Jump to content
Command & Conquer SAGA

Apokirov


MartinMb

Recommended Posts

Voici sur CnCSaga ma fan fiction spéciale, Apokirov.

Apokirov se déroule dans les univers de Alerte Rouge (AR2 et Youri) et dans les univers de Tibérium (C&C, TS et C&C3). La raison pour laquelle cette fan fic est spéciale, c'est qu'elle raconte l'histoire d'une Alliance entre le Nod et les Soviétiques en suivant le parcours dans le temps d'un vaisseau épique : l'URSS-N Apokirov. Mais ce qui la rend vraiment spéciale c'est qu'il y a un large espace de temps entre chaque chapitre, donc la situation évolue par tranche d'environ 2 à 5 ans. L'écart entre le premier et le dernier chapitre est donc énorme. Les personnage commenceront l'histoire jeune et la finiront vieux.

Voici maintenant le premier chapitre, il se déroule à l'époque de Alerte Rouge 2, donc la seconde guerre Alliés v.s. Soviets. Il est inspiré d'un reve que j'ai fait, mais c'est le seul comme ça et il est particulier. Pour que vous compreniez mieux, voici la liste des personnages du premier chapitre (en passant tous les personnages de l'histoire sont inspirés de la réalité, il se peut donc que vous en reconnaissiez) :

- MartinMb : C'est le personnage principal et le capitaine de l'Apokirov. C'est aussi moi-meme :P Pour la personalité hé bien, il est comme moi, bref vous verrez. Sa situation évolue tout au long de l'histoire.

- Molock : Molock est une machine à tuer sanguinaire et ami de MartinMb dont il est aussi une sorte de bras droit. Il ne vit que pour tuer et se battre.

Alors sans plus attendre, voici l'histoire d'une Alliance, de MartinMb et surtout, d'un vaisseau Kirov bien spécial...

Apokirov

Chapitre 1- Le Crash.

Durant la seconde guerre Alliée-Soviétique.

MartinMb : Vite mets les moteurs ils vont revenir !

Pilote : Trop tard camarade Capitaine, ils nous rattrapent…

MartinMb : Bordel ! Bordel ! Canons AA, feu !

Opérateur canon : Ils vont trop rapidement chef, je vais les manquer.

Pilote : Accrochez-vous !

***BOUM***

MartinMb : Tout le monde va bien ? Pas de blessés ?

Opérateur radar : Chef, un blessé, c´est le mécanicien.

Pilote : Capitaine, l´arrière du vaisseau a été touché gravement, il y a une fuite d´hélium et on perd de l´altitude.

MartinMb : Merde, il faut réparer ce trou. Opérateur AA, allez-y. De toute façon vous êtes impuissant face à ce genre d´attaque.

Opérateur AA : Mais chef les Harriers vont revenir !

MartinMb : Faites ce que je dis, vous êtes inutile contre les Harriers de toute façon !

Opérateur AA : À vos ordres camarade Capitaine !

Pilote : Chef, nous sommes immobilisés…

MartinMb : QUOI ?!

Pilote : Il semble que des câbles aient été sectionnés lors de l´attaque des Harriers. Un des moteurs principaux des systèmes de propulsion ne fonctionne plus, ça a court-circuité tout le système de propulsion.

MartinMb : QUOI ! MAIS J´EMMERDE L´INGÉNIERIE SOVIÉTIQUE !!! En plus le mécano de bord a été blessé. Pilote, vous allez tenter de me réparer ça.

Pilote : Mais qui va piloter le vaisseau ?

MartinMb : Personne, on s´arrête ici. Jetez l´encre. Opérateur radar, prenez l´interphone et communiquez avec moi si les Alliés rappliquent. Molock, tu viens avec moi on va défendre ce vaisseau.

Molock : Oui.

L´URSS Apokirov était stationné dans le ciel de France entre une base Alliée et une base Soviétique. Le vaisseau avait réduit en cendre la moitié de la base Alliée, mais à présent des avions l´avaient pris en chasse et il était gravement endommagé. MartinMb et Molock arrivèrent dans la section du milieu sur l´étage du bas du dirigeable. Là il y avait deux mitrailleuses rotatives, une de chaque coté.

MartinMb : Bon, Molock tu rester ici et défendre le vaisseau en cas de besoin. Moi je vais à l´arrière pour voir les…

Opérateur radar (par radio) : Capitaine, je détecte une volée de soldats Rocketeers se dirigeant vers le vaisseau.

Molock : On va pouvoir s´amuser un peu…

MartinMb : Merde ! Il manquait plus que ça. Prends cette mitrailleuse, je prend l´autre.

MartinMb et Molock prirent les mitrailleuses lourdes et attendirent, bientôt des tirs de mitrailleuses 20mm se firent entendre et aussi des bruits de réacteurs à jet-pack. Les soldats volants Rocketeers arrivèrent. Quand ils passèrent devant MartinMb et Molock pour aller attaquer l´arrière du vaisseau, ils reçurent une volée de balles. Quelques soldats Alliés furent touchés mortellement et tombèrent, l´un d´eux explosa même après que Molock eut touché son réservoir de carburant. Les survivants montèrent pour aller au dessus du Kirov, on entendit des tirs de canon AA. Quand les Alliés redescendirent, il reçurent une autre volée de balles, mais cette fois ils savaient où étaient Molock et MartinMb et leur tirèrent dessus.

MartinMb : DOH ! À COUVERT !

Molock : Les cons…

MartinMb : S´ils veulent jouer à ça, attends un peu.

MartinMb sortit son canon Rail-Gun portable et le déploya sur un trépied. Quand les Rocketeers passèrent à leur seconde attaque, MartinMb tira. Un soldat Allié fut touché et revola à près de 50m avant de commencer à tomber. Les autres eurent peur et décidèrent d´attaquer par l´autre coté… erreur stupide. Molock avait en effet repris sa place et tua près de la moitié du groupe, MartinMb qui avait fait pivoter son Rail-Gun tira aussi sur le groupe. Les quelques survivant montèrent en altitude et furent taillés en pièce par les canons AA du vaisseau.

MartinMb : Bien joué Molock, à présent je vais à l´arrière voir si les dommages sont réparés.

Une fois arrivé à l´arrière, MartinMb découvrit les dommages : la toile du dirigeable était sectionnée par endroit mais rien de grave, par contre il y avait un incendie à bord et les moteurs étaient complètement fichus.

Pilote : Camarade, pas moyen de réparer ça. J´ai tout essayé.

MartinMb : Merde de merde. Il faut avancer avec les propulseurs auxiliaires alors.

Pilote : Ils ne fonctionneront pas sans courant Capitaine.

MartinMb : Alors il faut dériver le courant. Commencez à…

Opérateur radar (par radio) : Chef, nous avons un problème important.

MartinMb : Quoi encore !?

Opérateur radar (par radio) : Un escadron d´avions de chasse F22 Raptors se dirige vers nous…

MartinMb : DOH ! C´EST PAS VRAI ! Évacuez le vaisseau maintenant ! J´ordonne l´évacuation immédiate vous entendez !

Opérateur radar (par radio) : À tout le personnel, évacuation immédiate du vaisseau ! Tout le personnel doit descendre à terre immédiatement. Larguez les échelles, les cordes de survie et sortez les parachutes.

MartinMb : Ouvrez toutes les trappes à hélium, nous devons descendre rapidement !

Alors que les F22 approchaient, l´Apokirov commença à perdre de l´altitude, certains membres de son équipage descendirent par les cordes et les échelles, d´autre sautèrent au sol en parachute. MartinMb et Molock descendirent avec les cordes.

Quand MartinMb et Molock furent au sol, les F22 arrivèrent à portée du dirigeable. Ils montèrent alors en piquée avant de redescendre tout aussi abruptement et de larguer leurs bombes…

***KABOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOM***

L´énorme vaisseau explosa dans les airs… puis sa carcasse en flammes se mit à descendre rapidement vers… Molock et MartinMb !

MartinMb : COURONS !!!!!!!!!!!

La gigantesque carcasse en feu l´écrasa au sol carbonisant tous les arbres de la région. MartinMb et Molock avaient réussi à s´en tirer, mais leur repos fut de courte durée. Un véhicule léger IFV Allié déboucha de derrière une colline. Le GI qui était à l´intérieur tira de la tourelle sur MartinMb et Molock, ceux-ci durent alors se mettre à couvert derrière un restant de mur. Molock sortit sa mitrailleuse AK-107 et tira dans la vitre du IFV. Le pilote mourut des tirs précis de Molock et le véhicule s´arrêta net, cependant le GI dans la tourelle continuait de tirer sur eux. MartinMb et Molock sortirent alors chacun une grenade qu´il lancèrent sous l´IFV. Le GI tenta de sortir, mais il se fit exploser par les grenades.

***BOUM***

Le GI tomba à quelques mètres de la carcasse en flammes du IFV. MartinMb et Molock sortirent de leur cachette.

Molock : J´espère qu´il est encore vivant, je pourrai “ l´interroger ”…

MartinMb : Ça m´étonnerait qu´il soit vivant, il lui manque une jambe.

Molock retourna le corps.

Molock : Ha non, merde il est mort !

MartinMb : Bon, la base se trouve dans cette ville… la ville de Nancy.

Molock : C´est merdique comme endroit.

MartinMb : C´est là qu´un des quartiers généraux de la HMT se trouve Molock. Allons-y, j´espère ne pas rencontrer trop de résistance en chemin.

Molock : Pourquoi tu dis ça ? C´est amusant tuer des Alliés quand ils sont noob comme ça.

MartinMb : Ouais…

Les deux hommes allèrent à la base Soviet. MartinMb était déçu de la perte de l´Apokirov, mais il jura d´en reconstruire un deux fois plus fort.

Link to comment
Share on other sites

Pas de réponses... je poste un autre chapitre et si je vois que ça intéresse personne, je vais m'en aller :?

Un personnage principal s'ajoute : Mikaelus, le conseiller de MartinMb. C'est lui qui inspire et guide MartinMb dans ses décisions, mais aussi moralement.

Chapitre 2- Victoire

Cinq ans plus tard…

Dans le vaisseau de commandement URSS Apokirov 02.

MartinMb : Comment ça morts ? Personne ne meurt dans mon armée !

Commandant : Mais Colonel, les troupes du traître Youri étaient trop nombreuses, on ne pouvait rien faire.

MartinMb : Quoi ! Mais vous me prenez pour un con ! Quelle merde encore il vous faut, j´ai déjà tout donné à cette armée Pour qu´elle soit forte : Les EMP, la robotique, la cybernétique, la technologie parapsychique… il vous en faut plus ?

Commandant : Chef, laissez-moi vous expliquer. Ils avaient une meilleure stratégie et ils nous ont entourés…

MartinMb : Qui fait la stratégie ici ? Je crois que c´est vous commandant.

Commandant : Heu… j´ai pas eu de chance sur ce coup là…

MartinMb : Il n´y a pas de droit à l´échec dans cette organisation commandant. Une armée de 500 hommes de perdue alors que la victoire était facile c´est impardonnable. Exécutez-le.

Des soldats du Nod sortirent de nulle part et firent s´agenouiller le commandant. MartinMb sortit un pistolet.

Commandant : Non, pitié, je vais me racheter !

MartinMb : Silence ! C´est impardonnable. Je ne peux pas tolérer d´avoir des éléments comme toi dans notre nouvelle armée.

Commandant : C´est à cause du Nod, je le sais ! Avant le Nod vous ne m´auriez pas exécuté !

MartinMb : Alors tu crois que l´armée soviétique est douce ? Fais-moi rire, tu aurais été exécuté même avant les changements de la HMT.

MartinMb exécuta le commandant sans plus. Il quitta ensuite le pont de commandement pour aller dans ses quartiers. Il appela alors un de ses officier.

MartinMb : Faites LE venir ici.

Officier : Oui Colonel.

Cinq minutes plus tard, un homme entra dans le bureau de MartinMb.

L´homme : J´ai vu l´exécution. J´aurais été plus clément cette fois, tu es stressé Martin.

MartinMb : Je sais frère. Mais cette guerre me rend fou. Je ne sais pas si nous pourrons arrêter ce Youri un jour.

L´homme : Il n´y a pas que cela avoue.

MartinMb : Tu devines tout. Je suis stressé à cause de cette réforme des armées. Nos camarades acceptent difficilement le Nod et la HMT est un peu dans la merde.

L´homme : Sache que les commentaires que j´ai entendus sont très bons. L´armée Soviet-Nod du P.K. commence lentement à se former. Déjà les troupes hybrides sont présentes et ton Apokirov dans lequel nous sommes en ce moment même en est la preuve !

MartinMb : Tu dois avoir raison. Je m´inquiète trop pour rien là dessus, à défaut de me concentrer sur mon commandement. Merci, tu m´as aidé encore une fois à voir plus clair… Mikaelus.

Mikaelus : De rien frère. Maintenant je dois aller me préparer au combat, nous approchons de la destination.

MartinMb : J´arrive dans dix minutes, le temps de préparer quelques affaires.

