Sign in to follow this  
Cyann - Black Dawn

Guide de la fanfiction

7 posts in this topic

Avec ce "guide", MartinMb, Moody et moi vous proposons de se retrouver régulièrement pour discuter de l'écriture de fanfictions.

Nous aborderons à chaque fois un thème en particulier, comme l'atmosphère du récit, ses personnages ou encore la préparation d'une fiction, qui est le sujet d'aujourd'hui. Il sera accompagné de questions plus précises auxquelles nous fournirons chacun nos réponses personelles.

Vous êtes donc libres de discuter de nos réponses ou de donner les vôtres. Nous recherchons aussi des auteurs pour écrire les prochaines éditions du guide - vous l'aurez compris, nous voulons que ce guide soit aussi représentatif que possible des auteurs de CnC Saga.

Bonne lecture à tous !

La préparation d'une fiction

writing+non-fiction.jpg

De quoi vous êtes vous assurés avant même de commencer à écrire ?

MartinMb

Avant de commencer une fiction, on doit au moins avoir en tête une image assez détaillée de l'histoire voulue. Par exemple, je m'assure d'avoir une bonne idée générale des personnages, des événements, des lieux, du style et des intrigues qui seront employés, sinon il est fort possible que l'écriture tournera en rond au lieu d'avancer. Lorsque j'ai une idée de fiction, mais que celle-ci n'a pas encore assez de détails et d'enrobage autour, je la note toujours afin de la garder pour plus tard : elle pourra toujours servir lorsque j'aurai trouvé comment la mettre en valeur et s'en trouve alors bien meilleure que si elle avait été exploité immédiatement.

Je préfère habituellement tout jeter sur papier sous forme de paragraphes isolés ou de plan avant de me lancer sérieusement dans la rédaction en tant que telle. Ce genre de croquis narratifs me servira de bouées de sauvetage lorsque je serai bloqué ou que l'écriture avancera au ralenti.

Il est cependant possible d'improviser des parties plus ou moins grandes du récit, si on ne sait encore dès le début ce qu'on écrira en détails, mais il faut habituellement des points de repère pour progresser dans l'écriture. En effet, s'il est possible d'écrire une fiction sans en connaître ni le début, ni la fin (ce qui était le cas de certaines des miennes), il faut au moins en connaître le déroulement général.

Moody

Pour ma part, je dirais que avant de commencé à écrire il faut savoir quel univers on va prendre, Tiberium, Red Alert ou Generals.

Il faut aussi avoir soit inventer les personnages que l'on veut inclure dans la fiction, soit intégré directement des membres, comme je l'ai fait dans ma propre fiction “ 4ème Flottille : La terreur des nuages ”. Le concept a été bien reçu par les lecteurs, ou alors on peut faire les deux, naturellement.

Ensuite il faut savoir où vous allez, vers quelle histoire, quelque chose de sérieux ou complètement fou mais tout aussi accrocheur ? Un combat entre fan-armées ? Refaire l'histoire, dans le genre 'Et si...' bref, à vous de le définir.

Il faut aussi avoir un peu de suite dans vos idées et avoir plus ou moins la trame de votre fiction, ce qui n'est aisé je l'accorde, pour avoir une fiction cohérente. Si vous changez de cap en plein milieu de la fic, c'est faisable, mais il faut pas que ça ce remarque de trop.

Je dirais qu'avec ça, pour moi, vous avez les premiers ingrédients pour faire une bonne entame dans votre fan-fiction.

Cyann

Comme l´a expliqué Martin, j´ai toujours une bonne idée de l´essentiel avant de me lancer dans un projet de fiction. Mais je préfère finir ce travail de préparation à l´écrit.

Avec un scénario à l´écrit, sous forme de plan par exemple, je peux repérer les incohérences, donner plus de consistance au récit ou encore améliorer la continuité des épisodes. Inutile de s'acharner à le finir jusqu'au dernier "trou", l'intérêt du plan est justement de montrer à l'auteur sur quels passages il faut encore travailler et non ce qui va exactement s'y passer.

