Jump to content
Command & Conquer SAGA

Les Faucons


RUSKOFF

Recommended Posts

Les Faucons

Prélude

2032, Turkménistan, colline de la mort.

De nombreuses montagnes sillonnaient ce paysage à la fois rocailleux et presque désertique. Il y avait quand même de la vie, des petits villages étaient en effervescence bien loin de s´imaginer ce qui se tramait quelques kilomètres plus loin…

Une montagne était différente de toutes les autres, celle qui abritait toute particulièrement une base secrète dirigée par la G.L.A. La fameuse organisation terroriste y avait creusé un énorme complexe à l´intérieur avec une entrée principale brièvement caché à d´éventuel passages de satellites espions américains. Le général Rodall y fumait une cigarette avec de nombreux hommes autour de lui.

-Frère, n´est-ce pas une belle journée ?

-Très belle camarade, un peu trop belle… J´ai bien peur que les satellites impérialistes nous repèrent, depuis qu´on les a bouté d´Europe et que les chinois ont pris leur place en europe, cela ne m´étonnerait pas qu´ils veuillent nous annihiler.

-Ne t´inquiète pas Farhad, les américains sont trop content de rester cloisonner chez eux pour ne pas venir se faire tuer par notre brillante armée.

-J´espère que tu as raison, général.

-Où en sont les préparatifs ?

-On a presque fini, on attend les ogives pour frapper les installations chinoises autour de la capitale turkmène.

5 Scud étaient bâchés à seulement quelques mètres du général Rodall. Les Scud, vestiges de la guerre froide, était un armement obsolète mais restait tout de même efficace dans des combats locaux ou pour des “ sièges ”. On pouvait voir en amont de la montagne des chars scorpions ainsi que de nombreux djihadistes pourvus de vieilles AK-47 et de RPG-7. Des batteries de quad et des sites stingers entouraient les SCUD tandis qu´une vingtaine de rebelles ainsi que de nombreux suppléants s´occupaient de la défense rapprochés et l´entretien des missiles.

-Nos hommes ont bon moral ?

-Ils sont prêts à se battre contre la force face aux athées chinois mais ils manquent d´entraînent et contre un ennemi surentraîné et surarmé, je ne pense pas que nous fassions le poids.

-Aie foi en notre cause frère et rien ne pourra nous arrêté…

-Général, nous venons de recevoir un appel de La Peste !

-J´arrive.

Il fit une tape amicale au colonel tandis qu´il suivit le soldat qui l´avait interpellé. Après quelques marches, il rentra à l´intérieur du complexe pour prendre l´appel.

-Ici, ali !

-Ici, la peste, la marchandise est en route. Nous arrivons dans 10 colombes.

-Confirmation reçu, alibaba va vous délester de la peste.

Enfin pensa-t-il. Mon armée va enfin recevoir cette poignée d´ogive de gamma anthrax.

Le général Rodall préférait de loin les armes conventionnels mais les défaites précédentes de la G.L.A. ne lui avait pas laissé le choix.

Océan indien, porte-avion USS Lincoln.

L´amiral chandler se tenait sur la passerelle. Cet homme avait mainte fois combattu la G.L.A. et la destruction du porte-avion en Crète lui avait laissé un bien mauvais souvenir et une vengeance extrême comme l´armée de liberation globale. Un subalterne le sortit de ses pensés.

-Amiral, nous avons authentifié la base de la G.L.A. avec les rapports que nous a fourni la N.S.A.

Ils ne s´attendent pas à ça, mais vraiment pas du tout

-Dans combien, le convoi ennemi arrivera dans leur complexe ?

-Dans une demi-heure.

-Faites décoller les auroras alpha.

Une femme blonde, début de quarantaine, venait de donner l´ordre.

-Très bien générale, nous préparons Vos auroras au décollage.

-J´y compte bien, ils seront dans les temps.

-Je l´espère aussi pour les chinois…

Près de 8 auroras navalisés étaient sur le point de décoller. Ses fameux avions pouvaient attendre la vitesse de mach 5 en un temps record à moyenne altitude. Aligné par ranger de deux, le premier binôme faisait chauffer le réacteur.

-J´aimerais pas être ceux qui vont se prendre les bombes aéro-incendaires.

-Vous pouvez le dire. De plus, qu´elles ont été améliorées pour cette mission. Les bombes que transportaient ses bombardiers sont équipées de sous-munitions pénétrantes aux phosphores.

L´amiral venait de lancer un sifflement d´admiration.

-Red one, prêt aux lancements.

-Décollage accordé.

Les deux auroras venaient de décoller dans des bruits assourdissements. Bientôt suivi des trois autres binômes en un temps record.