Mikaelus sortit des quartiers de MartinMb. Celui-ci resta assit à son bureau à réfléchir. Il était maintenant Colonel, chef d´un escadron de troupes Soviet-Nod et il avait un vaisseau de commandement superbe. L´URSS Apokirov 02 était un dirigeable Kirov gigantesque alimenté par un moteur nucléaire, propulsé par des réacteurs, armé d´un mini obélisque laser, de canons artilleries, apocalypses et rail-gun longue portée, d´une bobine tesla et de missiles V3 et nucléaires à moyenne portée, défendu par un système de lasers anti-missiles sur le bas, des sites SAM, des canons AA et des gattling gun sur le toit et pouvant contenir des chars, des armes, d´autres équipements militaires et un équipage de 100 hommes. Le tout était sous le commandement de MartinMb et il en était fier, bien que le P.K., son chef, eut un vaisseau beaucoup plus gros, mieux équipé et pouvant aller dans l´espace. MartinMb jura de s´en faire construire un aussi beau quand il serait général. Un officier entra dans le bureau de MartinMb.

Officier : Chef, nous arrivons.

MartinMb : Bien, je vous rejoins.

MartinMb arriva au pont de commandement. Celui-ci avait été nettoyé depuis l´exécution du commandant. Dans cette salle se trouvait une large baie vitrée, des hublots, des ordinateurs, des radars, des radios, un système de commande ainsi qu´un siège réservé à MartinMb avec des commandes sur les bras. Il s´assit donc sur le banc et demanda un rapport de la situation.

Opérateur radar : Camarade-confrère, nous sommes arrivés à la forteresse de Youri. Il semble que celle-ci soit protégée par des gattling, beaucoup de gattling. Nous avions envisagés un tir nucléaire, mais Youri a sûrement prévu un système de bouclier quelconque. Aucun Psychodominateur n´a été détecté chef.

MartinMb : Heureux de l´entendre. Que révèlent nos scans de la forteresse de Youri ?

Opérateur radar : Elle a été renforcée. Elle résiste maintenant aux tempêtes artificielles et aux Nukes. Elle doit servir de laboratoire, car nous n´avons repéré aucune super-arme à l´intérieur.

MartinMb : Les supers-armes ne sont pas toujours évidentes à détecter. Un super-arme peut avoir n´importe quelle taille et il faut s´attendre à tout, surtout avec Youri.

Opérateur radio : Chef, le P.K. demande à vous parler.

MartinMb : Je t´écoute camarade P.K.

P.K. : Nous avons un problème urgent dans l´espace, les vaisseau de Youri sont armés de rayons inconnus. Le bouclier de l´URSS Apokraboom ne durera pas très longtemps.

MartinMb : Que puis-je faire ? Je ne peux pas aller dans l´espace.

P.K. : Détruit cette saloperie de forteresse de Youri. Ce doit être leur quartier général.

MartinMb : Je le ferai. D´ailleurs je passe à l´attaque.

P.K. : Bien. Communication terminée.

MartinMb : Vous avez entendu ? Tous les canons rail-gun, feu immédiatement sur la cible. Forteresse de Youri à 1500m.

Opérateur canons : Tous les canons rail-gun, FEU !

Les canons rail-gun firent tous feu en même temps, ce qui créa un léger manquement dans l´électricité de l´Apokirov, les moteurs s´arrêtèrent quelques secondes puis repartirent.

***ZAAAAAAAAAAAPPPPPPPPPPPPPP***

Les tirs touchèrent la forteresse de Youri et la traversèrent. Les balles des rail-gun firent peu de dommage, à part affaiblir la structure et créer quelques incendies à l´intérieur.

MartinMb : Il nous faudrait des rail-gun plus gros et capables de propulser des Nukes…

Opérateur radar : Chef, Youri nous a détecté, il nous envoie des troupes, droit devant !

Opérateur canons : Des soucoupes volantes !?!

MartinMb : Ce sont des Voltigeurs. Descendez-les avant qu´ils ne tirent avec leurs lasers, ça pourrait nous mettre le feu sur le ballon. Toutes les batteries SAM, tirez.

Opérateur canons : Sites SAM programmés Colonel. FEU !

Les sites SAM crachèrent leurs missiles sur les Voltigeurs. Ceux-ci tentèrent de les éviter, mais il étaient trop lents. Les missiles en détruisirent la moitié, cependant ces soucoupes étaient coriaces et il en restait encore une douzaine.

MartinMb : Merde, utilisez les gattling et canons AA dès qu´ils arrivent à portée et l´obélisque laser aussi.

Opérateur canons : À vos ordres chef !

Le combat contre les Voltigeurs se déroula sans encombres, à part qu´un incendie se déclara à bord de l´Apokirov.

MartinMb : Bon, j´en ai mare, lancez les Nukes autour de la forteresse, mais pas dessus.

Opérateur missiles : Ok monsieur, c´est parti !

Les missiles décollèrent vers leur destination. Quand les Nukes arrivèrent près de la forteresse, un voile bleu se leva au dessus. Les missiles explosèrent.

***BOUM***

MartinMb : C´est bien ce que je croyais, Youri a volé la technologie de bouclier Chrono aux Alliés, j´ai bien fait de pas gaspiller les Nukes sur la forteresse, au lieu de ça ils ont servi à détruire ce qu´il y avait autour…

En effet, les Nukes avaient détruits les gattling et quelques bâtiments autour de la forteresse même, ils n´avaient donc pas été gaspillés.

MartinMb : Attendons maintenant. Quand le bouclier aura fini d´agir, lancez les V3…

Le bouclier se désactiva quelques minutes plus tard. Les V3 furent lancés…

***BAOUM***

Les missiles V3 touchèrent la forteresse à divers endroit et la firent s´écrouler dans une explosion grandiose.

MartinMb : Victoire !

Les autre opérateurs : Victoire gloire aux Soviet-Nod, gloire au Colonel MartinMb !

Ainsi Youri fut détruit, ou plutôt, son repaire fut détruit, mais pas Youri…

Link to comment
Share on other sites

sans vouloir te vexer moi je n'aime pas plus que ça :oops:

je trouve que melanger nod et soviet trouble un peu l'histoire

et le fait que l'histoire soit centrée sur un seul vaisseaux ne me "branche" pas

mais cela ne veut pas dire que ta fan fic est nul xD chacun ses gouts

Link to comment
Share on other sites

mais cela ne veut pas dire que ta fan fic est nul xD chacun ses gouts

Sa fan-fiction, est plutôt de l'ordre des pièces de théatre. (Acteur, nom des personnages exprimés)

Enfin je lui conseillerai de mettre des didascalies en italique ;)

ça présenterai un peu mieux.

Link to comment
Share on other sites

Ok... je ne comprend pas donc vous allez devoir m'expliquer plus.

Ça dérange quoi qu'il y ait les noms devant les phrases des personnages ? Ãl me semble que ça aide à mieux comprendre.

C'est-à-dire que, dans un roman, on met par exemple :" "A l'assaut !", cria MartinMb"... Et les noms des personnages ne sont pas là en permanence. Si cela peut paraître moins clair, c'est certainement plus agréable à lire. ;)

Link to comment
Share on other sites

De toute façon je dois réécrire cette histoire... la double fin est pas super...

En attendant, ce n'est pas un drame qu'il y ait les noms des perso, vous allez vous habituer ! Voici le 3e chapitre et il rock. Il a fait sensation sur mon forum Nod vous verrez pourquoi :twisted:

Chapitre 3- Réunion à New York

Deux ans après la destruction de la forteresse de Youri, New York city, États-Unis. Deux vaisseau géants étaient posés dans Central Park, l´un étant un dirigeable Kirov et l´autre un énorme vaisseau noir, les deux avaient des logos soviétiques et Nod. Une réunion se déroulait à bord du plus gros vaisseau, l´URSS Apokraboom, vaisseau du P.K.

P.K. : Bon, vous savez tous pourquoi vous êtes ici ?

Gaël : Ha ouais, moi je sais.

P.K. : Je demandais pour ceux qui ne savait pas Gaël…

Gaël : Ha désolé.

Mikaelus : Moi je n´ai pas été informé.

MartinMb : Moi non-plus.

P.K. : Bon c´est simple. La base lunaire de Youri ayant été détruite, je crois qu´il serait bon de vous informer à propos de ce que nous avons découvert. Tout le monde a vu l´été dernier l´écrasement d´un météore en Italie ? Hé bien c´est de ça qu´il sera question aujourd´hui.

MartinMb : Tu nous a fait venir ici pour un météore ?

P.K. : Pas exactement, plutôt pour ce que transportait ce météore…

Mikaelus : Oui, les magazines scientifiques en parlaient dernièrement. Une substance minérale verte contenant une forte concentration de métaux lourds.

P.K. : Les dernières nouvelles, celles ne nos scientifiques sont plus alarmantes. En fait, nous avons découvert beaucoup plus sur ce métal. Professeur CnCBoy, voudriez vous expliquer à nos amis de quoi il s´agit ?

CnCBoy : Biensur. Ce minerais porte le nom de tibérium, mais en fait ce n´est pas totalement du minerais. Un partie du Tibérium est en faite une plante.

Mikaelus : Mais comment est-ce possible ? Une plante qui crée des cristaux ?

CnCBoy : Exactement. Cet organisme aspire les minerais de la terre pour créer des cristaux. Mais encore plus intéressant, c´est sa façon de se répandre…

P.K. : En effet, nous avons découvert, deux mois seulement après que le météore ait apporté le Tibérium, que celui-ci s´était répandu dans tout l´Europe et même jusqu´en Afrique et en Asie !

CnCBoy : Et ce n´est que par sa première méthode d´expansion, c´est à dire le vent.

MartinMb : Le vent ? Et comment le tibérium fait pour se répandre par le vent si c´est un plante avec des cristaux ?

CnCBoy : C´est pour cela que cette réunion a lieu. Nous avons fait une terrible découverte. Le Tibérium, pour se répandre, parasite des êtres vivants. Il transforme la flore qu´il fait muter pour que celle-ci produise des spores, ces spores sont du tibérium.

MartinMb : Le Tibérium fait muter des arbres pour se répandre avec le vent ?

CnCBoy : Exactement. Mais il ne fait pas muter que des arbres. Le Tibérium fais aussi muter les animaux et toutes les formes de vie qu´il rencontre. Ce qui fait que cette nouvelle plante venue de l´espace est très dangereuse, surtout qu´une exposition prolongée au Tibérium est nocive.

Mikaelus : Mais nous devons arrêter ce Tibérium !

P.K. : Ce n´est pas aussi facile à faire qu´à dire.

CnCBoy : En effet, détruire le Tibérium reviendrait à détruire les formes de vie qu´il a parasité et les lieux qu´il occupe. De plus, il est très précieux, car il produit des métaux qui sont relativement faciles à extraire.

P.K. : Oui et le Tibérium est de plus en plus convoité à cause de sa valeur économique. Son impact politique est grand, étant donné que certains groupes, comme le Nod, en dépendent directement. La situation inquiète surtout l´ONU qu´on a vu prendre de la force depuis un certain temps. Ils parlent de former un groupe pour lutter contre le Nod…

MartinMb : Ça revient à luter contre nous !

P.K. : Oui, sauf que certains dirigeants soviétiques sont d´accord avec l´ONU. Cela divise la mère patrie…

Mikaelus : En effet, ce sont des traîtres !

MartinMb : Traîtres à moitié… Mais peut-on craindre un effondrement de l´URSS ?

P.K. : J´en ai bien peur, 40% environ des soviétiques sont pour le Nod, 35% sont contre et le reste est soit indécis, soit pour un autre groupe interne. Notre mère patrie est très divisée en soi c´est certain.

MartinMb : En attendant, que faire ?

P.K. : Il faudra attendre pour ce qui est le tibérium. Pour l´ONU, je vous donne une petite mission. C´est aussi pour ça que je t´ai fait venir dans cette ville.

MartinMb : Je vous écoute général.

P.K. : Tu dois détruire le siège de l´ONU de New York. Nous devons les empêcher de créer leur groupe anti-Nod, ou au moins les ralentir dans cette démarche. Nous ne pouvons refuser, ordre de Kane, le siège de l´ONU doit être détruit. Tu dois rester secret, la nouvelle technologie furtive va vous aider dans cette mission. Moi je ne peux pas le faire, ce serait trop suspect…

MartinMb : Nous devons détruire un bâtiment en commando comme ça et en plein centre-ville de New York sans que l´on sache que c´est nous ?

P.K. : Oui, débrouillez-vous, je m´occupe que les vaisseaux quittent la ville.

MartinMb : On va bien voir, j´accepte cette mission… Mikaelus, Molock, vous venez ?

Mikaelus : Biensur.

Molock : Oui, comme dans le bon vieux temps…

MartinMb, Mikaelus et Molock descendirent de l´URSS Apokraboom et celui-ci décolla. L´Apokirov partit aussi sans eux. Une caisse resta à terre derrière l´Apokirov, les trois commandos s´en approchèrent. Dedans il y avait des armes, du C4 à la tonne, des radios et des costumes de combat spéciaux. Il enfilèrent les armures et les activèrent. Ils étaient invisibles…

MartinMb : Des armures d´invisibilité !