Les fiches personnages permettent aussi d´approfondir et de dégager la structure des personnages principaux d´une fiction. Deux pages bien rédigées me suffisent à décrire complètement un protagoniste, qu'il s'agisse de son apparence physique, de sa personnalité, ses relations ou même son style de combat.

Mais il ne faut pas que ce travail soit trop poussé - on peut se servir de ses notes pour mettre à l'écrit des détails qui ne méritent peut-être pas d'y figurer. La préparation est importante, mais elle ne doit pas se substituer à l´écriture en elle-même, qui est un travail complètement différent.

Comment vous préparez-vous à écrire ?

MartinMb

Tel que dit précédemment, je préfère personnellement me créer des plans sur le déroulement du récit, au moins sur ce qui se passe brièvement dans chaque chapitre. Ensuite, moins je suis certain de comment je vais aborder l'écriture, plus je crée des plans complexes : par exemple, comme je devais mettre l'emphase sur la psychologie des personnages pour la saison 4 de The Story Apokirov, il se trouve que j'ai près de 10 pages de notes à ce sujet. Ne perdez pas votre temps cependant sur ces éléments peu importants, car tout temps dédié à la préparation du récit devrait vous faire gagner du temps à la rédaction, pas vous en faire perdre. Ainsi, pour écrire, j'ai toujours mes plans, de la musique ainsi que tout épisode précédant de la fiction avec moi.

Cyann

Avoir le plan de sa fiction permet de commencer à en écrire n´importe quel passage selon son inspiration. On peut même, comme l´a expliqué Martin, noter toutes ses idées en désordre pour les reprendre plus tard. On évite ainsi de faire sombrer un projet entier à cause d´un seul passage difficile.

Mais mes difficultés m'ont montré que l'écriture n'était pas seulement une question de technique. C'est surtout une affaire d'habitude, même d'imprégnation pour être exact. Si on ne lit jamais de textes narratifs, il ne faut pas s'attendre à ce que leur écriture soit naturelle. Or, en deux ans, j'ai pu lire énormément de livres mais seule une poignée d'entre eux étaient des romans... Il n'y a rien d'étonnant à ce que mon projet se soit alors embourbé.

J´aimerais aussi insister sur le rôle de la musique. Quand, pour certains auteurs, l´inspiration du projet lui-même vient de la musique, on ne peut pas se permettre d´en écrire un passage sans une ambiance appropriée. Ensuite, c'est une question de petites habitudes : pour moi, les choses vont toujours mieux avec une grande tasse de thé à portée de main.

Moody

Pour ma part je réfléchis énormément à ce que je vais écrire, pour que tout soit cohérant (du moins le plus possible), la situation, les personnages, les scènes d'action.

Je note aussi toutes les idées qui me passe par la tête puis j'organise ces idées, ca m'a bien aidé pour la fin de ma fiction et tout l'épisode avec l'Apokirov, je choisis ce qui sera intégré ou non et enfin, l'ordre dans lequel ca arrivera, toujours pour un soucis de cohésion.

Enfin je dirais que la musique pour certaines scènes m'a donné beaucoup d'inspiration et a donné naissance à des scènes épiques qui n'était pas forcément prévu sur le plan initial, il faut tout de même laissé libre court à l'imagination tout en écrivant. Une relecture rapide du dernier épisode est indispensable pour se mettre dans le bain et pour resté cohérent avec les épisodes précédents.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pensez de poster vos propres réponses dans cette discussion, nous aimerions les connaître aussi !

Nous recherchons également des auteurs qui seraient volontaires pour faire la Une de la prochaine news, qui incluera d'autres questions sur la rédaction de fictions.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De quoi vous êtes vous assurés avant même de commencer à écrire ?

Déjà je me pose trois questions:

-Qui? Oui, qui va apparaître, comment, quand et pourquoi? Les personnages étant la clef de voûte de la fiction il est primordial de savoir exactement ce qu'ils vont faire.

