Sign in to follow this  
tchutch

Interview de Jackson Lanzing par CBR

8 posts in this topic

1257669781jason.jpg

 

Comic Book Resources a interviewé Jackson Lanzing, le scénariste du Motion Comic. On y apprend de nombreuses choses sur la production et l'organisation de ce projet.

Jackson, quel est votre rôle actuel dans la franchise "Command & Conquer", et comment vous êtes vous retrouvé sur le projet de Motion Comic ?

J'ai commencé chez Electronic Arts Los Angeles (EALA), à la fin de 2008 comme éditeur vidéo, qui était essentiellement mon travail quotidien tout en continuant à écrire à côté. J'ai travaillé sur "Red Alert 3", "Uprising" et "Command & Conquer 4." Environ un an plus tard, je suivais les opérations quotidiennes de Battlecast Primetime, un webcast mensuel centré sur CnC réalisé avec l'équipe de développement, tout en écrivant deux Comics, "Freakshow" et "The Penguins of Madagascar" (co-scénarisé avec David Server) pour Ape Entertainment.

Ayant à la fois l'expérience de la bande dessinée et de la franchise CnC, j'ai été approché par Chase Boyajian d'EALA. Chase est arrivé avec cette idée folle pour un prequel Motion Comic sur le web. Inutile de dire que j'ai sauté sur l'occasion d'écrire pour ce projet novateur. Depuis, je suis passé d'un temps plein à EALA à celui de scénariste BD - je pense donc que mon rôle actuel dans la franchise est "fanboy".

Jackson, what is your current role with the "Command & Conquer" franchise, and how did you end up on the motion comic project?

I started at Electronic Arts Los Angeles (EALA) in late 2008 as a video editor, which was basically my day job while I pursued writing on the side. I worked on "Red Alert 3," "Uprising" and "Command & Conquer 4." About a year later, I was running the daily operations of Battlecast Primetime, a C&C-centric monthly webcast produced with the development team, while writing two comic books, "Freakshow" and "The Penguins of Madagascar" (alongside co-writer David Server) for Ape Entertainment.
Since I had experience in both comics and the "C&C" franchise, I was approached by EALA´s Chase Boyajian. Chase had come up with this crazy idea for a web-based motion comic prequel to the game. Needless to say, I jumped at the chance to write this innovative project. Since then, I´ve moved on from EALA to a full-time gig as a comics writer - so I guess my current role in the franchise is "fanboy."

 

12683044891.jpg


En quoi Ape Entertainment est le bon partenaire pour ce projet ?

J'avais une relation pré-existante avec Ape, et ils ont été tout simplement incroyables à cet égard. Lorsque Chase est venu vers moi avec le concept de Motion Comic, j'ai tout de suite proposé de faire venir David Hedgecock et Brent Erwin (les éditeurs Ape) sur le projet. Nous savions que nous voulions quatre artistes différents (un pour chaque épisode) et Ape a fourni une ligne incroyable de talents, dont Martin Coccollo, Joe Suitor ("Spider-Man/Man-Thing", "GI:JOE Special: Helix"), Micah Farritor ("White Picket Fences"), et Tony Vargas ("Bad Kids Go To Hell"). Ça a été un rêve total comme écrivain de travailler avec autant de talents extraordinaires sur un tel projet : nouveau et passionnant.

What made Ape Entertainment the right partner for this project?

I had a pre-existing relationship with Ape, and have been nothing short of incredible in that regard. When Chase came to me with the motion comic concept, I immediately suggested we bring David Hedgecock and Brent Erwin (the publishers behind Ape) onto the project. We knew we wanted four different artists (one for each episode) and Ape provided an amazing line-up of talent, including Martin Coccollo, Joe Suitor ("Spider-Man/Man-Thing", "GI:JOE Special: Helix"), Micah Farritor ("White Picket Fences"), and Tony Vargas ("Bad Kids Go To Hell"). It´s been a total dream as a writer to work with such extraordinary talent on such a new and exciting project.



12683045162.jpg


La série Command & Conquer est bien connue pour ses scènes cinématiques et ses acteurs de haut niveau qui ont été utilisés pour raconter l'histoire dans les jeux. En quoi le Motion Comic est un bon ajustement pour la franchise ?