P.K. (par radio) : En effet, dans les premières à avoir été construites, ce sont des prototypes. Vous connaissez l´objectif. Bonne chance.

Molock : Je veux tous les couteaux.

MartinMb : D´accord. Je prend le Rail-gun.

Mikaelus : Moi je vais prendre le Colt 45´.

MartinMb : Et il ne faut pas oublier les sacs de C4… Allons-y !

Les trois commandos Soviet-Nod entrèrent dans le quartier générale de l´ONU. L´entrée était plus gardée que jamais, mais personne ne les remarqua, car ils étaient invisibles ! Une fois au sous-sol, ils sortirent le C4.

MartinMb : Je suis pas expert en démolition, mais si nous mettons du C4 sur chaque pilier principal, la structure devrais céder.

Mikaelus : Au travail !

Les Soviet-Nod mirent le C4. Quand tout fut installé, ils se préparèrent à s´en aller…

MartinMb : Un garde !

En effet, un garde passait par là. Quand il vit le C4, il courut vers l´ascenseur.

MartinMb : Chopez-le !

MartinMb ils tirèrent dessus, mais le gars courait assez vite et ils perdirent beaucoup de munitions à cause des colonnes du bâtiment. Mikaelus toucha le garde à la jambe, ce qui le ralentit assez pour que Molock puisse le rattraper. Le garde entra dans l´ascenseur et ferma la porte.

MartinMb : Merde ! Il va donner l´alerte !

L´homme s´assit dos au mur dans l´ascenseur. Il prit sa radio pour appeler de l´aide et signaler les explosifs. Alors la radio lui partit des mains pour voler en éclat contre le mur ! L´homme se leva stupéfait, il tenta de sortir mais buta contre quelque chose et tomba au sol. Alors, il sentit un objet en métal lui trancher la gorge… son sang coula sur le plancher… il était mort. L´ascenseur s´ouvrit sur le sous-sol avec les colonnes parsemées de C4, elle n´avait pas bougé.

Molock : Trop drôle ces armures furtives…

MartinMb : Content de voir que tu l´avais rattrapé, foutons le camps.

Les commandos sortirent par l´entrée principale du bâtiment, puis ils allèrent 100 mètres plus loin et…

***POUF***

Le siège de l´ONU trembla comme lors d´un tremblement de terre. Trente secondes plus tard, il s´écroula dans les cris d´hystérie de la foule. Mission accomplie.

Link to comment
Share on other sites

Bonne idée d'introduire le tibérium, mais les situations sont pour moi trop invraisemblables... :? Par exemple, lorsque tu dis qu'en 2 mois seulement, le tibérium a contaminé la planète toute entière grâce au vent ! Le processus de transport des graines par le vent est bien plus long, et peut prendre plusieurs mois, voire plusieurs années ;) De même, les armures furtives que l'on ne voit pas du tout, même à proximité... En principe, la technologie n'en est qu'à ses balbutiements à l'époque du récit, et cela me semble surprenant que le garde n'ai pas vu qu'il n'était pas seul dans son ascenseur... Dernière remarque (c'est un détail), le "POUF" final... Essaie plutôt un bon vieux "BOUM", car le "POUF" ne donne pas l'effet escompté ;)

Link to comment
Share on other sites

J'ai pas eu le temps de tout lire, mais je trouve déjà ça pas mal 8)

Et puis il y a des pièces de théatre qui sont très bien...

J'essaye de ne pas me concentrer sur la forme mais plus sur le fond.

Des fanfic comme celle là et celle de Yssan ça me donne envie d'en écrire une, mais j'ai peur d'être pitoyable :lol: (si c'est le cas j'essayerais alors d'introduire Zéphyr :lol: )

Link to comment
Share on other sites

Des fanfic comme celle là et celle de Yssan ça me donne envie d'en écrire une, mais j'ai peur d'être pitoyable :lol: (si c'est le cas j'essayerais alors d'introduire Zéphyr :lol: )

Il faudra alors le mettre sous la forme d'un personnage à la Iznogoud : il essaye désespérément de prendre le pouvoir sans jamais y arriver... :lol:

Link to comment
Share on other sites

Bonne idée d'introduire le tibérium, mais les situations sont pour moi trop invraisemblables... :? Par exemple, lorsque tu dis qu'en 2 mois seulement, le tibérium a contaminé la planète toute entière grâce au vent ! Le processus de transport des graines par le vent est bien plus long, et peut prendre plusieurs mois, voire plusieurs années ;) De même, les armures furtives que l'on ne voit pas du tout, même à proximité... En principe, la technologie n'en est qu'à ses balbutiements à l'époque du récit, et cela me semble surprenant que le garde n'ai pas vu qu'il n'était pas seul dans son ascenseur... Dernière remarque (c'est un détail), le "POUF" final... Essaie plutôt un bon vieux "BOUM", car le "POUF" ne donne pas l'effet escompté ;)

J'explique...

d'abord, les situations sont invraisemblables car l'alliance soviet-nod n'a jamais existe dans c&c, donc il va arriver beaucoup de choses etranges qui ne se sont jamais passees dans c&c. Pour le tiberium, ben c'est une petite erreur, mais je croyais qu'il s'etait rependu tres rapidement au debut pour ensuite prendre de la force. Bref, 2 mois tu as raison de dire que c'est trop court. Pour la technologie furtive... ces armures n'etaient que des prototypes. Aussi, j'explique le fait que personne n'aie remarquer nos heros par ceci : les gens de l'ONU ne pouvaient pas prevoir d'etre attaquer par des commandos invisibles, donc meme si les premieres armures furtives causaient de la disruption autour et qu'elles etaient un peu visibles, quand on est pas preparer et qu'on ne sait pas que ca existe, on ne les voient pas. Pour le gars dans l'ascensseur, il faut aussi savoir que Molock est un tuer expert (donc ultra silencieux) et que la victime etait paniquee et ne cherchait qu'a appeler des renforts dans le feu de l'action.

Pour le POUF, ben c'etait une sorte de boum, mais mais fort :lol:

Link to comment
Share on other sites

J'explique...

d'abord, les situations sont invraisemblables car l'alliance soviet-nod n'a jamais existe dans c&c, donc il va arriver beaucoup de choses etranges qui ne se sont jamais passees dans c&c.

Ok... Mais pour le coup des deux kirovs en plein Manhattan, ça fait un peu bizarre que personne ne les repère :?

Pour le gars dans l'ascensseur, il faut aussi savoir que Molock est un tuer expert (donc ultra silencieux) et que la victime etait paniquee et ne cherchait qu'a appeler des renforts dans le feu de l'action.

Ca, il fallait le savoir... Mais il est vrai que l'on fait moins attention lorsque l'on est paniqué ;)

Pour le POUF, ben c'etait une sorte de boum, mais fort

Ben oui mais moi ça me fait penser à quelque chose de mou qui tomberait sur le sol :lol:

Link to comment
Share on other sites

Sinon, que se passe-t-il le 29 juin à 5h ? :?

Je serais enfin en vacances... Ptetre que je ferais une fanfic...

Ben moi, je le suis déjà ! M'enfin c'était pour nous faire passer en mode Bac jusqu'au 21 :(

eh ben moi, peut-etre que vous allez pas le croire mais je suis deja en vacances :lol: 8)

Link to comment
Share on other sites

J'explique...

d'abord, les situations sont invraisemblables car l'alliance soviet-nod n'a jamais existe dans c&c, donc il va arriver beaucoup de choses etranges qui ne se sont jamais passees dans c&c.

Ok... Mais pour le coup des deux kirovs en plein Manhattan, ça fait un peu bizarre que personne ne les repère :?

Pour le gars dans l'ascensseur, il faut aussi savoir que Molock est un tuer expert (donc ultra silencieux) et que la victime etait paniquee et ne cherchait qu'a appeler des renforts dans le feu de l'action.

Ca, il fallait le savoir... Mais il est vrai que l'on fait moins attention lorsque l'on est paniqué ;)

Pour le POUF, ben c'etait une sorte de boum, mais fort

Ben oui mais moi ça me fait penser à quelque chose de mou qui tomberait sur le sol :lol:

Pour les vaisseaux geant dans Central park, ne t'inquiete pas, ils se sont fait reperer. Il faut compredre que dans cette partie de l'histoire, la guerre allies vs soviets est terminee, donc c'est la paix. Les americains laissent les soviet aller sur leur territoire et vice versa. Si cela semble invraisemblable, pense a l'alliance que ceux-ci ont fait contre Youri un peu avant. (en gros les soviets et les americains sont amis pour le moment)

Pour le POUF, promis je le ferai plus :lol:

Pour le reste on arrive dans le C&C Renegade et dans l'ere spatiale, alors c'est de la science fiction. Il y a un nouveau et dernier personnage principal que vous allez tous adorer qui entre en jeu...

Chapitre 4- Global Destruction Initiative

4 ans plus tard, à l´extérieur d´un hangar secret Soviet-Nod.

Ingénieur : Monsieur, IL est prêt.

MartinMb : Cette phrase me remplis de joie, enfin, après 6 mois t´attente…

MartinMb et l´ingénieur entrèrent dans le hangar.

MartinMb : Magnifique ! Blindé en entier, rapide, libéré des caprices de l´hélium… et il va dans l´espace ?

Ingénieur : Oui, nous avons tout donné pour que ce soit possible. Il est lourd et n´avait pas été conçu pour ça, on s´est débrouillé pour qu´il puisse y aller. Par contre son autonomie dans l´espace est limitée. De plus, nous avons dû décupler la force des réacteurs et installer des stabilisateurs pour le maintenir dans les airs, donc les moteurs sont tellement gros qu´il y a pas vraiment plus de place qu´avant.

MartinMb : Aucune importance, il est assez gros pour ce qu´il doit faire.

Ingénieur : Nous avons aussi rénové les quartiers du personnel, mis de meilleures armes, modernisé la soute à véhicules et réparé tous les problèmes électriques ou informatiques.

MartinMb : Tant qu´il fonctionne comme avant…

Ingénieur : Par contre il vous faudra un autre pilote, le mode de fonctionnement de ce vaisseau là est différent. Il ne pourra pas flotter des heures et des heures au dessus du champs de bataille puisque ce n´est plus un dirigeable. C´est maintenant un vaisseau d´attaques rapides et de commandement à longue distance étant donné qu´il faut se poser régulièrement pour éviter que les réacteurs surchauffent.

MartinMb : Ne vous inquiétez pas, je vais trouver un pilote compétant. Mettez-moi ce vaisseau en service tout de suite.

Ingénieur : Oui monsieur !

Le lendemain, dans l´URSS Apokirov Mk.2, bureau de MartinMb.

**Toc toc toc**

MartinMb : Entrez !

Mikaelus : Félicitation pour ta promotion... Général MartinMb !

MartinMb : Merci frère. Je t´en pris assis-toi quelques minutes.

Mikaelus : Je suis venu pour savoir comment tu trouvais ton vaisseau maintenant.

MartinMb : Il est extra. Je pourras pas demander mieux, surtout que maintenant je vais pouvoir avoir ma propre division d´armée Soviet-Nod.

Mikaelus : Le P.K. ne t´aurais pas donné cette promotion, tu as été chanceux que Romanov te la donne.

MartinMb : Oui, le P.K. ne voulais surtout pas que je sois au même rang que lui, c´est pour ça qu´il m´a pas promu.

Mikaelus : Tu devrais te méfier de P.K….

MartinMb : Pourquoi ?

Mikaelus : Je sens quelque chose de bizarre en lui…

MartinMb : Je serai prudent frère alors. Une vodka ?

À ce moment là, la porte du bureau de MartinMb s´ouvrit à la volée. Mikaelus et MartinMb se retournèrent en sursaut. Un homme se tenait dans la porte. C´était visiblement un haut gradé soviétique, il avait un uniforme impeccable avec une casquette d´officier et un badge du KGB. Il entra dans le bureau de MartinMb.

L´homme : Vous avez dit Vodka ?

MartinMb : Oui, je pourrais savoir ce que…

L´homme : Servez m´en un verre.

Puis l´homme alla s´asseoir sur la chaise à coté de Mikaelus et mit ses pieds lui le bureau de MartinMb.

Mikaelus : Belle entrée Vodka.

Vodka : Merci.

MartinMb : Tu connais cet homme ?

Mikaelus : Oui.

Vodka : Je me présente, Ludovic Vodka, camarade commissaire du Parti.

MartinMb : Enchanté.

Vodka : Moi de même général. C´est notre camarade P.K. qui m´envoie ici…

Mikaelus : Le con ! Il envoie des gens pour te surveiller… au moins tu es tombé sur la bonne personne Martin…

MartinMb : Si tu le dis. Pourquoi êtes vous venu camarade ?

Vodka : Ha Mikaelus a raison… Je suis ici pour surveiller votre travail général.