Quoi et où? Je fonctionne sur le principe de Moltke sur ce point: les batailles clefs. Un ammoncellement de bataille ne sert à rien si elles n'apportent rien au scénario (c'est ce qui s'est passé dans ma Saison 2). Ce sont elles qui scellent les guerres.

Quand? Quel Univers et quelle époque? Je fais ma timeline et je l'applique.

Comment vous préparez-vous à écrire ?

J'écris en premier les phrases percutantes auxquelles je pense. Puis je suis ma timeline en écrivant le scénario global de l'épisode. Il arrive que l'épisode soit écrit autour d'une bataille mais je préfère éviter car ça finit par ammener un épisode mauvais. J'écris les dialogues en vérifiant si il correspond à l'idée globale de l'épisode et surtout si il est cohérent avec la timeline.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De quoi vous êtes vous assurés avant même de commencer à écrire ?

Pour ma part j'ai un travail préparatoire minimal dû à mon expérience sur un vieux rôle-play, le sujet The Story sur TimeOfWar.

Il me fallait rapidement trouver une idée, souvent glauque/conne/Hard SF chaque jour.

Du coup mes sessions d'écritures sont un peu chaotique, je trouve juste de départ puis je tente de concentrer toute la stupidité/folie du moment dans un post.

Pour ma fiction Genomex, où CnCBoy est le personnage central, l'idée était de montrer comment un savant fou pense et comment ses effectifs sont organisés.

C'est un aspect rarement abordé dans, typiquement on ne sait pas comment Robotnik, Wily ou Lex Luthor recrutent ou fonctionnent.

Avec le pitch je pense souvent à des scènes awesome possibles.

La première scène que j'ai imaginé pour Genomex était l'accident de laboratoire à Syndey qui provoquerai, comme les traders sont débiles, l'effondrement de tout le secteur pharmaceutique pour le racheter à bas prix.

Ce genre de scène fait que les gens vont intéresser à la fiction. C'est typique d'Hollywood. Prenons Avengers, il y a le combat Thor vs Iron Man, Cap et Iron Man dans l'héliporteur, le reste c'est du prétexte.

Néanmoins, on va essayer faire mieux qu'Hollywood en liant nos scène awesome de manière cohérente. Le but étant de faire mieux qu'un blockbuster plein d'action, et de faire mieux qu'un film français qui lui n'a pas d'action.

Idéalement il faudrait préparer un plan et décider du format du découpage, one-shot ou plusieurs épisodes. J'avais fait cela pour Apokirov Prelude. Puis je regarde un truc ou lit un livre et au final je fais un truc en dehors de mon plan. C'est comme ça que la saison 2 de Genomex a déraillé sur du voyage dans le temps, une fois cette petite ellipse terminé, on peut voir que l'on aurai pu faire plus simple. Mais cette ellipse a contenu de l'awesome.

Pour ceux qui sont faignant je récapitule mon post:

-Pitch

-Scène awesome

-Format (One-shot ou plusieurs partie)

-Plan

-Pas trop sortir du plan sauf pour écrire de l'awesome.

Dans le futur je compte utiliser un outil de mind-mapping pour m'aider à écrire.

http://mind42.com/

Comment vous préparez-vous à écrire ?

J'allume mon ordinateur, c'est beaucoup plus rapide que d'ajuster manuellement les octects sur le disque dur.

Généralement j'écris deux-trois point puis je développe de manière incrémentale en plusieurs passe. En gros ça donne ça.

Phase 1

CnCBoy se réveille.

CnCBoy prend son petit déjeuné.

CnCBoy va au travail

Phase 2

CnCBoy s'étire dans son lit. Il se gratte machinalement la burne gauche engourdie par le sommeil.

CnCBoy met au micro-onde son café. Il râle sur le goût de merde du café.

CnCBoy va au travail (Pas d'idée)

Phase 3

CnCBoy s'étire dans son lit et va à la salle de bain se coiffer. Il se gratte machinalement la burne gauche engourdie par le sommeil. Probablement parce qu'il a dormit sur le coté à cause de son mal de dos parce que sa chaise de bureau est pourrie.

