péniblement, sonné par l´onde de choc. Le conducteur du véhicule parvint à s´extraire de la carcasse mais les autres soldats semblaient bloqués à l´intérieur. Jim s´apprêtait à les aider quand il aperçut un flot continu d´essence s´échappant du réservoir, à quelques centimètres des flammes.

Il poussa un juron et plongea dans la neige glaciale, le carburant s´enflamma en un instant, une nouvelle explosion retentit. Une pluie de métal et de morceaux de chair s´abattit sur les survivants déboussolés.

Scott rejoignit son ami malgré une jambe blessée.

“ Tu arriveras à rentrer à la base ?

- Heu oui je crois. ” répondit-il, surpris par le ton dur de son partenaire.

“ Très bien, alors dépêche toi, je vais jeter un coup d´œil.

- C´est de la folie ! On n´a aucune idée de ce qui nous a tiré dessus.

- Raison de plus pour aller jeter un coup d´œil, retourne alerter les autres avant que je t´amoche la deuxième jambe. ”

L´homme grimaça, Jim aurait été le premier à déguerpir en courant mais semblait pourtant fermement décidé à mener la mission jusqu´au bout. Scott acquiesça finalement et s´éloigna d´un pas claudiquant. Le soldat soupira et s´enfonça dans le brouillard de Hammerfest.

Il se mouvait en silence malgré le poids de son lourd équipement. La peur menaçait de s´emparer de lui à tout moment mais il ne devait pas faillir, pas maintenant. Il voyait en cet incident un moyen de quitter ce trou paumé et retourner enfin dans les zones bleues. Jim tentait de construire le portrait des agresseurs tout en avançant d´un pas de loup, ce ne pouvait être guère plus que des terroristes un peu farfelus, convaincus qu´un simple tir de roquette changerait leur misérable existence.

Le soldat arrêta de respirer, arrêta de penser, il apercevait une infime source de lumière au dernier étage d´un immeuble délabré. Intérieurement il éclata de rire, la mission s´annonçait plus facile que prévue, des débutants qui se croyaient invincibles éclairaient leur position. Il leva son arme et pénétra dans le bâtiment d´aspect sinistre, Jim enjamba la carcasse d´un Cyborg et grimpa un escalier qui menaçait à tout moment de s´écrouler.

Aucun son ne parvenait des étages supérieurs, avaient-ils remarqués sa présence ? Avec une résolution mêlée de crainte il entreprit de fouiller les pièces les unes après les autres. Par les trous béants creusés dans les murs il apercevait la ville en ruine, une position idéale pour tendre une embuscade. Jim s´arrêta un instant et s´approcha d´une fenêtre, un rictus déforma son visage, l´homme n´était pas superstitieux mais il trouvait cette ville malfaisante, tant de ses confrères étaient morts ici et il n´avait pas l´intention de les rejoindre, pas aujourd´hui.

Avec une précaution infinie le soldat entra dans la pièce illuminée, il fit rapidement le tour sans apercevoir âme qui vive. L´homme fronça les sourcils, il avait examiné l´immeuble de fond en comble sans trouver la moindre âme qui vive. Un bruit infime atteignit ses sens de guerriers.

Jim se retourna lentement vers un mur caché dans l´ombre et ne put retenir un odieux juron.

De lourdes gouttes rouge sang venaient s´écraser sur le sol. Un motif défigurait les blocs de béton, un triangle orné d´une queue de scorpion.

Edited by Yssan
Link to comment
Share on other sites

  • Replies 270
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  • 2 weeks later...

Chapitre 2

“ Non ! Non et encore non ! ”

Jim se tenait droit comme un piquet en face de son supérieur, les yeux rivés sur un point invisible du mur. Il aurait prit un malin plaisir à écraser son poing sur cet abruti lâche et fourbe mais savait que ce n´était pas la meilleure solution, du moins, pas dans l´immédiat.

“ Nous nous tenons au règlement, nous attendons les instructions de l´état major, pas d´actions stupides en attendant. ”

Ce branleur souillait encore ses couches que le soldat entrait dans l´armée. Aux yeux de Jim ce n´était qu´un petit con d´avantage préoccupé à protéger son cul qu´à faire son devoir de militaire. En quinze ans de service jamais il n´avait affronté directement des soldats du Nod, seul des pauvres types de la zone jaune tellement désespéré qu´ils se jetaient sur le GDI avec un vulgaire pistolet à grenaille ou une ceinture d´explosifs, rien de bien méchant en somme.