MartinMb : Alors soit, je ferai le même travail que d´habitude. P.K. aura la preuve que je suis assez bon pour être général.

Vodka : Je vous apporte aussi une mission, votre première mission de général. Voici. Vous devez attaquer les forces du GDI en formation à Bombai, en Inde, territoire rempli de civils. Vous devez biensur éviter de tuer ceux-ci et d´endommager la ville trop sévèrement. Ce n´est pas une petite mission, donc vous serez assisté par des milices du Nod et des troupes soviétiques et indiennes loyales à notre cause. Si vous réussissez, le GDI en Inde sera militairement trop faible pour repousser le Nod dans la région.

MartinMb : Alors… en route !

Quelques heures plus tard, près de la base militaire de Bombai en Inde. Salle de briefing de l´URSS Apokirov.

MartinMb : Donc, vous savez tous ce que vous avez à faire ? Pendant que je détruit la défense anti-aérienne, les groupes d´assaut d´infanterie lourde prennent la base par derrière. Ensuite, les avions arrivent et pilonnent la base puis on nettoie le tout avec les divisons blindées.

Molock : Et moi, je dois faire quoi ?

MartinMb : Toi tu massacre les gardes aux entrées sans être vu. Mikaelus lui commande les avions et Vodka les blindés. À l´attaque maintenant !

La base de Bombai était assez grande et très bien gardée, cependant la principal réaction des troupes en place fut la fuite quand ils aperçurent l´Apokirov arriver droit sur l´entrée principale.

MartinMb : Tous les Rail-gun choisissez une cible et tirez !

Les soldats commandant les armes Rail-gun de l´Apokirov tirèrent sur les sites SAM, Patriotes et autres canons AA de la base. Rien ne résista. Aussi, quelques Rail-gun du vaisseau étaient plus gros que les autres et avaient été équipés, à la demande de MartinMb, de petites charges nucléaires. Quand les super Rail-gun tirèrent, absolument rien ne résista à leur portée et à leur destruction phénoménale.

MartinMb : Soldats Nod, à l´attaque ! Surprenez-moi ces traîtres de GDI.

Des escouades de miliciens Nod arrivèrent derrière la base géante et dégommèrent les défenses, non sans de lourdes pertes. Pendant de temps, Molock se promenait autour de la base et tuait les soldats du GDI s´y trouvant. Tout à coup, un groupe de soldats GDI sortit de la base pour aller tuer les miliciens Nod. Molock lança alors quelques grenades dans la groupe, les survivants coururent à l´intérieur de la base pour se sauver.

MartinMb : Mikaelus, ton tour !

Mikaelus : À l´attaque !

Un groupe de Mig Soviet arriva de la ville et bombarda tout ce qu´il était possible de bombarder. Mais tout à coup, des espèces d´hélicoptères sans hélices prirent en chasse les migs.

MartinMb : Des Orcas ! Mikaelus, prépare toi à affronter en dogfight !

Mikaelus : Des migs c´est prêt à tout, allez les gars, butez-moi ces GDI !

Les migs durent combattre les Orcas en dogfight, mais les Orcas étaient plus nombreux. Par contre, les migs soviétiques étaient à la fine pointe de la technologie alors que les Orcas étaient tous des prototypes… le résultat fut un massacre total pour le GDI dont les avions plantèrent tous dans la base et explosèrent les uns après les autres.

Mikaelus : Nous les avons, sauf que la plupart des mes hommes sont à cours de munition, le bombardement est un échec. Nous devons rentrer pour faire le plein de missiles.

MartinMb : Compris, le bombardement je m´en occupe…

Des V3 sortirent de l´URSS Apokirov pour aller se planter dans la base GDI. La plupart des centrales furent détruites, mais le GDI tenait bond. Tout à coup, des hélicoptères de transport GDI apparurent derrière la base.

Opérateur radar : Général, il semble que ce soit des chars Mammouths qu´ils transportent…

MartinMb : Quoi ! Ces salauds s´amusent à copier la technologie des chars soviétiques en plus ! Je vais leur montrer moi ce qu´est la suprématie du pouvoir soviétique et au nom de l´Alliance !

Les Mammouths du GDI arrivèrent devant la base et foncèrent vers les miliciens Nod et vers l´URSS Apokirov. Erreur. Les vaisseau s´éleva à 300m au dessus du sol et largua un Nuke. Cependant, les chars Mammouths étaient coriaces et ceux qui furent assez éloignés du point zéro pour ne pas fondre résistèrent au Nuke et se dirigèrent vers les colonnes des chars soviet !

MartinMb : Bordel ! Vodka tu les a vus ?

Vodka : Oui, je te conseille de faire quelque chose, mes chars ne résisteront pas une éternité.

MartinMb : Tous les Rail-gun feu ! Je veux ces chars morts !

Les Rail-gun tirèrent et ce fut un massacre. Les armures des chars géants GDI furent percées d´un bord à l´autre, ce qui les affaiblit assez pour que les nombreux chars soviétiques puissent leur botter le cul. Les épaves des chars GDI couvrirent le chars de bataille.

Opérateur radar : Chef, les Mammouths ont été anéantis, mais je détecte un fort mouvement ionique dans la ionosphère… ça brouille nos radars !

Opérateur communication : Général, nos satellites détectent quelque chose… vous devriez voir ça.

L´opérateur afficha la chose en question sur l´écran radar. C´était un satellite, mais il semblait armé d´un arme à rayon qui se préparait à tirer.

Opérateur communications : C´est un canon à ions orbital.

MartinMb : Sur quoi va t´il tirer ?

Opérateur communication : SUR NOUS !!!

MartinMb : QUOI ! DÉTRUISEZ CETTE MERDE ! MISSILE ICBM TOUT DE SUITE !

Opérateur radar : Impossible, il est hors de portée des radars étant donné qu´il nous les brouille !

MartinMb : Dans l´espace alors ! Tout de suite !

Pilote : Nous amorçons la montée.

Le vaisseau énorme s´éleva dans les airs et fonça vers le ciel. Il fallu quelques minutes pour arriver dans l´espace. Une fois arrivé en apesanteur, la vue de la Terre était magnifique…

MartinMb : C´est beau…

Opérateur communications : Chef, le satellite nous avait perdu dans l´atmosphère, à présent il nous a détecté et il pivote pour nous tirer !

MartinMb : Butez-le !

Opérateur radar : Impossible de lancer un missile, les radars sont encore HS à cause du rayonnement ionique !

MartinMb : Foncez dessus !

Pilote : Oui général !

Opérateur communications : Il tire !

Un rayon bleuté illumina la cabine de commandement de l´URSS Apokirov. Alors un bruit du tonnerre se fit entendre et tout trembla.

***ZAPPO***

Le rayon se dissipa laissant derrière lui des ions flotter. L´Apokirov avait subi des dégâts importants, certains compartiment se dépressurisèrent, mais ont réussit à fermer les portes d´urgence. Les systèmes du vaisseau étaient hors service mais l´équipage avait survécu en partie.

MartinMb : Le… le canon. Nous devons détruire le canon.

La plupart des gens dans la salle de commandement étaient soit inconscients à cause du choc ou morts à cause la fumée. MartinMb se précipita hors de la salle. Le corridor principal avait été épargné, mais l´éclairage n´était plus. MartinMb ne chercha pas de vaisseau d´évacuation, il alla vers une section de canons Rail-gun. Ces sections étaient composées de cabines de tir pressurisées dépassant à l´extérieur du vaisseau, c´est là que les tireurs opéraient les canons Rail-gun. MartinMb arriva dans une de ces sections. Des soldats paniqués se levèrent quand il arriva.

Soldat Soviet-Nod : Général ! Que devons-nous faire ?

MartinMb : Détruisez ce satellite de merde, je vais vous aider, tous en place !

Les soldats se mirent en place et les armes furent chargées. L´Apokirov pivotait maintenant sur lui-même. Il devenait difficile de viser.

MartinMb : Trouvez ce satellite !

Les soldats cherchèrent.

Soldat : Là bas, je l´ai vu !

Le canon à ions devait être à des kilomètres, mais il était visible par le rayonnement bleu qu´il émettait.

MartinMb : Il va tirer. Abattons cette merde, sinon nous sommes morts.

MartinMb et les soldats tirèrent. Ce fut un soldat qui toucha le satellite qui vola en miette.

MartinMb : Bien joué, à présent évacuons le vaisseau…

Tous coururent dans les corridors joncés de cadavres. La fumée était présente partout et l´oxygène commença à manquer. MartinMb tomba inconscient, ce fut un des soldats qui le ramassa et l´amena dans le vaisseau. Le petit vaisseau d´évacuation fila dans l´atmosphère.

MartinMb fut ramené vivant et son acte pour détruire le canon fut qualifié héroïque, quant à son opération sur la base GDI à Bombai, c´était une réussite. Le soldat qui abattit le satellite au Rail-gun s´appelait Charles, le soldat qui porta MartinMb jusqu´au vaisseau d´évacuation s´appelait Philippe. Tous deux furent décorés pour leur courage. Quant à l´URSS Apokirov, il fut ramené sur Terre par l´URSS Apokraboom, mais il fut aussi jugé irrécupérable. On lança donc la construction d´un autre Apokirov, plus gros, plus puissant et plus redoutable.

Link to comment
Share on other sites

Ouais vous faites les malins, mais moi, et bin... euh... j'ai des cheveux ! :lol:

Euh... Moi aussi... lol :lol:

J'ai enfin trouvé un argument : moi mon bac je l'ai déjà :twisted:

Attends qu'on arrive au début du mois de Juillet et on en reparlera... :twisted:

Link to comment
Share on other sites

Je vous demande pardon, mais ce sujet sert a mettre mon histoire et a en faire des commentaires, alors svp arretez de parler de vos bac...

En tout cas, voici le 5e chapitre, il est tres relier au 4e et il y a pas mal de baston 8)

Chapitre 5- Moscou

Salle de réunion de l´URSS Apokraboom, 5 ans après la destruction de l´Apokirov mk.2…

MartinMb : JE NE SUIS PAS D´ACCORD ! COMBIEN DE FOIS JE DEVRAI TE LE DIRE !?

P.K. : Or, tu n´as pas compris qui commandait ici. JE SUIS LE CHEF DES OPÉRATIONS ! Kane lui-même l´a dit !

MartinMb : Kane a seulement dit que tu étais plus ancien, pas que tu décidais de tout !

P.K. : Oui, justement, c´est moi qui t´ai engagé, moi qui t´as toujours commandé alors je vois pas pourquoi les choses changeraient. À présent, si tu refuses mon plan, va t´en, fais ce que tu veux je m´en fout, car tu passeras pour un déserteur, un con qui as pas voulu obéir aux ordre…

MartinMb : Des ordres P.K. ? Tu ne donne pas d´ordres, tu donne des punitions, des vengeances, des châtiments ! Oui, je vais m´en aller et tout de suite, car tes ordres j´en ai rien à faire, je suis pas comme toi P.K…. J´envois pas mes hommes à la boucherie !

MartinMb sortit de la pièce. Il se rendit ensuite dans une hélicoptère de transport furtive et décolla vers un lieu secret. Une fois arrivé à une base Soviet-Nod, il se dirigea vers le centre de commandement où était son bureau temporaire.

Garde Soviet-Nod : Bonjour général. Vodka vous attend dans votre bureau.

MartinMb : Bien, merci et bonne journée.

MartinMb entra dans son bureau… il y trouva Vodka complètement saoul.

Vodka : HA ! MON AMI MARTIN !

MartinMb : Vodka… alors que veux-tu ?

Vodka : Il s´agit mon général d´une mission de la plus haute importance !

MartinMb : Je vois. Alors tu t´en souviens au moins ?

Vodka : Biensur ! Tu me prend pour qui ? J´ai seulement pris 8 verres de vodka ! Donc, ta mission mon jeune ami… hé bien il ne me reste plus de vodka ! Donc c´est d´aller m´en chercher d´autre !

MartinMb et Vodka rigolèrent un bon moment puis Vodka s´en alla chercher plus de vodka. Alors comme il venait de partir, Mikaelus et Molock arrivèrent. Ils discutaient ensemble.

Mikaelus : Alors, tu lui as fait quoi ?

Molock : Je lui ai planté mon couteau entre les vertèbres et ensuite j´ai tourné et ça a fait un gros CRACK ! Tiens bonjour Martin !

Mikaelus : Salut frère Martin !

MartinMb : Bonjour à vous deux, je reviens de chez le P.K.

Mikaelus : Tu lui as dit non j´espère pour son histoire de diversion à Hammerfest.

MartinMb : Biensur, j´allais pas me faire massacrer mes hommes pendant que lui volait les plans de leur saleté de canon à ions de merde ! Et dire qu´ils ont reconstruit cette connerie…

Mikaelus : Il se débrouillera seul. En attendant tu pourrais te rendre plus utile. Vodka m´a dit tout à l´heure qu´il avait une mission pour toi.