Franchement, notre public est déjà habitué à un certain niveau de la narration cinématographique. Les fans "Command & Conquer" ont vu des acteurs jouer cette histoire complexe depuis le tout premier CnC en 1995 - ils ne veulent pas seulement une expérience cinématographique, ils l'attendent. Et avec une grande toile comme l'univers du Tiberium, avec des écarts de temps de temps entre les jeux, il y a du potentiel infini pour raconter de belles histoires qui vont bien au-delà des exploits de “commandant”. En plus, les Motion Comics ont évolué à un tel rythme, ce médium est maintenant proche de l'éclosion. Avoir une narration cinématographique innovante ? Cela ressemble à "Command & Conquer" pour moi.

The "Command & Conquer" series is well known for its cutscenes and the high profile actors that have been used to tell stories within the games. What makes motion comics a good fit for the franchise?

Frankly, our audience is already used to a certain level of cinematic storytelling. "Command & Conquer" fans have been seeing actors play out the drama of a complex story since the very first "C&C" game in 1995 - they don´t just want a cinematic experience, they expect it. And with a canvas as big as the Tiberium universe, with long gaps of time between the games, there´s endless potential for telling great stories that go far beyond the exploits of the franchise´s titular "Commander." Plus, motion comics have been evolving at such a fast rate; the medium is now closer to full-blown animation than it is to a hard-copy comic. Cinematic feel alongside innovative storytelling? Sounds like "Command & Conquer" to me.



12683045363.jpg


Quelles sont les caractéristiques essentielles de la Franchise "Command & Conquer" que vous avez voulu transposer dans le Comic ?

CnC est une franchise intéressante, car elle résume en fait deux séries très différentes avec des tons fortement séparés. La franchise "Red Alert" est plein de surperlatifs, de performances insensées, à la limite du ridicule aussi bien dans les unités que les scénarios. Ils ont eu Tim Curry faisant un accent russe, tandis que la guerre arrive avec des hommes-canon. C'est de la folie en bouteille dans une boite de jeu vidéo.

D'un autre côté, vous avez l'univers Tiberium, qui est le scénario original de CnC et qui est celui du motion comic. Ce monde est beaucoup plus sombre, avec une tonalité plus grave. Il traite de la dureté de la guerre sans fin, de l'anéantissement mondial et de changements environnementaux catastrophiques. Il n'y a pas de bons ou de méchants, et il ne semble jamais y avoir de véritable victoire. Il y a une métaphore sophistiquée derrière le GDI, le Nod et le Tiberium. Je ne voulais pas que ce soit juste une autre histoire d'héroïsme pendant la guerre. L'histoire devait embrasser la nature complexe de l'univers Tiberium.

En outre, il y a Kane. Et j'étais vraiment excité d'écrire sur Kane.

What are the defining characteristics of the "Command & Conquer" franchise that you wanted to carry over to the comic?

"C&C" is an interesting franchise, because it actually encapsulates two very different series with wildly separate tones. The "Red Alert" franchise is full of over-the-top, goofy performances and insane, borderline ridiculous units and scenarios. They´ve got Tim Curry doing a Russian accent while war bears parachute from "man-cannons". It´s bottled insanity in a gaming package.
On the other hand, you´ve got the Tiberium universe, which is the original "C&C" storyline and the setting of the motion comic. This world has a much darker, more serious tone. It deals with the harshness of endless war, of global annihilation and of catastrophic environmental change. There are no good guys or bad guys, and there never seems to be any real victory. There´s a sophistication to the metaphors behind GDI, Nod, and Tiberium that I was dead-set on carrying into the motion comic - I didn´t want this to be just another story of heroics during wartime. It had to embrace the complicated nature of the Tiberium universe.
Also, Kane. I was desperately excited to write Kane.



12683045554.jpg


En dehors de Kane, la série se concentrera sur des personnages créés par le jeu CnC, ou en introduira des nouveaux ?

L'Episode 1 introduit un nouveau personnage du nom de Christian Pierce, qu'on suivra à travers tout le motion comic. Mais n'ayez pas peur! En cours de route, Christian rencontrera de nombreux visages de CnC4, y compris le messie barbichu préféré de tous.

Aside from Kane, will the series be focusing on an established character from the "C&C" games, or introducing new ones?

