Jump to content
Command & Conquer SAGA

Soviétiques - Drone de Terreur


Recommended Posts

align=chttp://www.cnc-addict.com/pixaddict/122479328401.png[/img]

Voici notre petite teigne de service, présente depuis Alerte Rouge 2 et qui n'a pas pris une seule ride (ou presque) : le Drone de Terreur !

Drone de Terreur

align=chttp://www.cnc-addict.com/pixaddict/1234811463drone.png[/img]

unit-head-terrordrone.png

Désignation : Drone Anti-Véhicule

Fabricant : Bureau de Conception Kazminov

Pays d´origine : U.R.S.S

Fabriqué en série à : Usine de Guerre soviétique

Caractéristiques clés :

- Quatre griffes Dismantler en Iridium plaqué

- Rayon d'Electrostase Zmeika

- Châssis léger en aluminium en forme de nid d'abeille

122479332104.png

[dlm]

[/dlm]

Métrage de surveillance des fonctions primaires et secondaires de combat du Drone de Terreur

122479333705.png

[justify]De toutes les armes de l'arsenal Soviétique, celle qui porte remarquablement le mieux son nom ne peut être nul autre que le Drone de Terreur. Pour un commandant Allié, ces araignées robotisées inspirent la peur, en contraste par rapport à leur petite taille. Le son maintenant familier de pattes mécaniques se précipitant sur le sol est suffisant pour inspirer la crainte dans un peloton entier de soldats, chacun essayant désespérément de voir au moins une dernière fois le clair de lune reflété sur la carapace métallique du Drone de Terreur avant qu'il ne soit trop tard. Pour des équipages de véhicules, dont les moteurs masquent les bruits de la menace en approche, la peur est constante et implacable.[/justify]

align=chttp://www.commandandconquer.com/SiteAssets/factions/images/units/RA3_TerrorDrone1sm.jpg[/img]

Les véhicules désarmés, comme les collecteurs et les VCM, sont particulièrement vulnérables à l'attaque du Drone de Terreur.

[justify]La crainte est loin d'être sans fondement. À l'origine développé comme une unité de reconnaissance télécommandée (un rôle auquel il excelle toujours), des commandants ont compris au bout d'un moment le vrai potentiel du Drone de Terreur en tant que plate-forme armée. Les premiers prototypes ont été montés avec une variété d'armes, allant de mitrailleuses aux supports à missiles, mais un compartiment limité pour des munitions dans les petits châssis du Drone de Terreur et des problèmes de recul ont empêché le Drone de Terreur de quitter les laboratoires Soviétiques d'ingénierie, bien que la nouvelle itération sur le concept de conception initial aboutisse en fin de compte à la création de la Mygale KDB-5. Pour maintenir les avantages implicites à son châssis infime, les designers ont opté l'ajout de griffes en alliage d'iridium sur chacune de ses pattes, capables de découper l'acier le plus dur. Le Drone de Terreur utilisera ces Griffes Dismantler pour rentrer à l'intérieur de véhicules (ou pour déchiqueter des poitrines, quand c'est nécessaire) et ensuite détruire le véhicule et l'équipage à l'intérieur.

Deux problèmes sont restés. Parce que le Drone de Terreur est légèrement blindé, il est vulnérable à n'importe quel feu. Les designers ont donc ajouté le rayon d'Electrostase Zmeika à longue portée, un rayon électromagnétique à fréquence variable qui est capable de rendre les véhicules ciblés complètement immobiles. Parce que sa portée est plus longue que la plupart des armes, cela a permis aux drones d'engager des véhicules sans s'exposer.[/justify]

align=chttp://www.commandandconquer.com/SiteAssets/factions/images/units/RA3_TerrorDrone2sm.jpg[/img]

Dans un cas fortement rendu public, la crainte d'une attaque de Drone de Terreur a mené à la rupture mentale d'un conducteur de Char de Garde qui n'avait jamais combattu.

[justify]Le deuxième problème était plus difficile. Les designers se sont rendus compte au début que le Drone avait besoin d'un système sensoriel et de guidage embarqué capable de localiser les points faibles dans le blindage ennemi pendant les quelques secondes de contact avec le véhicule, pour réduire au minimum l'exposition au feu ennemi. Les énormes réseaux neuraux conçus pour cette tâche étaient diaboliquement difficiles au programme, et le développement stagnait jusqu'à ce qu'un jeune membre brillant de l'équipe de conception, Konstantin Belousov, trouva une solution : programmer le réseau neural par une interface directe avec un cerveau humain. Confiant en sa solution, il s'est porté volontaire pour le processus.