MartinMb : Ha il avait vraiment une mission ? Car il a juste déconné et il est parti.

Mikaelus : Il reviendra alors. Ce P.K…. attend que je le vois !

Molock : J´ai une idée…

MartinMb : NON MOLOCK !

Molock : Dommage…

Vodka arriva quelques minutes après.

Vodka : Salut la compagnie !

Mikaelus : Salut Vodka, alors, tu n´as pas dit la mission à Martin…

Vodka : Non, j´allais lui dire ! Donc, Martin, je propose de venger la Mère Patrie que ces salauds ont osé nous voler ! Biensur pendant que l´autre con essaie de voler le canon à merde du GDI, l´attention de ces infâmes sociaux traîtres sera ailleurs !

MartinMb : Bonne idée, comment allons-nous procéder ?

Vodka : On va reprendre Moscou au nom du communisme ! Ce sera pas simple mais avec ton armée ça devrait bien aller…

MartinMb : Oui. Cependant il nous faut un plan détaillé Vodka.

Vodka : J´y avais penser ! Laisse-moi finir ma phrase petit insolent ! Nous attaqueront grâce à des miliciens soviétiques qui nous soutiennent contre ce gouvernement de minables incapables ! Pas besoin de te dire que les forces GDI sont sur leurs gardes, mais la plupart de leur troupes ne viennent pas de russie.

MartinMb : Bon, alors assez discuté, je propose que nous allions recréer la grande Russie puisque l´occasion se présente !

Mikaelus : En effet.

Molock : Potentiel de massacre énorme encore une fois, donc je viens.

MartinMb : Aussi, j´ai une surprise pour vous. Tous au cosmodrome.

Le groupe embarqua dans un vaisseau Soviet-Nod qui décolla dans l´espace, c´est alors que quelque chose de merveilleux apparut.

Tous : L´APOKIROV !

Vodka : Sapristi ça c´est tout un vaisseau !

Molock : Il est énorme !

Mikaelus : Oui, plus gros que l´Apokraboom…

MartinMb : Cinq ans de construction et il est prêt, je voulais vous réserver la surprise pour un jour important, ce jour est arrivé.

Mikaelus : Wow…

MartinMb : Blindage super résistant doublé de boucliers au tibérium et Iron Curtain, armes en tout genre dont Nukes à longue portée et à moyenne portée, missiles V2, V3, EMP et SAM, canons Rail-gun, AA, lasers, artilleries et nucléaires. Les défenses sont nombreuses, obélisques lasers, lasers anti-missiles, super bobine Tesla géante. Il est armé jusqu´aux dents et peut contenir une armée entière et du matériel pour envahir un pays ! Justement, nous en aurons besoin.

Le vaisseau se plaça dans un des quais à vaisseau de l´Apokirov et se connecta à celui-ci à l´aide d´un tube pressurisé. MartinMb, Mikaelus, Molock et Vodka descendirent dans la salle d´embarquement.

Soldat Soviet-Nod : Bonjour général, nous attendons vos ordres.

MartinMb : Préparez le vaisseau, nous partons pour Moscou. Je veux les dropships prêts à un débarquement et les troupes aussi.

Soldat Soviet-Nod : Oui mon général, je vais informer le capitaine…

MartinMb : Pas la peine, nous allons à la salle de commandement. Informez seulement les dropships et les troupes.

Soldat Soviet-Nod : Bien camarade général.

MartinMb et ses amis arrivèrent dans la salle de commandement, là il y avait une vitre géante donnant sur le devant du vaisseau et on y voyait la Terre. Celle-ci était verte à quelques endroits à cause du tibérium. MartinMb s´assit dans son siège de commandement, alors un panneau de contrôle descendit devant lui.

MartinMb : Bien, attachez-vous, nous allons entrer dans l´atmosphère.

L´Apokirov descendit vers la Terre. Il résista bien évidemment à la traversée de l´atmosphère et arriva à 10000 mètres au dessus de Moscou.

MartinMb : Bon, le GDI nous a sûrement détecté. Vodka, tes miliciens sont-ils en place ?

Vodka : Mais sûrement, ils savent que nous allons attaquer.

MartinMb : Bien, dans ce cas allons-y. Notre but sera d´abord de capturer le Kremlin et de le transformer en poste d´opérations avancé. Ensuite nous dépêcherons un VCM sur place pour construire une base contre ces cons de GDI, qui seront d´ailleurs trop occupés avec les miliciens pour attaquer la base et libérer le Kremlin. Sinon, nous allons devoir les repousser à coup d´artilleries en attendant d´avoir assez de troupes. Quand nous aurons une base opérationnelle, je lancerai la construction d´un canon anti-orbital pour éviter que les nouilles de GDI utilisent le canon à ions pour détruire de Kremlin.

Mikaelus : Bon plan. Maintenant je veux aller sur le terrain.

Molock : Moi aussi.

Vodka : Moi aussi ! Et c´est moi qui entrerai dans le Kremlin pour foutre une balle dans la tête à ce pantin du GDI qui sert de premier ministre à notre glorieuse nation !

MartinMb : Bien, à l´attaque !

L´Apokirov descendit sous les nuages et repéra la base GDI en dehors de la ville, celle-ci fut détruite à coup d´EMP, de V3 et d´ICBM. Ensuite, une force de frappe composée de 50 soldats Soviet-Nod, de Mikaelus, de Molock et de Vodka fut envoyé pour re prendre le Kremlin. Un fois l´objectif terminé, Molock ayant tué le quart des soldats ennemis à lui seul, MartinMb parachuta un VCM. Le VCM n´eut pas n´ennui avec les troupes GDI qui traînaient dans la ville étant donné que les miliciens leur donnait du fil à retordre. La base fut bientôt opérationnelle et l´Apokirov commença à cracher des troupes soviétiques dans la ville. Les chars soviétiques roulaient bientôt dans les rues de la ville. Devant cela, le GDI riposta en tentant d´envahir la Russie, mais le résultat fut éclatant. L´Alliance Soviet-Nod cria à l´impérialisme GDI devant cette invasion qui fut écrabouillée par les forces soviétiques. Mais alors que tout ces événements se produisaient, l´armée de MartinMb devenant trop grande à gérer, il oublia de construire le canon anti-orbital.

Opérateur : Chef, la canon à ions se prépare à faire feu.

MartinMb : Merde, pourtant P.K. aurait du le capturer… Cette fois il ne nous aurons pas, réacteurs à pleine puissance, nous allons dans l´espace.

Une fois l´Apokirov dans l´espace, le canon à ions fit l´erreur de se tourner vers le vaisseau pour tirer.

MartinMb : Pas cette fois, adieu merdique satellite !

L´Apokirov ayant une protection ionique, les radars ne furent pas déréglés par le tir imminent du canon à ions. MartinMb décocha un Nuke sur le satellite GDI…

***BOUM***

MartinMb : HAHAHA ! Brûle satellite impérialiste ! Le règne de terreur du GDI est terminé…

Opérateur : Chef, 3 croiseurs spatiaux GDI se dirigent vers nous…

MartinMb : Voyons s´ils peuvent survivre à ceci…

MartinMb lança le reste des Nukes vers l´armada GDI et mit le Iron Curtain.

***KABOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUM***

L´explosion était tellement forte que l´Apokirov revola dans l´atmosphère terrestre, mais il survécut grâce à l´Iron Curtain. Les croiseurs GDI avaient biensur été détruits et ont vit l´explosion des Nukes jusque sur Terre.

Vodka : Par tous les Nukes ! Ce sont bien des explosions de Nukes que je vois dans le ciel !

Mikaelus : Martin s´amuse ont dirait…

Molock : Cool !

MartinMb : Réjouissez-vous mes amis, l´Apokirov est de retour pour anéantir l´impérialisme du GDI. Que le nouvel ordre mondial socialiste arrive !

C´est ainsi que la nation Soviet-Nod vit le jour, sans que le P.K., le créateur du groupe, en soit responsable. Mais le GDI et le P.K. n´avaient pas dit leur dernier mot.

Link to comment
Share on other sites

He oui, ce gars la, Molock, existe reellement, mais ne t'inquiete pas, il a pas d'armes dangereuses a sa disposition... pas encore.

Bon, ce chapitre se passe vers l'epoque de Soleil de Tiberium. Maintenant je tiens a le dire, je n'ai rien fumer avant d'ecrire ce chapitre d'Apokirov. Ca semble tres tres tres tres etrange et irrealiste, mais c'etait juste avant la sortie de C&C3, donc je ne pouvais pas savoir le reste de l'histoire. C'est aussi pourquoi je dois reecrire le chapitre 7, qui est la fin de l'histoire.

Chapitre 6- Tacitus

4 ans après la libération de Moscou, l´URSS et le Nod sont plus proches que jamais et leur alliance a mené au pouvoir une armée d´une puissance et d´une technologie sans équivalent, l´armée Soviet-Nod. Les deux entités sont maintenant presque fusionnés, mais certaine divisions internes telle les traîtres, les espions GDI, les dissidents et l´opposition idéologique freinent encore le développement maximum de l´Alliance. La guerre contre le GDI a pris une ampleur inimaginable jusqu´alors rendant le conflit permanent et global. Les armées gigantesques du GDI semblent pouvoir résister pour toujours à l´Armée Rouge de l´Alliance, mais un événement viendra compromettre la puissance du GDI.

Dans l´espace…

MartinMb : Nous sommes attaqués sur le flanc gauche, mettez le bouclier au tibérium de ce coté. Mikaelus, tu les vois ?

Mikaelus : Ici Banchee Alpha 1, je les vois frère. Ce sont des vaisseaux artilleurs GDI escortés par deux destroyers. Coordonnées Zéro Vert Fluo 15.

MartinMb : Bien reçu, en passant il faudrait changer les codes de coordonnées… j´en ai mare des trucs de couleurs.

(Nuke) ***BOUUUUUUUUUUUM***

MartinMb : Allez, revenez sur le vaisseau. Cette station Philadelphia est trop bien protégée, je suis sur qu´il dépensent la moitié leur budget annuel là dessus. Mika, je vais escorter ton groupe avec des vaisseaux Firedown lasers.

Mikaelus : J´aimerais bien les voir en action une fois ces nouveaux vaisseaux…

MartinMb : T´inquiète, tu les verra bien assez tôt.

Mikaelus de retour sur l´Apokirov, MartinMb ordonna l´attaque d´une base GDI pour se détendre.

Molock : SE DÉTENDRE ?

MartinMb : Bon sang calme-toi Molock !

Molock : SANG ? Oui, du bon sang…

MartinMb : D´habitude c´est toi qui veux se détendre en attaquant des bases GDI…

Molock : Mais je suis rendu trop vieux pour ce genre de choses ! Je ne peux même plus courir après des GDI pour les tuer, je m´essouffle tout de suite !

MartinMb : Normal, nous ne sommes plus jeunes.

Molock : Mais où est le fun d´attaquer une base GDI si je peux plus les attraper et que je me blesse toujours en mission ?

MartinMb : Tu pourrais utiliser des implants bioniques…

Molock réfléchit quelques secondes, puis il sortit de la salle de commandement en courant pour aller dans le laboratoire de l´Apokirov.

MartinMb : Peut-être que je n´aurais pas du lui dire ça…

Opérateur : Général, le président Vodka demande à vous parler.

MartinMb : Mettez-le sur mon écran.

Vodka : Alors général, comment ça va ?

MartinMb : Pas mal, mais je n´ai pas réussi mon attaque surprise sur la station GDI.

Vodka : Mais les infâmes alors ! Je leur lance des Nukes pour les punir de leur résistance…

MartinMb : Heu Vodka…

Le président russe Vodka appuya sur un bouton rouge de son bureau, ce qui activa un Nuke qui parti en direction de Philadelphia.

***BOUUUUUUUUUUUUUM***

MartinMb : La station est entourée d´au moins une centaine de dispositifs anti-nucléaires, de lasers et de boucliers. Donc pas de chance que tu la détruise avec un Nuke.

Vodka : Ha je sais, mais ils ont sûrement tous fait dans leur pantalon ! MOUHAHAHA !

MartinMb : … Pourquoi tu m´appelais ?

Vodka : Une mission.

MartinMb : Encore…

Vodka : Tu sais que Kane est mort, mais avant de mourir, il cherchait quelque chose. Cette chose c´est le Tacitus.

MartinMb : Le Tacitus ?

Vodka : Oui. Il l´a cherché en vain, même que les ordinateurs et scientifiques de son temple ont continué de chercher cet artéfact après sa mort. Cependant, il semble qu´il n´y a pas longtemps, le Tacitus ait été découvert.

MartinMb : Et il était où ?

Vodka : Quelque part au Mexique, dans une zone rouge près des États-Unis. Mais ça ce n´est pas très important. Ce qui est important en revanche, c´est que l´équipe chargée d´aller le chercher est portée disparue. Le territoire est infesté par le GDI et par le tibérium, il est donc possible qu´ils aient été tués par cela.

MartinMb : En effet. Donc je dois aller chercher ce Tacitus.