Episode 1 introduces a new character named Christian Pierce, who we´ll follow through the rest of the motion comic. But fear not! Along the way, Christian will encounter many faces from "C&C:4," including everyone´s favorite goateed messiah.


Pouvez-vous nous donner les prémisses fondamentaux de la série ?

Notre histoire se passe en 2068, alors que le Global Defense Initiative est allié avec son ennemi de longue date, l'énigmatique messie terroriste Kane, pour arrêter la menace du Tiberium, une fois pour toutes. Comme le cristal extra-terrestre continue son carnage imparable à travers la Terre, un jeune fermier du nom de Christian Pierce laisse sa famille derrière lui et se rend à la zone bleue la plus proche (zones épargnées par Tiberium) pour chercher du travail. Ce qu'il trouve est une destinée au centre d'un conflit qui couvait entre les dirigeants de GDI, les séparatistes fous du Nod, et Kane lui-même.

Can you give us the basic premise of the series?

Our story takes place in 2068, as the Global Defense Initiative allies itself with its longtime enemy, the enigmatic terrorist messiah Kane, to stop the threat of Tiberium once and for all. As the alien crystal continues its unstoppable rampage across the Earth, a young farmer named Christian Pierce leaves his family behind and travels to the nearest Blue Zone (areas unaffected by Tiberium) to look for work. What he finds is a destiny at the center of a brewing conflict between the leaders of GDI, crazed Nod separatists, and Kane himself.


En écrivant le Motion Comic, comment conciliez-vous le fait de raconter une histoire cohérente tout en essayant d'intéresser les gens à jouer au jeu ?

Espérons que l'un sert l'autre. J'entends par là que, si j'ai bien fait mon travail, l'histoire du Motion Comic plaira aux vieux fans et attirera de nouveaux spectateurs enthousiastes par le monde sombre et science fiction de "Command & Conquer", puis ils chercheront à jouer aux jeux. Le défi était de raconter une histoire cohérente tout en alimentant simultanément la fiction établie de CnC4. J'étais contre le fait de faire une histoire non complète - Je voulais que le public puisse découvrir toute l'histoire du début à la fin - mais, évidemment, le scénario a certains liens avec les prémisses de CnC4. Nous avons laissé passer quelques indices à propos de Kane tout au long du Motion Comic, et nos spectateurs peuvent regarder ces indications pleinement se réaliser dans le jeu.

In writing a game-related comic, how do you balance telling a cohesive story with trying to get people interested in playing the games?

Hopefully, one serves the other. By that I mean that, if I´ve done my job, and the story of the motion comic gets old fans and new viewers excited about the gritty, dark science-fiction world of "Command & Conquer," then they will seek out the games. The challenge was telling a cohesive story while simultaneously feeding into the established fiction of "C&C4." I was dead-set against doing an open-ended story - I wanted the audience to experience Christian´s entire story from beginning to end - but obviously the tale has some ties to the premise of "C&C4." We´ve dropped a few hints about Kane´s enigmatic end-game throughout the motion comic, and our viewers can watch those hints come to full fruition in the game.


Comment le Motion Comic peut-il être accessible aux personnes qui sont totalement non-familiés avec l'univers CnC ?

De la même manière que le nouveau "Star Trek" est accessible aux personnes qui ne connaissent pas le Klingon - en se concentrant sur les personnages. Nous allons définir les termes de la mythologie et la trame de fond expliquant ce qu'on a besoin pour avancer, mais vous n'avez pas besoin de savoir ce qu'est le Canon à Ions pour profiter du parcours de Christian. Cela dit, les fans de longue date seront plus alèses avec l'univers qui servira tout au long de la série.

How will the comic be accessible to people who are totally unfamiliar with the "C&C" universe?

The same way the new "Star Trek" is accessible to people who´ve don´t know a Klingon from a dilithium crystal - by keeping the journey oriented in character, not setting. We´ll be defining the terms of the mythology and explaining the necessary backstory as we go along, but you don´t need to know what an Ion Cannon is to enjoy Christian´s journey. That said, longtime fans will be more comfortable with the world at first, which is expected and will pay off throughout the series as we get a chance to explore the world of "C&C4."