CnCBoy met au micro-onde son café. Il râle sur le goût de merde du café et se demande s'il ne va pas acheter une senseo.

CnCBoy fait autre chose parce que j'ai changé d'idée entre temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Phase 3

CnCBoy s'étire dans son lit et va à la salle de bain se coiffer. Il se gratte machinalement la burne gauche engourdie par le sommeil. Probablement parce qu'il a dormit sur le coté à cause de son mal de dos parce que sa chaise de bureau est pourrie.

CnCBoy met au micro-onde son café. Il râle sur le goût de merde du café et se demande s'il ne va pas acheter une senseo.

CnCBoy fait autre chose parce que j'ai changé d'idée entre temps(Pas d'idée).

Awesome =D

Moi aussi, j'ai une fanfiction en production.

J'ai déjà une certaine idée mais bon, ça reste vague...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu veux écrire une fan-fic voici tout ce que tu ne dois pas faire sinon tu finiras comme moi et tes écrits se résumeront a une une série d'évènements des plus WTF ou tu devras essayer de trouver une cohérence entre les scènes et tenter de donner une impression plus ou moins forte de "bordel organisé".

Analyse de cas sur Kirocalypse (cela tombe bien l'Episode 7 est en cours de rédaction donc cela colle parfaitement).

De quoi vous êtes vous assurés avant même de commencer à écrire ?

De quasiment rien généralement mon pré-script post se résume sur une ligne généralement Le perso X va faire : Y et ceci sur plusieurs épisodes j'ai cette ligne sur tous les épisodes cela donne :

Episode 2 : Attaque contre les aliens et arrivée du Nod

Episode 3 : l'équipage rencontre Kane

Episode 4 : Voltigore s'évade

Episode 5 : Le Kirocalypse combat les scrins...

Pour l'épisode 7 cela donne : Paillette va foutre le bordel chez Kane.

Ensuite pour étoffer le tout je reprends les éléments/personnages qui risque d'entrer en contact avec l'histoire : voltigore vient de s'enfuir avec Logue et Prodigy et vient de signaler la présence du nod aux scrins, Lilly est toujours prisonnière de Kane...

J'ai généralement les principaux protagonistes qui vont être impliqués dans mon script, généralement la plupart des personnages ont leurs "running gag" liés aux jeux/forum.

De plus avant l'écriture de l'épisode je consulte les différentes "pistes" que j'ai laissé lors des épisodes précédents : les crawlers lancés lors de l'épisode 2 servent dans l'épisode 5, l'attaque sur les scrins de l'épisode 2 provoque l'arrivée de scrins dans l'épisode 5 et leur utilisation dans l'épisode 7.

Lorsque je rédige un épisode je sais que je dois laisser certaines choses pour la suite je savais dès l'épisode 2 que je me servirais des crawlers pour que voltigore localise le Kirocalpyse : néanmoins les conditions de ces évènements ne sont pas du tout rédigées l'avance.

Pour en venir a l'exemple de l'épisode 4 avant d'écrire je commence avec comme projet : Voltigore s'évade avec Prodigy il doit passer prendre Logue pour exécuter sa menace de l'épisode 3 se sortir de la base du Nod et se servir des crawlers de l'épisode 2 pour localiser son vaisseau, néanmoins il aura a faire aux scrins venu enquêter sur l'attaque.

A ce moment je dispose d'un plan de l'épisode :

I: Evasion de la cellule, récupération de Logue et exfiltration de la Pyramide

II : Voyage dans l'espace prise en compte de la menace scrins préparation d'un plan pour passer la flotte ennemie.

III : Le plan se déroule/combat/récupération des données/ouverture pour le(s) prochain(s) épisode(s).

Comment vous préparez-vous à écrire ?

A partir de ce moment commence le vrai "travail" d'écriture la première chose est le respect du format, j'ai pris pour longueur d'un épisode "environ 4 pages" il me reste donc a les remplir.

Je commence donc a écrire les évènements dans l'ordre bien que cela ne m'empêche pas de laisser des trous en cas de problème sur une scène.