Vodka : Oui et tout de suite si tu as rien d´autre à faire bien entendu. Je t´envoie les coordonnées. Sois prudent.

MartinMb : D´accord, j´y vais avec le vaisseau…

L´Apokirov partit pour le Mexique. Une fois au dessus du site du Tacitus…

Mikaelus : Cette zone est infestée de tibérium.

MartinMb : Oui, mais c´est aussi un peu désertique. Étrange que le tibérium se développe autant en milieu désertique. Bon, j´envoie des dropship dans la zone indiquée. C´est une ancienne base Nod désaffectée, soyons prudent, il y a peut-être des mutants.

Mikaelus : Oui, tu vas sur le terrain ?

MartinMb : Oui, mais seulement pour cette fois…

Une fois là bas, les troupes Soviet-Nod arrivèrent dans une grande base Nod pleine de ruines. Les soldats était contraints de marcher très à découvert et ce qui devait arriver arriva.

Soldat Soviet-Nod : DES MUTANTS !

Soldat Soviet-Nod 2 : DES GDI !

Le groupe de MartinMb et Adamska fut pris dans un feu croisé entre… des mutants et des GDI !

MartinMb : Party time !

Mikaelus : Tuez des infidèles sans honneur !

Bientôt, les artilleries de l´Apokirov réduirent en cendre les GDI et les mutants levèrent le drapeau blanc pour éviter de se faire pwner aussi.

MartinMb : Je veux voir leur chef !

Sergent Soviet-Nod : Oui général !

Un groupe de mutants arriva escorté par des soldats Soviet-Nod. Celui au milieu, qui était sûrement le chef, portait un habit Nod. Le détecteur de distorsion de Mikaelus sonna, mais il ne dit rien.

MartinMb : Un traître ?

Chef mutant : Voyez-moi comme un traître si vous voulez, mais je suis avant tout un leader. Mon nom est Brys, chef de la résistance des mutants de ce secteur. Autrefois je combattais pour le Nod aux cotés d´un chef cruel appelé P.K.. Un jour je fus envoyé en mission, mais mon hélicoptère de transport se fit abattre par les canons GDI et s´écrasa dans un champs de tibérium. J´ai tenté de sortir, mais la carcasse de l´hélicoptère me retenait prisonnier. Je suis resté dans ce champs de tibérium pendant trois jours, enfermé, jusqu´à ce que des mutants me portent secours. Ensuite je suis devenu le chef de mes amis, car eux sont plus humains que le Nod ou que le GDI, même si en apparence c´est le contraire.

Mikaelus : Ce sont là les paroles d´un homme réfléchi. Mais sache que nous ne sommes pas comme le GDI ou comme le P.K. nous. Cependant, il semble que tu aies quelque chose que nous cherchons.

Brys : Ho, alors vous LE cherchez… Alors vous allez le trouver, comme les autres venu de chercher avant vous !

Alors Brys sortit le Tacitus. C´était un objet sphérique, rouge et lumineux. Tout à coup, Brys appuya sur une partie de l´objet et celui-ci projeta un rayon aveuglant de lumière rouge… quand tout le monde put revoir, un champs de tibérium avait poussé dans la base abandonnée. Aussi, un robot géant se tenait dans la base abandonnée.

Robot géant : Je suis le seigneur Tacitus.

(l´armée Soviet-Nod poussa une sorte d´exclamation)

Soldat Soviet-Nod : Général… doit-on le descendre ?

MartinMb : Sois pas con comme le GDI, attend de voir ce qu´il va faire avant de lui tirer dessus.

Seigneur Tacitus : Je sers la volonté de Kane sur cette planète et les maîtres du tibérium.

MartinMb : Il est avec nous ?!

Brys : Voyez la puissance du Seigneur Tacitus ! Ô Seigneur Tacitus, démontre ta puissance à nos visiteurs !

Alors le seigneur Tacitus explosa une falaise entière avec un rayon bleu-vert géant sortit de son arme.

MartinMb : Bon, ça va on a compris…

Brys : Maintenant à votre tour, vous allez payer pour mes frères mutants morts au combat…

Mikaelus : Non, attend Brys. Nous pourrions faire un arrangement.

Brys : Parle humain.

Mikaelus : Si tu nous épargnes et tu nous livre le Tacitus, tu auras la chance de te revenir dans le Nod et de cesser cette vie misérable de mutant. Nous t´offrons la Paix par le Pouvoir et l´occasion de faire partie de l´Alliance et de te battre contre le GDI…

Brys : HA ! Ce ne sont que des conneries ! Vous refusez les mutants dans le Nod, je le sais car j´étais dedans moi aussi avant. Vous les amenez dans le vaisseau du P.K., l´Apokraboom et vous faites des cyborgs avec eux. Non, je ne vais pas me laisser avoir aussi facilement, le Tacitus m´appartient…

MartinMb : Heu, je crois qu´il appartient plutôt au seigneur…

Seigneur Tacitus : Le Tacitus ne m´appartient pas, je ne suis que son protecteur. Le Tacitus appartient à Kane.

MartinMb : Oui… bon justement. Nous servons Kane, toi pas, donc tu es chanceux Brys que ce robot ne t´ai pas déjà explosé la tête. Peut-être que le seigneur Tacitus lui aimerait mieux venir avec nous et se battre pour Kane…

Brys : Heu… à bien y penser je crois que je vais vous suivre…

Brys ordonna au Seigneur Tacitus de disparaître encore. Puis la Tacitus fut ramené dans l´Apokirov où la discussion se continua.

Mikaelus : Donc, Brys, tu accepte de te battre avec nous ?

Brys : Oui, finalement prenez le Tacitus, il ne me sera plus utile. Je m´en servait seulement pour défendre mes amis contre les troupes du GDI et du Nod. Mais j´en ai assez de cette vie de mutant, je veux redevenir normal comme avant.

Mikaelus : Dans l´Alliance tu pourras refaire ta vie. Maintenant je vais te montrer que nous sommes bons, contrairement au P.K. et au GDI.

Mikaelus partit avec Brys se promener dans l´Apokirov. Martin resta seul avec le Tacitus, il appela Vodka.

MartinMb : Bordel, tu devineras jamais… le Tacitus il peut faire apparaître un gros cyborg appelé le Seigneur Tacitus et il détruit n´importe quoi ! En plus le Seigneur Tacitus semble avoir été créé par Kane, car il lui obéit et connaît son nom.

Vodka : Hé ba on sait pourquoi Kane voulait le retrouver alors. Mais maintenant il est à toi ce Seigneur Tacitus ?

MartinMb : Oui, on dirait bien. Hé ! Mais je crois que je vais l´essayer…

Vodka : Je te propose de venir m´aider en Europe de l´Est. Le GDI a construit de une armée incroyable avec des mammouths mk.2 et tout.

MartinMb : Je vais te larguer le Tacitus et on verra comment il va réagir.

Le Tacitus fut lancé par drop pod et arriva sur un champs de bataille. Alors un soldat Soviet-Nod sortit du drop pod et activa la Tacitus. Le Seigneur Tacitus en sortit.

Seigneur Tacitus : J´ai été appelé.

Soldat Soviet-Nod : Par Kane, tue tous les soldats du GDI, ô Seigneur Tacitus !

Seigneur Tacitus : Les ennemis de Kane seront exterminés !

Le Seigneur se téléporta au milieu du champs de bataille et arriva face à l´armée GDI.

Soldat GDI : Mais qu´est-ce que…

Seigneur Tacitus : La divination va vous tuer.

Alors le Seigneur Tacitus lança un jet de tibérium liquide bouillant, ce qui tua instantanément les soldats GDI au sol et en transforma une partie en vicéroïdes. Ceux qui purent survivre ou qui étaient dans des véhicules légers déguerpirent. Alors le robot aperçut les chars Titans et Mammouths lui tirer dessus. Il fabriqua une boule d´énergie géante de couleur violette qui se divisa en pleins de rayons qui allèrent directement sur les chars.

***ZAPPO***BOUM***

Le Seigneur Tacitus se tourna ensuite vers les gigantesques Mammouths mk.2 qui lui tirait dessus. Il les explosa un après l´autre avec les rayons qui provenaient des champs de Tibérium des alentours et des tempêtes ioniques. La victoire Soviet-Nod était totale, aucune perte et le Seigneur n´avait pas une égratignure.

MartinMb : Waw…

Vodka : Impressionnant. Tu pourrais en profiter un peu…

MartinMb : Oui, Philadelphia !

Vodka : MOUHAHAHA !

Le Tacitus fut remonté sur l´URSS Apokirov et amené près de la station GDSS Philadelphia.

MartinMb : Seigneur Tacitus, Kane a toujours voulu que cette station soit détruite. Ne réaliseras-tu pas son rêve ?

Seigneur Tacitus : Tu dis la vérité. La volonté de Kane doit être accomplie.

Le Seigneur se téléporta alors dans la station GDI… ce fut un massacre.

Équipage GDI : SONNEZ L´ALARME !

Seigneur Tacitus : Ennemis de Kane, la mort vous attend.

Le seigneur commença le massacre dans Philadelphia. Les généraux GDI, l´équipage, les scientifiques, tout le monde y passa. Bientôt il ne resta plus que le Seigneur Tacitus et des vicéroïdes de vivants à bord. Mais les GDI voyant cela préférèrent détruire la station plutôt que de tenter de la récupérer. Les vaisseaux GDI se rassemblèrent autour de la station et firent feu en même temps.

***KABOUM***

Quand l´explosion se fut dissipée et que MartinMb pu voir devant lui, le Tacitus avait disparu !

MartinMb : Le Tacitus !

Mikaelus : Il a disparu !

Brys : Mais qu´avez-vous fait ?

MartinMb : Rien, il est resté devant moi tout le long…

C´est là que parmi les débris de Philadelphia, on vit le Seigneur Tacitus, intact. Celui-ci émettait une lumière verte intense qui passa au violet. Puis il fut propulsé avec force dans l´espace, et accéléra jusqu´à disparaître au loin.

MartinMb : C´est étrange…

Mikaelus : Ce n´est pas le mot… Il semble que notre Seigneur Tacitus s´est un peu servi de nous.

MartinMb : Mais qu´est-ce que tu veux dire ?

Mikaelus : Nous nous sommes servi de lui c´est bien normal. Le tibérium ne vient pas de la Terre, il vient d´ailleurs et c´est là que le Seigneur Tacitus est parti.

Le GDI était maintenant désavantagé face à l´Alliance et perdait tout chance de gagner cette guerre. Mais, l´explosion de Philadelphia et la disparition du Tacitus étaient un signal, un signal pour une invasion…

Link to comment
Share on other sites

euh j'aime pas casser l'ambiance comme ça et comme je n'ai pas tout lu je sais pas si tu l'as déjà dit mais...ton fanfiction ne serait pas un petit copier-coller de vos histoires RPG sur les forums??? parcequ'en voyant le nom des personnages et la façons dont c'est écrit on en croirais presque l'une des fabuleuses aventures de MartinMb et Mikaelus...sans oublier Vodka...enfin j'ai pas vérifié mais c'est coll comme fanfiction je te consel de continuer ^^ :D

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Doh j'avais oublié ce sujet...

Hellfire : En fait ce n'est du copier-coller, cette histoire ainsi que les fan-fic ou RPG des forums avec moi, Mikaelus, Vodka et le diabolique Molock sont basés sur une autre histoire du genre appelée The Story qui était sur Time of War. Le style est parti de là.

J'hésite à poster le chapitre 7 car il est rempli d'erreurs et il y en a 2 en fait... (une bonne fin et une mauvaise, sauf que la bonne est nulle...

Link to comment
Share on other sites

:) Alors voici

Chapitre 7- La fin (alternative1)

5 ans après l´explosion de Philadelphia, le GDI est presque complètement exterminé de la surface de la Terre. L´Alliance Soviet-Nod étala son empire sur les continent, allant de la Chine à l´Europe, de la Russie à l´Afrique du Sud en passant par le moyen orient et l´Inde, du nord de l´Amérique au sud l´Amérique et aussi en Océanie. MartinMb devint président d´une partie du monde et la prospérité commença à régner dans le monde non-GDI. Cependant, une menace arriva de l´espace et vint menacer la planète toute entière : les Scrins. Ces extra-terrestres assoiffés de tibérium avaient traversé la galaxie guidés par le Seigneur Tacitus de Kane et avaient envahi la Terre, maintenant remplie de tibérium. Alors on découvrit que Kane était responsable de la création du Seigneur Tacitus et donc de la venue des Scrins sur Terre et qu´il avait aussi tout prévu à l´avance. Certains renièrent alors Kane, ce qui créa des divisions dans l´Empire Soviet-Nod et entraîna des conflits Nod entre pro-soviet et pro-Kane. La guerre se continuait ainsi, les troupe de l´Empire Soviet-Nod durent combattre à la fois les faibles troupes restantes du GDI, les extrémistes se battant pour Kane et les Scrins. Ces derniers étant de plus en plus nombreux et technologiquement avancés étaient sans aucun doute les plus dangereux. Il vint un temps ou les derniers pays GDI durent se soumettre à la puissance Soviet-Nod et combattre avec eux, alors les adorateurs de Kane devinrent encore plus fanatiques, même avec les Scrins devenant de plus en plus importants à combattre. Depuis des années, MartinMb, Mikaelus, Molock et Vodka combattaient les ennemis de la Nation Soviet-Nod, jusqu´à ne plus avoir véritablement d´humanité. Seulement le désir sauvage et primitif de tuer. En attendant, l´un d´eux était en danger.