Seulement les choses avaient changées, des soldats avaient anéantit un véhicule blindé à l´aide d´un lance roquette et tué du même coup trois hommes, laissant derrière eux une marque sanglante. Le signe peint sur le mur délabré ne quittait plus l´esprit de Jim, des émotions contradictoires se mêlaient en lui, il voyait venir une nouvelle aventure mais craignait de faillir, une merveilleuse sensation d´excitation envahissait son corps mais un obstacle de taille s´opposait à lui, le supérieur portait sur un regard flamboyant de colère. Loin d´effrayer Jim, cette haine le remplissait de fierté, contrairement à cette fiotte il en avait dans le slip.

Après sa terrible découverte il avait regagné sa base sans rencontrer d´ennemi et s´était empressé d´alerter l´ensemble de ses camarades d´armes. La majorité d´entre eux connaissaient la confrérie et les craignaient. Ils ne cachaient pas leur désarroi face à la mort des trois soldats mais ne pouvaient que soutenir Jim, on ne pouvait pas prendre la réapparition de la marque à la légère. S´il avait eu le contrôle de cette base les titans auraient pris l´air et fait un peu de ménage or il n´avait pas ce pouvoir de décision.

“ Rompez soldat, et veuillez cesser vos manigances ! ”

Jim salua brièvement son supérieur et quitta le bureau en claquant violemment la porte. Il traversa plusieurs couloirs et pénétra dans la salle commune où de nombreux soldats semblaient plongés dans une discussion passionnée. Le silence tomba brutalement lorsqu´ils aperçurent le vétéran.

“ Alors ? ” lança simplement l´un d´entre eux.

“ Que dalle, cet enfoiré attends que ça se passe pendant que nous on ronge notre frein.

- Et pas la peine d´espérer de l´aide de la part de l´état major, à croire qu´ils ont oublié qu´on existe. ”

Jim grimaça, il préférait ne pas y songer, cela voudrait dire abandonner tout espoir de quitter ce trou perdu.

“ Comment va Scott ? ” demanda-t-il dans l´espoir de détourner la conversation.

“ Bien, il se repose dans l´infirmerie. ” marmonna un soldat au visage marqué par l´épuisement.

Jim acquiesça d´un bref mouvement de tête et décida de les laisser poursuivre leurs commérages. Il rejoignit en quelques secondes son ami dans une pièce faiblement éclairé. Une voix fatiguée s´éleva dans la pénombre.

“ Qui a gagné ? ”

Le soldat pouffa, amusé par le ton moqueur et étira sa bouche en un sourire désolé.

“ Ca sera pas cette fois que le légendaire Jim vaincra l´oppresseur.

- Merde je croirais entendre un putain de littéraire, tu me déçois je pensais que t´allais lui péter une ou deux dents, histoire de.

- Et me retrouver au trou ? Tu rêves. ”

Scott éclata d´un rire tonitruant et ferma les yeux, plongés dans ses propres pensées.

- Parce que tu crois qu´ici c´est le paradis ?

- Non sinon je serais entouré de jeunes belles femmes et pas d´un ours infâme qui se prétend être bel homme.

- Trêve de plaisanterie enfoiré, ça s´annonce comment ? ”

Jim soupira, déçu d´abandonner cette joute orale qui parvenait à dissiper l´image du scorpion.

“ Mal, l´état major se rassemble à Philadelphia et ça m´étonnerait qu´ils parlent de nous. ”

Scott offrit une tape amicale à son camarade et sourit malgré la souffrance de sa blessure.

“ Ne t´en fait pas, on finira bien par partir d´ici, d´une manière ou d´une autre. ”

Le soldat sourit à son tour, même s´il ne partageait pas l´optimisme de son ami.