La rédaction d'un motion comic est-t-elle différente de celle d'une bande dessinée traditionnelle ?

Absolument. C'est un milieu différent, beaucoup plus proche de l'écriture de scénarios. Vous n'avez pas de limites spatiales imposées par le format de la bande dessinée, vous n'avez pas à vous soucier du nombre de cases ou comment les mots peuvent tenir dans les bulles. Vous écrivez aussi pour les acteurs qui font les voix, et qui donnent une sensibilité différente au dialogue. Vous pouvez réduire le nombre de cases, réutiliser des cases dans les scènes de dialogue, et même mettre deux mouvements dans la même case - choses qui sont intrinsèquement interdites lors de l'écriture pour la bande dessinée.

Have you approached writing a motion comic differently than a traditional comic?

Definitely. It´s a different medium, much more akin to screenwriting. You don´t have the spatial limits imposed by the comic book format; you don´t have to worry about panel count or how many word bubbles you can fit in a panel. You´re also writing for voice actors, which provides a different sensibility to the dialogue. You can cut back to other panels from earlier issues, reuse panels in dialogue scenes, and even put two motions in the same panel - things that are inherently forbidden when writing for the page.


Avec l'édition et la production que vous avez fait sur la websérie "Battlecast Primetime", avez-vous été impliqué dans le coté production du Motion Comic ?

très légèrement. Mon implication principale est le scénario, la mise en place de la relation entre APE et EA, et le casting des voix. Je suis un type de bande dessinée sur le projet, j'ai contribué à poser les concepts auprès des producteurs pour les artistes. Mais la production est totalement gérée par Chase Boyajian et notre directeur, Drew Stauffer. Elle ne pouvait pas être entre de meilleures mains.

With the editing and producing work you've done on the "Battlecast Primetime" webseries, have you been involved with the production side of the motion comic as well?

Lightly. My main involvement was breaking the story, setting up the relationship between Ape and EA, and producing the show through the casting stages. I´m the comic book guy on the project, so I helped smooth over concepts from the producers to the artists. But the actual post-production magic, the "motion" in the Motion Comic, is all being handled by Chase Boyajian and our director, Drew Stauffer. It couldn´t be in better hands.


Avant de nous quitter, vous avez mentionné un autre projet de bande dessinée sur laquel vous travaillez, que nous pu entrevoir au Free Comic Book Day 2009. Que pouvez-vous nous dire sur "Freakshow" ?

Que puis-je pas vous dire sur "Freakshow!?" Co-écrit par moi-même et David Server, avec les dessins du follement talentueux Joe Suitor, "Freakshow" est une mini série post-apocalyptique avec un superhéros qui sortira chez Ape plus tard cette année. Pour plus d'informations, consultez freakshowcomic.blogspot.com.

Before we go, you mentioned another comic project you´re working on, which we saw teased on Free Comic Book Day 2009. What can you tell us about "Freakshow?"

What can´t I tell you about "Freakshow!?"Co-written by myself and David Server, with art by the insanely talented Joe Suitor, "Freakshow" is a 3-issue post-apocalyptic superhero mini-series coming from Ape later this year. Think "X-Men" meets "I Am Legend." It´s a creator-owned property that´s been a labor of love since Dave and I were in college, and we´re excited beyond words to be able to share it with the world later this year. For more info, check out freakshowcomic.blogspot.com. So far we´re mostly teasing, but expect many more updates in the near future as we ramp up for release.


http://www.comicbookresources.com/?page=article&id=25172

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc à priori 4 dessinateurs... hâte de voir le style du suivant vendredi et j'espère que ça gardera quand même une cohérence générale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le haut standard des fans, il a raison !

Dommage par contre, quand je lis sa description de l'univers Alerte Rouge, j'ai comme un grincement de dents. Ça n'a pas toujours été aussi ridicule que dans le 3...

Share this post


Link to post
Share on other sites
...y compris le messie barbichu préféré de tous....

=D

Sinon hâte voir aussi cet épisode 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben moi j'ai pensé a RA 2 plutot en lisant la description, enfin jusqu'a la partie "hommes canon", parce que les scénarios fous s'appliquent plutot au 2 (certains diraient d'ailleurs que ya pas de scenario dans le 3...)

Interview interessante en tout cas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this