URSS Apokirov, deux jours après la disparition de Mikaelus. MartinMb était à présent vieux et ressemblait à un pur meurtrier sans âme. C´est à peu près ce qu´il était devenu, mais moins que son rival…

Opérateur : Seigneur, les traîtres tentent de communiquer avec nous.

MartinMb : Je les écoute.

P.K. : Toi qui a osé trahir Kane, tu seras détruit.

MartinMb : Est-ce pour me dire cela que tu m´appelle P.K. ? Alors j´aurais mieux fait de ne pas répondre…

P.K. : Ha, non. Je t´appelle pour te proposer un marché. Il semble que ton ami Mikaelus ait été retrouvé dernièrement. Franchement j´espérait un peu plus de sa part, se faire capturer dans son vaisseau de commandement, par ta faute en plus…

MartinMb : QU´EST-CE QUE TU VEUX ?

P.K. : Vois mon apprenti qu´on ne nie pas la vérité, surtout que c´est Kane qui détenait la vérité. Mais moi je détiens autre chose à présent. Mikaelus, dites bonjour à votre ami.

La caméra se tourna vers une prison aux barreaux en lasers. Mikaelus était dedans, lui aussi n´avait plus l´air d´un humain, mais il était en plus démotivé.

Mikaelus : Martin, n´écoute pas le chantage de ce traître, je n´en vaut pas la peine…

P.K. : Vois ton Chapelain, Martin… MOUHAHAHA ! Un Chapelain, où as-tu pris ce grade ridicule ? Peut-importe, je te propose de te rendre ou il mourra sous la torture.

MartinMb : Si tu fais ça P.K. je te tuerai, je te tuerai moi même et tu souffrira.

P.K. : Je ne crois pas que tu aies bien compris. Retires tes troupes de mes territoires ou livres-toi à moi. Sinon…

P.K. appuya sur un bouton et Mikaelus reçut une décharge violente et tomba par terre.

MartinMb : TRAITRE ! REFAIS CELA ET JE TE TRANSFORMERAI MOI-MEME EN TAS DE CHAIR ET DE SANG !

P.K. : Si tu veux revoir ton ami vivant, cesse de me crier après et arrête tes troupes.

Alors MartinMb se calma, un officier venait de lui faire un signe. Il prit un air cruel et monstrueux qui ne lui était pas habituel à part quand il lançait des Nukes.

MartinMb : P.K., pourquoi me demander de retirer mes troupes ? Tu serais en difficulté ?

P.K. : Tu ne me laisse pas le choix arrogant. Je ne te révélerai pas mes plans, je vais seulement devoir tuer ce Mikaelus.

MartinMb : Je ne crois pas que tu auras le temps, mes troupes se rapprochent…

En effet, l´armée du P.K. déjà affaiblie par les Scrins et le GDI avait de la difficulté à repousser les armées de l´Empire. Les troupes Soviet-Nod pouvaient déjà tirer du Rail-gun sur l´Apokraboom. Le P.K. se leva et tourna autour de la prison de Mikaelus. Tout à coup, comme il allait sortir son arme, un cyborg explosa la porte de la cabine de l´Apokraboom, laissant voir derrière lui des murs et un planché couverts de sang.

P.K. : Comment ?

Le cyborg avait des lames plein les bras, des pics sortant de partout (avec des soldats de P.K. empalés dessus) et il était très grand. Celui-ci enleva son masque… c´était Molock. Il avait beaucoup changé, probablement par mutations de tibérium et aussi car il s´était fusionné avec une espèce de machine contrôlée par ordinateur. Il activa quatre scies se trouvant sur ses avant-bras.

Molock : Traître, tu seras exterminé.

P.K. : Non, non, Martin, nous pouvons toujours nous arranger…

Les soldats du P.K. tiraient sur Molock, mais celui-ci les déchiqueta. À présent il approchait lentement de P.K qui était prisonnier de la cabine….

P.K. : Martin, je te propose un marché, nous formerons un… un grand empire…

MartinMb : P.K. il n´y a qu´un traitement pour les traîtres.

P.K. : Mais… pitié !

Molock : Jamais pour un infidèle sans honneur…

Molock empala le P.K. et le lui coupa les jambes lentement avant de l´écraser sous ses jambes munies de lames et de lui trancher la tête.

MartinMb : Adieu… Président Kraboom.

Molock et Mikaelus sortirent de l´Apokraboom au moment ou l´Apokirov arrivait.

MartinMb : À présent, disposons de ce vaisseau de traîtres…

Les soldats de Kraboom s´étaient tous réfugiés dans l´Apokraboom pour se couvrir des tirs ennemis. L´équipage désorienté de l´Apokraboom avait oublié de mettre le bouclier Iron Curtain… L´Apokirov lança une volée de lasers et de plasma pour paralyser la défense puis un Nuke.

***KABOUM***

L´énorme vaisseau noir explosa sous le feu nucléaire entraînant avec lui les milliers de soldats qui étaient à l´intérieur.

Le président Vodka, l´assassin Molock et le Chapelain Mikaelus entrèrent dans la cabine de l´URSS-N Apokirov 04 Alpha. MartinMb était assit dans son siège de commandement faisant face à ses amis.

MartinMb : Mes frères, le chef des traîtres a été exterminé. Victoire…

Mikaelus : Mais à quel prix ? Martin, le Président Kraboom était peut-être cruel, il a essayé de me tuer, mais il te proposait un marché…

MartinMb : Je te sauve la vie et c´est comme ça que tu me remercie ? En me disant que j´avais tort de tuer ce traître infâme ?

Mikaelus : Non, il avait seulement le droit à plus de jugement. Et ses hommes, tu les as tué pour le plaisir, nous aurions pu les aider à trouver la voie Tu as changé Martin, tu es devenu cruel.

MartinMb : Et Kraboom, il n´était pas cruel lui ? Hein ! Mikaelus, nous combattons des traîtres et des aliens, la pitié n´a pas sa place !

Mikaelus : Tu as raison frère… tous ces combats, mon esprit est épuisé... peut-être ne suis-je plus le grand leader, la machine à tuer d´autrefois. Pardon, je vais me reposer, au revoir.

Mikaelus, qui semblait exténué, sortit de la pièce. MartinMb se tourna dos à ses amis, il observait l´espace défiler par la fenêtre du vaisseau. L´Apokirov approchait de la flotte Scrin.

MartinMb : Préparez-vous au combat frères.

Vodka : Je vais commander mes hommes à bord de l´URSS-N Rusyana. Au faite, nous avons un prisonnier de l´armée du traître Kraboom qui voudrait coopérer. Son nom est Gaël.

MartinMb : Bien, il combattra avec moi pour que je sois certain de sa loyauté. Molock, tu prendras les devants du front quand nous aborderons le vaisseau mère.

Molock : Oui.

L´Apokirov, entouré de centaines de vaisseaux Nod, GDI et Soviet-Nod arriva devant les Scrins. La flotte Scrin était composée d´un unique vaisseau faisant des kilomètres de grosseur. Le vaisseau mère des Scrins était leur principal point d´attaque de la Terre et leur dernière chance de coloniser une planète avec du tibérium qui soit habitable. La flotte terrienne s´arrêta devant l´énorme vaisseau alien. Celui-ci semblait mort, mais bientôt des canons sortirent de partout et tirèrent sur les attaquants. Ceux-ci ripostèrent mais les aliens avaient un bouclier et des petits vaisseaux intercepteurs sortirent, leur homologues terriens allèrent les rejoindre et la bataille commença. Il ne fut bientôt plus possible de voir dans l´espace à cause de la lumière des explosions, des lasers, des rayons, des Nukes, des tirs de plasma et autres tirs. Les humains, race la plus évoluée en terme de cruauté et de massacre, contre les Scrins, tout aussi bien armés. Bientôt ce fut l´abordage, les vaisseaux terriens entrèrent dans le vaisseau mère Scrin. Guidés par Molock, les infanteries descendirent armés de fusils et d´armes au corps à corps et engagèrent les aliens dans une des énormes salles du vaisseau. Bientôt, ils furent submergés par des nuées d´extraterrestres à forme d´insectes géants, ceux-ci tentèrent de les déchiqueter avec leurs mandibules et leurs rayons, mais les humains étant de loin les plus cruels être vivants de la Terre, ils ripostèrent avec des épées et leur fusils. Les deux formes de vies combattirent courageusement, mais tout à coup, le Seigneur Tacitus apparut. Il lança un rayon au tibérium qui tua tout dans un rayon de quelques mètres, seul Molock, qui était humanisé au tibérium survécut.

Molock : Te voilà… ce sera un combat égal. Dommage que tu n´aies pas de sang.

Seigneur Tacitus : Le tiens sera éparpillé. La divination va te tuer…

Le combat entre le Seigneur Tacitus et Molock s´engagea. Le Seigneur Tacitus lançait des attaques gigantesques et impressionnantes que Molock évitait de justesse. Molock frappa le Seigneur Tacitus et lui ouvrit le corps avec une scie. Le Seigneur Tacitus semblait être vide, seule une lumière rouge en sortit, le Tacitus se trouvant probablement à l´intérieur. Molock combattit épée à épée avec le Seigneur Tacitus, mais celui-ci, sur le point de perdre à cause de la rapidité, découvrit le tibérium en Molock. Il commença à faire brûler sur place Molock en auto détruisant le tibérium de sa peau.

Molock : ARG !

Seigneur Tacitus : Personne ne peut détruire la divination…

Mikaelus : Moi si.

Mikaelus était arrivé en habit de combat lourd avec à la main un marteau géant et une arme de poing.

Seigneur Tacitus : Si tu crois pouvoir me battre humain, viens.

Mikaelus fonça vers le Seigneur Tacitus de manière totalement suicidaire, puis il le frappa une fois avec le marteau et voulut esquiver l´attaque du robot… trop tard. Le sang de Mikaelus coula sur le sol tandis que la lame de l´épée du Seigneur Tacitus se retirait de son torse. Mikaelus s´effondra à coté de Molock, il était mort et c´est tout ce qu´il voulait.

Seigneur Tacitus : Personne ne peut détruire le Tacitus, person… ne…

Le marteau de Mikaelus avait frappé directement sur le Tacitus par la fente ouverte par Molock. Le Tacitus était en miette.

Seigneur Tacitus : NON ! NON !

Le Seigneur Tacitus fut alors englouti par une vive lumière rouge. Quand la lumière s´estompa, il avait disparu.

La mort de ses amis rendit MartinMb fou. Il décima la flotte alien à coup de Nukes et lança des bombes bactériologiques dans le vaisseau mère. Ceux-ci firent la répondirent aussi par des bombes bactériologiques qu´ils lancèrent dans l´Apokirov. MartinMb fut alors obligé d´aborder le vaisseau mère et d´y descendre. À pied, il fut si dangereux que ses hommes en eurent peur. Jamais la haine d´un homme n´avait été aussi forte, il extermina les aliens un par un, ignorant la douleur, ignorant ses hommes se faisant tuer autour de lui. Il fut alors touché gravement par une arme chimique et tomba inconscient. Gaël le ramena à bord de l´URSS-N Rusyana, le vaisseau mère était tellement endommagé qu´il finit par exploser tout seul. Sur le Rusyana, Vodka rejoint Gaël et MartinMb. MartinMb était encore inconscient et son état était critique. Il mourut pendant la nuit, son dernier ami encore en vie à ses cotés. Vodka se tourna alors en direction de la Terre que l´on pouvait voir par la fenêtre de son vaisseau.

Vodka : Voit où nous mène la haine Gaël… la Terre est sauvée, mais dépouillée de ses meilleurs humains.

Gaël : Des siècles de massacres incessants pour en arriver là. Pour que les humains se battent enfin pour une cause commune et non entre eux.