“ Allez rétablit toi bien feignasse. ”

Jim quitta l´infirmerie et s´arma d´un épais manteau pour affronter les difficiles conditions climatiques. Il alluma une cigarette d´un geste expert et tira longuement dessus, le regard tourné vers le ciel nuageux. Jamais il ne retrouverait sa place au sein de l´armée, jamais… Ce mot l´effrayait mais ce vétéran ne regrettait pas ses erreurs, bien au contraire, il avait fait le bon choix.

Réconforté par cette idée et cette fierté inébranlable il put penser plus librement, se tourner vers l´avenir. Peut être que l´incident de la veille n´était qu´un acte isolé, que ces types voulaient jouer les gros durs mais n´étaient pas plus membres du Nod que lui. Un simple incident sans lendemain…

Mais si ces soldats agissaient sous l´ordre d´un commandement organisé ? Et si la confrérie renaissait de ses cendres ? Kane était mort et jamais personne ne pourrait le remplacer mais son ombre planait toujours sur ce monde anéantit par le Tiberium, le scorpion avait sa place sur cette planète, autant que l´aigle.

Inconsciemment Jim se prit à espérer que la deuxième hypothèse soit la bonne, une guerre engendrerait d´innombrables morts mais après tout, le monde n´avait-il pas besoin de changer ? Et si…

“ Jim ! ”

Le soldat se retourna et s´apprêta à rabrouer le soldat qui avait osé perturber ses réflexions mais abandonna immédiatement cette idée, même après une terrible défaite au poker on ne tremble pas comme une feuille et on n´a pas le teint cireux.

Le vétéran s´engouffra à sa suite dans la caserne, une dizaine de soldats regardaient la télévision, visiblement catastrophés. Jim sentit soudain son moral vaciller, que c´était-il passé ? Il envisagea un instant de rester debout mais dut s´asseoir, de peur de chuter sous le choc. Jim secoua la tête, incapable de croire ce qu´il voyait.

Un hoquet de surprise s´échappa de sa gorge, le Philadelphia n´existait plus, anéantit par un missile nucléaire. Les même images repassaient en boucle, plus terrifiantes à chaque fois, les flammes dévoraient la station spatiale avant de disparaître pour le détruire à nouveau. Plusieurs hommes firent un pas en arrière, craignant que l´explosion ne s´échappe du poste pour les tuer eux aussi.

Le Philadelphia disparut définitivement pour laisser place à des images de chaos dans plusieurs grandes villes américaines. Des bombardiers portant la marque rouge du Nod déversaient des tonnes de bombe, les immeubles s´effondraient, des cris de désespoir fusaient.

Jim détourna le regard un instant, incapable d´en supporter d´avantage. Une voix étrangement familière retentit, le vétéran fit de nouveau face à l´écran, mû par une curiosité indomptable. Un homme au crane chauve et à la barbe soigneusement taillé parlait, pourtant, ses mots n´avaient pas de sens pour les soldats, la simple vision de Kane accaparait toutes leurs capacités mentales.

“ C´est… c´est une rediffusion ça nan ? ” marmonna un soldat dans un vœu illusoire.

Le moral des militaires s´effondra lorsque le messie cita la destruction du Philadelphia, ils assistaient en direct au discours du dirigeant fanatique, sous leurs yeux la troisième guerre du Tiberium venait de commencer.

Link to comment
Share on other sites

Le problème c'est que jusqu'à présent j'avais l'impression que seul C-tesla suivait et vu que beaucoup plus de personnes suivent mon projet principal j'ai tendance à favoriser l'un.

Mais si je vois que ça intéresse plus que ça bien sûr que je vais continuer ;)

Link to comment
Share on other sites

Le problème c'est que jusqu'à présent j'avais l'impression que seul C-tesla suivait et vu que beaucoup plus de personnes suivent mon projet principal j'ai tendance à favoriser l'un.

Mais si je vois que ça intéresse plus que ça bien sûr que je vais continuer ;)

UP UP UP trop bien !!!!! je voudrait savoir si je pourrais mettre tes histoires sur mon site ???? car franchement je pense que sa interresera d'autres Fan de C&C !!!!