Nous sommes donc dans la situation initiale : Voltigore et Prodigy sont enfermés et doivent s'évader.

C'est là que commence mon travail le plus compliqué : comment rester dans le loufoque sans tomber dans l'incohérent ou comment limiter au maximum l'incohérence.

Dans le cas présent : faire que Prodigy se décide d'utiliser sa capacité de contrôle mental sur un gardien pour provoquer une évasion aurait été trop lourde le nod sait parfaitement que l'alien a des pouvoirs pourquoi lui laisser la capacité de les utiliser ou encore pourquoi Pordigy ne les a pas utilisé plus tôt dans l'épisode précédent par exemple.

Ici j'ai fais appel a un élément de la "mythologie du DarkGDI" les gènes de corruption pour provoquer l'évasion.

Une fois l'action prévue il reste a intégrer les différents "gags" ici je peux recourir a plusieurs humours variant du loufoque comme dans la version finale "OH MON DIEU L'ALIEN ACCOUCHE" ou quelque chose de plus subtil qui sera généralement un troll soit sur l'IRL "Notre association tu l'aimes ou tu la quittes" soit sur la saga CnC (ça tombe bien avec CnC4 y a de quoi troller) : voltigore pestera contre le crawler et la limite d'unités imposée.

Autre exemple de gag on ajoute des références a d'autres jeux/film/séries : Ajay et son coup de canon a plasma dans le genou ou Prodigy évoquant les chasses a l'homme dans la jungle organisées par des aliens.

De plus j'utilise le système du "thermomètre a incohérence" qui se voit particulièrement dans le début de l'épisode 4 et l'accumulation de situations favorables aux personnages. Une fois la limite atteinte je me contente du système des personnages qui font eux même la remarque de leur propre chance et je rajoute si besoin les interventions des scénaristes en deus ex machina.

Les "interventions de scénaristes" sont les premières choses que je rédige vu qu'elles marquent pour moi des "paliers de décompression d'incohérences" ils peuvent aussi et c'est le cas dans l'épisode 4 servir pour expliquer quelque chose qui échapperait a un lecteur n'ayant que sa connaissance des CnC et la lecture de la fic comme référence de l'univers DarkGDI dans le cas présent un topo sur les gènes de corruptions était nécessaire.

A ce moment le début d'épisode se resume par : Ne pouvant pas compter sur les facultés de prodigy pour s'évader voltigore se repose sur ses propres capacités pour s'évader sans contrôle mental les gènes de corruptions seront utilisés, présenter les gènes de corruptions.

A partir de ce moment il faut amener les gènes via humour : on peut faire dans le bas de gamme "voltigore a caché ses gènes grace a un implant anal". Pas très subtil n'est ce pas ?

Ou alors essayer de mettre a profit les protagonistes ici il y a un alien dont les connaissances sur l'anatomie humaine ne sont pas tout a fait complète.

C'est ici qu'intervient la dent en or et la phrase servant de gag :

Prodigy : les dents en or ne poussent t'elles pas naturellement chez les humains très riches ?

L'explication de la perte de la dent permettant aussi de faire un petit détour par le passé de voltigore

Je reproduis donc ce shéma pour continuer l'épisode et là il faut parfois improviser car je m'aperçois que j'ai déjà fais mes 4 pages uniquement sur l'évasion de la pyramide dans ce cas j'ai du transformer l'épisode 4 en épisode 4 et 5.

Autre inconvénient de la technique utilisée : le fait de tout faire sans avoir une préparation plus importante consiste dans l'effort supplémentaire a faire lors de la rédaction et le fait de ne pas avoir de contenu provoque en période de manque de temps/d'envie/d'inspiration/conjonction astrale favorable a l'écriture, un allongement dans les délais entre les épisodes.

Ils peuvent s'accroitre de plus en plus comme pour un certain épisode 7 qui prend du retard.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'apprécie beaucoup cet article ^_^ moi qui galère pour écrire à peine trois lignes :) je vais le garder sous le coude pour mes futures écritures :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this