Vodka : Vaut-il la peine de reconstruire si c´est pour recommencer ? Les traîtres, les massacres, les guerres…

Vodka devint chef de la Terre et de l´Empire de l´Alliance Soviet-Nod. Il mourut des années plus tard dans le deuil des ses amis qui avaient autrefois combattu pour l´humanité, au prix de perdre la leur

Chapitre 7- La fin (alternative 2)

5 ans après l´explosion de Philadelphia, le GDI est presque complètement éliminé de la surface de la Terre. L´Alliance Soviet-Nod étala son empire sur les continent, allant de la Chine à l´Europe, de la Russie à l´Afrique du Sud en passant par le moyen orient et l´Inde, du nord de l´Amérique au sud l´Amérique et aussi en Océanie. MartinMb devint président d´une partie du monde et la prospérité commença à régner dans le monde non-GDI. Cependant, une menace arriva de l´espace et vint menacer la planète toute entière : les Scrins. Ces extra-terrestres assoiffés de tibérium avaient traversé la galaxie guidés par le Seigneur Tacitus de Kane et avaient envahi la Terre, maintenant remplie de tibérium. Alors on découvrit que Kane était responsable de la création du Seigneur Tacitus et donc de la venue des Scrins sur Terre et qu´il avait aussi tout prévu à l´avance. Certains renièrent alors Kane, ce qui créa des divisions dans l´Empire Soviet-Nod et entraîna des conflits Nod entre pro-soviet et pro-Kane. La guerre se continuait ainsi, les troupe de l´Empire Soviet-Nod durent combattre à la fois les faibles troupes restantes du GDI, les extrémistes se battant pour Kane et les Scrins. Ces derniers étant de plus en plus nombreux et technologiquement avancés étaient sans aucun doute les plus dangereux. Il vint un temps ou les derniers pays GDI durent se soumettre à la puissance Soviet-Nod et combattre avec eux, alors les adorateurs de Kane en vinrent à revoir leur choix, les Scrins devenant trop important à combattre. Depuis des années, MartinMb, Mikaelus, Molock et Vodka combattaient unis les ennemis de la Nation Soviet-Nod, ils allaient tous devoir faire un choix bientôt.

À bord du glorieux vaisseau de commandement URSS Apokirov 04 Alpha.

Vodka : Par les Nukes…

MartinMb : Merci de me voler mon expression.

Vodka : Pardon, mais tu m´as bien pris mon expression “ infâme social traître ” toi.

MartinMb : Oui donc, par tous les Nukes, le P.K. veut discuter.

Mikaelus : Voulons-nous vraiment entendre ce traître ?

MartinMb : Qu´avons-nous à y perdre ?

Mikaelus : Rien, donc ouvre la communication.

Le P.K. apparut sur l´écran géant.

P.K. : Je vous propose un marché.

MartinMb : Voyez-vous cela ? Le Président Kraboom nous propose un marché à nous, les minables ?

Vodka : Minables détenant seulement les ¾ des pays de la planète…

P.K. : Mes troupes sont à terre, les Scrins nous ont trop affaiblis, mon vaisseau est endommagé et ma flotte de protection décimée. Vous êtes en train de m´achever.

Mikaelus : Réjouissante nouvelle. Enfin tu te rendras à l´évidence que Kane était un imposteur qui guidait l´humanité aux aliens.

P.K. : Je vous propose un marché.

MartinMb : J´écoute.

P.K. : La paix. Nous vous aidons cotre les Scrins et ensuite je deviens chef de l´Empire avec vous.

Vodka : Hé bien pas mal pour un débutant ! Monsieur le président aurait-il une autre proposition aussi nulle ?

MartinMb : Nulle peut-être pas. Comment puis-je m´assurer de ta bonne fois Kraboom ?

P.K. : Hé hé. Tu n´as qu´à essayer. Signe le traité de paix avec mes nations et je viendrai combattre les Scrins avec toi.

MartinMb : Hem… Ça semble acceptable. Nous aurons en effet besoin d´aide contre les Scrins.

Vodka : Quelles forces As-tu pour nous aider hein !?

P.K. : Il me reste l´Apokraboom et sa flotte de protection.

MartinMb : Assez pour mener une attaque contre le vaisseau mère Scrin, mais pas contre moi. J´accepte.

Vodka : Quoi !

Mikaelus : QUOI !

Molock : Acceptez le choix de Martin. Il a raison.

MartinMb : P.K., rencontre moi dans 3 heures en orbite, nous lancerons l´attaque à partir de là.

P.K. : Bien.

La communication coupa et Mikaelus se tourna vers MartinMb.

Mikaelus : Te fais confiance à cet homme ? C´est un menteur, un traître et il est aussi gentil que Staline !

Vodka : Hahaha ! Bonne comparaison !

MartinMb : Peut-être, mais les humains peuvent changer frère. Il nous prouvera sa bonne foi au combat, sinon il sera exécuté en direct en plein orbite terrestre dans trois heures.

Mikaelus : Je te fais confiance. Tu es un grand général, tes ordres nous ont toujours guidé vers la victoire ou presque…

Vodka : Ou presque ! Car je me souviens la fois où…

MartinMb : Vodka, tu est saoul, ton exemple ne sera pas crédible.

Vodka : Saoul moi ? Quelle cruelle insulte !

Vodka sortit de la salle de commandement de l´URSS Apokirov en balançant des phrases comme infâmes sociaux traîtres et des insultes en russe. Les autres allèrent se préparer au combat.

Trois heures plus tard, en orbite.

P.K. : Ici URSS Apokraboom, j´attend les ordres.

MartinMb : Ici l´URSS Apokirov, vous allons partir en formation vers le vaisseau mère, vitesse hyperespace.

Une flotte composée de milliers de vaisseaux Soviet, Nod, GDI, Soviet-Nod et du P.K. se placèrent en formation d´attaque et ouvrirent une chronosphère de téléportation pour l´hyperespace. Les deux plus gros vaisseaux étaient l´Apokirov et l´Apokraboom. Les vaisseaux se chronoportèrent sur le lieu de combat, 15 minutes plus tard ils étaient arrivés devant la flotte Scrin.

La flotte Scrin était composée d´un unique vaisseau faisant des kilomètres de grosseur. Le vaisseau mère des Scrins était leur principal point d´attaque de la Terre et leur dernière chance de coloniser une planète avec du tibérium qui soit habitable. La flotte terrienne s´arrêta devant l´énorme vaisseau alien. Celui-ci semblait mort, mais bientôt des canons et vaisseaux sortirent de partout et tirèrent sur les attaquants. Ceux-ci ripostèrent mais les aliens avaient un bouclier et des petits vaisseaux intercepteurs sortirent, leur homologues terriens allèrent les rejoindre et la bataille commença. Il ne fut bientôt plus possible de voir dans l´espace à cause de la lumière des explosions, des lasers, des rayons, des Nukes, des tirs de plasma et autres tirs. L´Apokirov balayait les petits vaisseaux aliens avec ses armes tandis que l´Apokraboom combattait le vaisseau mère. Bientôt, le vaisseau mère déploya des canons et riposta en tirant sur l´Apokraboom. Alors le vaisseau du P.K. dut s´approcher pour être hors de portée des canons et ce fut l´abordage. Le P.K. revêtit un armure de combat énorme et alla rejoindre le groupe Soviet-Nod déjà sur le vaisseau. Il arriva devant un cyborg à l´armure aussi grande que lui, c´était Molock.

Molock : Bonjour.

P.K. : Bonjour. Faisons un massacre.

Molock : Rien de mieux que ce mot pour me faire plaisir.

Ils entrèrent alors dans une des pièces du vaisseau mère Scrin et des centaines d´extraterrestres les attendaient. Alors ce fut le combat au corps à corps. Au début les Scrins massacraient les humains, mais bientôt de nouvelles troupes arrivèrent pour aider les terriens. Ils avaient tous des armures énormes avec des épées-tronçonneuses et des mitrailleuses lourdes, c´était l´armée de Mikaelus. Celui-ci arriva armé d´un marteau géant à énergie et d´un pistolet laser rapide.

Mikaelus : À L´ATTAQUE FRÈRES ! POUR L´HUMANITÉ !

Molock : CHARGEZ !

Les Scrins se faisaient à présent massacrés par Mikaelus, Kraboom et Molock. Mais après quelques minutes de combats au corps à corps, quand il ne restait que peu d´aliens à tuer et que les corps métalliques jonchaient le sol, un autre élément arriva pour changer la bataille.

Seigneur Tacitus : Humains. Vous êtes sur mon territoire.

Mikaelus : La Tacitus… te revoilà traître. Tu oses encore porter le logo Nod sur ton corps métallique…

Seigneur Tacitus : Mon nom n´est pas seigneur Tacitus humain, mais bien Cabaal.

Mikaelus : TOI ! C´est bien ce que je disais un traître.

Cabaal : J´ai été créé par mon maître Kane pour exterminer les humains. Je ne fais que lui obéir. Je ne peux croire que vous n´aviez pas deviné ma vrai nature… sûrement parce que vous n´êtes que des humains peu évolués.

P.K. : Tu… tu oses accuser Kane de vouloir notre destruction. Je vais te détruire !

Le Président Kraboom fit revoler les quelques Scrins se trouvant entre lui et Cabaal et sortit son épée Tesla et son canon à ions portable. Il tira sur Cabaal, mais celui-ci fabriqua un bouclier au tibérium qui arrêta le rayon. Il lança ensuite le boulier en tibérium sur le P.K. qui le reçut en pleine gueule et tomba.

Cabaal : HAHAHA ! Pauvre humain stupide, tu ne peux pas me battre…

Alors Cabaal glissa vers le P.K. et lui planta son épée dans le corps avant de le soulever. L´épée avait traversé le métal lourd et transpercé le corps de Kraboom.

P.K. : ARG !

Cabaal : Adieu humain…

Mikaelus : NON !

Mikaelus fonça vers Cabaal à qui il lança son marteau dans le dos. Le cyborg n´eut pas le temps de lever son bouclier et se retrouva électrocuté par l´impact du marteau énergétique. Une lumière bleutée intense se dégagea du robot, Cabaal lâcha le P.K. et se tourna vers Mikaelus.

Cabaal : Hu… humain… je vais te… te détruire.

Molock : Touches-le et je vais répandre tes cendres par terre.

Molock Tira son le robot avec sa mitrailleuse lourde. Cabaal sembla affecté, mais il se ressaisit et s´éleva dans les airs.

Cabaal : La divination va vous tuer… je vais détruire vos vaisseaux !

Alors une lumière bleu sortit dessous Cabaal et il partit en flèche vers le plafond de la pièce gigantesque qui devait bien être à 100 mètres de hauteur. Cabaal tira le plafond qui éclata en morceaux ouvrant ainsi une brèche énorme sur le vide spatial. Tout commença à être aspiré vers le haut, les soldats humains s´enfuirent vers les corridors, mais ceux qui étaient trop loin furent aspirés vers le haut et projeté dans l´espace. Cabaal continua sa course vers la brèche et sortit dans l´espace, Mikaelus et Molock étaient assez lourds avec leurs armures pour ne pas être aspirés et ils traînèrent le P.K. avec eux hors de la pièce géante en train de se dépressuriser.

Dans l´espace, les combats faisaient rage. MartinMb dirigeait l´Apokirov comme jamais et il avait éliminé les défenses Scrins du vaisseau mère. Il aperçut l´explosion sur le vaisseau mère il vit le Seigneur Tacitus en sortir.

MartinMb : Par les Nukes ! À tous les vaisseaux, dirigez vos tirs sur ce robot volant !

Opérateur : À vos ordres camarade général !

Cabaal bloqua les tirs avec un bouclier en tibérium comme à l´habitude, mais il ne fut pas imperméable à tous les tirs. Comme nous le savons, le tibérium ne résiste pas aux armes soniques du GDI. Un tir sonique atteint donc Cabaal et détruit instantanément le bouclier.

Cabaal : HA ! Je n´en avais plus besoin de toute façon, adieu humains !

Cabaal créa alors une bulle d´énergie énorme d´antimatière en utilisant toute la force du Tacitus. Ensuite il lança la bulle vers l´URSS Apokirov, mais ayant utilisé toute l´énergie du Tacitus, Cabaal devint vulnérable. C´est alors que MartinMb lança, hé oui, un Nuke sur Cabaal. Le Nuke traversa la bulle d´antimatière, ce qui créa une explosion gigantesque. L´explosion grossit jusqu´à faire plus d´une dizaine de kilomètres et engloutit tout le secteur. Le vaisseau mère, sans bouclier actif, explosa et il en fut ainsi de Cabaal. Par contre, les vaisseaux Soviet-Nod étaient tous équipés de Iron Curtain, ce qui leur permit de survivre. La bataille pour la Terre était achevée.

Mais Mikaelus et Molock, avaient-ils survécus ?

Vodka : Ici l´URSS Rusyana, j´ai chronoporté les groupes d´armée de l´intérieur du vaisseau mère. Ils vont apparaître dans mon vaisseau dans dix secondes.

Les soldats Soviet-Nod couverts de sang apparurent devant Vodka. Molock et Mikaelus étaient là, tenant avec eux le corps de Kraboom, mort. On put enfin voir dans l´espace, l´explosion d´antimatière s´étant dissipée. Les débris des vaisseaux Scrins flottaient partout dans l´espace.

MartinMb : Mes amis, ceci est un grand jour. Unis nous avons vaincu la menace qui nous touchait tous, ces infâmes aliens ne sont plus rien. Ce qui me désole, c´est qu´il ait fallu s´entretuer pendant des millénaires pour en arriver là. Mes frères, je vous salue pour votre courage, vous qui avez réussi à faire ce que nos ancêtres ont tous échoué avant nous, la paix.

Fin

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...