Link to comment
Share on other sites

Bon allez plop :

Stanley observait ses hommes regroupés dans la salle de briefing, fuyant désespérément le regard assassin de l´un d´entre eux, Jim. Le soldat de première classe Jim, Jim et son foutu caractère, Jim et son intelligence bien trop élevée pour un simple trouffion. Après son retour de patrouille l´homme avait mis les nerfs de son supérieur en ébullition, l´officier ne pouvait pas céder aux exigences de ce soldat envoyé en zone jaune par le tribunal militaire pour une raison qu´il ignorait.

Hammerfest était une bête endormie sous le froid glacial de l´hiver Tiberien, était endormie. La vue du Philadelphia sombrant dans un chaos nucléaire lui avait remis les idées en place, Kane était de retour et l´attaque du VTB ne laissait pas planer le moindre doute sur ses intentions, ils allaient subir les foudres du messie, la vieille base devait se réveiller avant que le scorpion ne la piquât à mort.

L´officier s´éclaircit la gorge et balaya de nouveau la salle de son regard hésitant. Stanley lisait sans grand étonnement de la peur dans les yeux de ses camarades, ils sentaient l´affrontement venir tels des chiens de combats. Il remarqua avec soulagement que Jim le dévisageait à présent avec d´avantage de curiosité que de haine, l´homme attendait, attendait qu´il parlât.

“ Comme vous le savez tous, la station Philadelphia a disparue, détruire par un missile nucléaire. ”

Stanley sentit sa voix vaciller, entendre sa propre bouche prononcer cette terrible vérité l´obligeait à affronter la réalité. Il parvint à se ressaisir in-extremis et continua.

“ L´intégralité des dirigeants du GDI ont péri et Kane a revendiqué l´attaque. Le Nod est de retour. ”

Il se tut, s´attendant à des réactions parmi ses soldats mais se rendit rapidement compte qu´ils étaient depuis longtemps arrivés à cette conclusion. Stanley reprit sous le poids de plusieurs dizaines de regards attentifs.

“ En attendant que de nouveaux dirigeants soient désignés nous attendront à Hammerfest et devrons être prêts à toute éventualité, l´attaque de notre base est tout à fait envisageable. Je vais instaurer des tours de garde et nos tourelles d´observation devront être occupées vingt quatre heures sur vingt quatre. Me suis-je bien fait comprendre ? ”

Un murmure d´approbation traversa la pièce à la grande satisfaction de Stanley, seul un homme leva la main. L´officier soupira d´agacement et donna la parole à Jim.

“ Et s´ils nous attaquent ? ”

La question pris au dépourvu le supérieur qui hésita à répondre, craignant tomber dans un piège.

“ Nous défendrons la base à tout prix, tout simplement. Autre chose ?

- Et s´ils sont supérieurs en nombre et que toute victoire devient impossible ? ” répliqua immédiatement le soldat.

- Heu…

- Je veux bien défendre Hammerfest mais il y a des limites, hors de question de donner ma vie pour ce trou perdu dont tout le monde s´en fou. ”

Quelques voix s´élevèrent distinctement pour soutenir le soldat, l´officier se sentit blêmir, il devait répondre, vite.

“ Nous nous tenons au règlement, nous attendons les instructions de l´état major. ” marmonna-t-il sans la moindre conviction.

Jim se leva et dévisagea l´ensemble de ses compagnons d´armes avec bien plus de prestance que son supérieur. Enfin, il se tourna vers Stanley, les yeux brillants d´une colère froide.

“ Arrête avec tes ordres appris par cœur. Je suis pas sûr que mes potes aient envie de crever dans ce coin paumé. Alors voilà ce qu´on va faire, on va attendre sagement de voir comment va évoluer la situation et si ça chauffe de trop, on plie bagage et on rentre en zone bleue.

- Mais… ” répondit l´officier d´une voix absente de toute autorité.

“ Mais rien ne t´empêche de mourir pour la gloire. ”

La pièce se vida en quelques instants, les soldats le quittaient, menés par Jim. Stanley soupira de lassitude et se laissa tomber dans son fauteuil d´officier.

L´ombre. Une étendue insondable d´ombre. Un ronflement sonore ébranla le doux silence du dortoir. Tous ne dormaient pas, certains avaient préférés profiter de la quiétude de la nuit, d´autre n´avait pas eu le courage d´ingérer des somnifères. Jim attendait, le regard perdu dans le vide, assis sur son matelas inconfortable. Il n´avait pas ressenti de plaisir particulier lorsque ses camarades l´avaient plébiscité, hormis peut être la savoureuse satisfaction d´avoir eu la revanche qu´il désirait sur son supérieur. Un homme se glissa sans un bruit à ses côtés.