L'expérience fut un succès. Le Drone de Terreur nouvellement programmé détruit les véhicules 94% plus rapidement que ses prédécesseurs, augmentant son taux de destruction et sa survie. Cependant, après l'interface avec le drone, Belousov a commencé à montrer des signes de maladie mentale. Il est rapidement tombé dans la démence et a été finalement arrêté dans un métro après avoir attaqué des passants avec un bâton électrique. Tandis que plusieurs commentateurs se sont demandés à haute voix si son comportement était un résultat direct de la connexion avec le réseau neural du Drone de Terreur, son état a été officiellement attribué au stress. Le Service de Robotique a refusé de faire des remarques sur les versions postérieures du Drone de Terreur, si elles seront toujours contrôlées via l'interface humaine ou non.[/justify]

122479347208.png

[justify]La reconnaissance sur le champ de bataille a au moins révélé ces faits sur les Drones de Terreur :

* Scout Rapide - Le Drone de Terreur a été à l'origine conçu comme unité de reconnaissance et il est en effet très bon pour cela. Leur grande vitesse leur permet de rapidement explorer un champ de bataille et leur efficacité contre les véhicules et l'infanterie leur donne un avantage pendant des escarmouches avec l'ennemi. Les Drones de Terreur sont cependant légèrement blindés, et sont vulnérables au feu de petites armes.

* Aux abris ! - Les Drones de Terreur peuvent attaquer à la fois l'infanterie et les véhicules ennemis avec leurs Griffes Dismantler. Les griffes permettent au Drone de transpercer le blindage d'un véhicule et d'accéder à l'électronique et l'instrumentation à l'intérieur. Une fois à l'intérieur d'un véhicule, seuls les équipages de réparation formés aux équipements comme le Centre Blindé, le Centre Mécanique, ou la Grue de Destruction sont capables de détruire avec succès un Drone de Terreur. Contre l'infanterie, les griffes permettent au Drone de..., disons juste que les résultats ne sont pas très jolis à voir.

* Ne bougez plus - Le rayon d'Electrostase du Drone de Terreur peut complètement immobiliser des véhicules ennemis, et un groupe de drones peut stopper une division entière de blindés ennemis. Le rayon n'a aucun effet sur les systèmes d'arme des véhicules ciblés, mais sa longue portée permet au Drone de Terreur de rester en-dehors de la portée de tir de presque tous les chars, sauf les artilleries.

* Ne peut pas attaquer l'aviation - Ni les Griffes Dismantler ni le rayon d'Electrostase ne sont capables de cibler l'aviation. Les Drones de Terreur peut survivre face aux menaces aériennes en rentrant dans un véhicule ennemi ou en s'abritant dans le Bullfrog le plus proche.[/justify]

Link to comment
Share on other sites

Yeah! Notre petite araigné qui poutre !

J'ai remarquer des incohérences dans ta traduction, notement cette phrase :

"Dans un cas fortement rendu public, la crainte d'une attaque de Drone de Terreur a mené la rupture mentale d'un conducteur de Char de Garde qui n'avait jamais combattu."

Link to comment
Share on other sites

Je pense que cette phrase s'approche quand même de celle d'origine :

In one highly publicized case, fear of a Terror Drone attack led to the mental breakdown of a Guardian Tank driver who had never seen combat.

Je pense qu'il a juste oublié un "à" avant "la rupture mentale" ;)

Link to comment
Share on other sites

Excellent. Attention dude, tu as laissé le mot Dismantler non-traduit, qui veut dire démantèlement ;)

Le fait que j'ai laissé le mot Dismantler est prévu, ça donne une petite touche anglophone :)

Je pense que cette phrase s'approche quand même de celle d'origine :
In one highly publicized case, fear of a Terror Drone attack led to the mental breakdown of a Guardian Tank driver who had never seen combat.

Je pense qu'il a juste oublié un "à" avant "la rupture mentale" ;)

Corrigé, merci de me l'avoir signalé, je ne prends jamais le temps de me relire >_<

Link to comment
Share on other sites

Ce qui est assez marrant c'est que, pour moi, le drone se rapproche plus de l'infanterie que du véhicule. Un drone de terreur pourra sans souci se faufiler sur un char de garde même si celui-ci fait feu, par contre les unités anti-infanterie ( le simple guerrier impérial par exemple ) le mettront rapidement en pièce.

Chez l'Empire, pour protéger les collecteurs il est facile de mettre 2 ou 3 Guerriers pour exploser ces petites teignes.

Bref c'était déjà une plaie ( agréable quand on la joue ^_^ ) à l'époque de RA2, c'est toujours une plaie aujourd'hui. Surtout si on ajoute la possibilité de le faire nager et de le balancer grâce au Bullfrog :P

Link to comment
Share on other sites

Les soviets avaient également entrainés des dauphins près de Sébastopol à poser des explosifs sous la coque des navires et à revenir tranquillement à la base.

Et je passe l'exemple archi-connu des chiens kamikazes anti-panzers ou anti-garnison.

Edited by Sulfuric
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...