“ Félicitations vieux frère, tu as donné une bonne leçon à ce petit con. ”

Jim pouffa malgré lui et se tourna vers le soldat qui se tenait à ses côtés. Scott se comportait parfois en véritable enfoiré mais il restait un ami fidèle.

“ Tu parles, il est tellement orgueilleux qu´il doit être en train de préparer un plan pour se venger.

- Possible mais il devra être assez fort pour battre toute la caserne réunie. Jim ? ”

Scott avait parlé d´une voix empreinte d´inquiétude. Le soldat questionna du regard son ami, surpris par ce brusque changement de ton.

“ Tu crois vraiment que ça va péter ? Je veux dire, qu´une troisième guerre du Tiberium va commencer ? Tu sais comme dans les livres d´histoire, des affrontements directs, des attaques nucléaires, un nouveau temple de Nod. ”

Jim soupira, ce n´était pas le moment de dramatiser à outrance et d´une certaine manière, son camarade connaissait la réponse mais refusait de l´accepter. Il choisit de répondre d´une voix neutre, où la tristesse et la joie n´avaient pas leur place.

“ Oui, ça va recommencer, Kane n´est pas réapparu uniquement pour nous offrir un feu d´artifice sanglant, nous allons sûrement avoir droit aussi mais on est toujours en vie et j´ai envie de fumer une clope, ça te dit ? ”

Scott donna un coup de poing amical à son compagnon d´arme et se leva d´un bond, ravi de mettre un terme à cette conversation.

Les deux hommes avançaient à tâtons, les bras tendus vers un obstacle invisible. La faible lumière résiduelle rendait leur parcours ardu, ils se faufilaient dans un labyrinthe de lit sans parvenir à en trouver la sortie. Après quelques minutes d´errements ils traversèrent une porte et disparurent.

Jim jeta un bref coup d´œil à la lune, elle semblait briller d´une lueur malsaine mais le soldat ne se laissa pas perturber par ce sentiment irrationnel, il salua brièvement les gardes postés dans les tours d´observations et alluma sa cigarette.

“ Jamais j´aurais cru que ça me ferait autant plaisir de me geler les couilles avec toi. ”

Scott éclata de son rire le plus bruyant et offrit un sourire rayonnant à son ami.

“ Ne me dit pas que tu préfères ça à une soirée dans la zone bleue avec de charmantes demoiselles ?

- Si tu savais… ”

Les deux hommes vinrent s´abriter sous les jambes d´un titan et s´installèrent sur la coque rouillée.

“ Tu crois qu´ils fonctionnent toujours ? ”

Jim observa quelques instants la structure dévorée par l´âge et le froid, il grimaça à l´idée de devoir utiliser ces antiquités dans un combat face à une confrérie surarmée.

“ Aucune idée et franchement, je n´ai pas envie de le savoir.

- Le monde est mal foutu, ces enfoirés de la zone bleue se pavanent avec leur char mammouth dernier cri pendant que nous on a ces titans bons pour la casse. Si seulement… ”

Scott interrompit son monologue et se releva brusquement, son compagnon fronçait les sourcils, il avait entendu le même bruit lointain.

“ C´était quoi ce truc ? ”

Jim ne répondit pas, trop occupé à observer les tours d´observation. Les soldats étaient en état d´alerte mais ne voyaient pas d´ennemi. Le bourdonnement était faible mais semblait si proche. L´homme lâcha sa cigarette, deux immenses véhicules sombres venaient d´apparaître dans le ciel étoilé avant de se volatiliser à nouveau.

Quelques secondes plus tard les tours de garde disparaissaient dans un tourbillon de flammes.

Link to comment
Share on other sites

ah ! enfin de toute façon il a toujours été clair pour moi que le contenu de saga était librement copiable dans la mesure où l'on cite les sources.

je suis pour le developpement de cnc, mon site je m'en fous un peu, c'est d'ailleurs l'idée de l'absence totale de pub et autres

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...