-Temps pour être sur place : 20 minutes.

Edited by RUSKOFF
Link to comment
Share on other sites

Turkménistan, à quelques dizaines de kilomètre de la colline de la mort.

Un homme se tenait à bord d´un hélicoptère autour de ses hommes. Le chinook malgré son âge était un excellent appareil de transport de troupe. Cet homme est le capitaine bromtsky, un vétéran de la seconde guerre d´Irak et du premier et deuxième conflit contre la G.L.A. en Asie centrale. Près d´une dizaine d´hélicoptère comanches et une poigné de chinook fonçaient vers la colline de la mort.

-On arrive dans combien de temps ?

-15 minutes.

-Bien, soldats, chargé vos armes. On arrive.

En dessous, les villageois prirent peur, ce ne fut pas à cause de l´arrivée des américains mais des spectres des combats sanglants. Malheureusement, il y avait aussi des informateurs dans les villages.

Colline de la mort.

-Général ! Des hélicoptères américaines ont été détectés !!!

-Quoi ?!

-Ils ont été détectés, il y a cinq minutes par des informateurs de la cause. Ils vont arriver d´ici peu, général !

Le général rejoignit en vitesse son centre de commandant vétuste et sonna l´alerte.

-Mes frères, les impérialistes nous attaquent préparez-vous à défendre notre terre !

Il se tourna vers ses officiers.

-Comment est-ce possible ? Les américains n´ont pas de base ici !!!

-Vu la trajectoire qu´ils ont pris, ils ont du passer par la mer caspienne.

-Ils doivent forcément venir de leur ancienne base de bakou.

-Leurs espions de l´espace nous ont donc repéré.

-Mes frères, nous allons repousser l´ennemi malgré les pertes que nous subirons, nous devons faire passer le convoi à tout prix.

Le général tournait en rond autour de la table. Les officiers en rond autour de la table discutaient sévèrement de la stratégie à entreprendre. Le général s´adressa à l´un deux :

-Yssan, combien de troupes protègent notre convoi ?

-Nous avons une escorte mécanisée. A peine 4 quad et 6 chars scorpions pour protéger la dizaine de camions qui contiennent les ogives.

-Bien et l´ennemi n´a que des troupes héliportées ?

-Oui.

-Nous n´aurons donc pas de trop de mal à les repousser. Que notre compagnie de char marauder restait dans le bunker ainsi que nos 2 compagnies de djihadiste.

-Ca sera fait mon général.

En-dehors de la base, les troupes étaient en place tandis qu´à seulement 5 kilomètre le convoi arrivait pour se mettre en sécurité.

Dans les airs, en approche de la colline de la mort.

Les 8 auroras avaient éclaté en deux formations à près de mach 5 et commencèrent à réduire leurs vitesses à mach 1. Le groupe 1 partait en direction du convoi.

-Ici red one, nous arrivons sur cible.

-Red two, détonateur enclenché, cible verrouillé.

-Red tree, détonateur enclenché, cible verrouillé.

-Red four, détonateur enclenché, cible verrouillé.

-Red two, three, four, on enclenche le bombardement puis phase 3.

-Roger

-Roger

-Roger.

Les 4 auroras fonçaient au raz du sol puis relevèrent le nez. Les avions étaient maintenant dans un angle de 75° et lâchèrent leur fardeau. Les 4 bombes lâchées explosèrent pour former une cinquantaine de bombinettes aux phosphores. Les bombes explosaient à droite du convoi en une vague foudroyante. Les camions transportant les ogives explosèrent tandis que les quad furent littéralement pulvérisé. Un char scorpion vit sa tourelle volée dans les airs avant que le char perde ses chenilles éjectées par le choc des bombes.

-Me…Merd…merde, y s´est passé quoi…

Le pilote d´un char scorpion sortit de son char qui était resté en retrait, initialement pour défendre l´avant du convoi. Le convoi avait été ravagé par les flammes en un temps record.

-Ici red one, cible détruit, bon travail à tous.

Colline de la mort.

-Et merde !!!!!!

Le général Rodall était en fureur après avoir apprit ce qui était arrivé à “ la peste ”.

-Mon général, il nous reste encore nos scud !

-Où sont nos Scud ?

-Et bien, dehors mon général… Solidement gardé par nos troupes.

-Dites leur de rentrer dans le bunker, immédiatement !!!!

Après que l´ordre fut donné, les scud commencèrent à rentrer dans le complexe. L´entrée ne permettait néanmoins de faire passer qu´un seul Scud à la fois. Des soldats étaient en alerte devant l´entrée du convoi.

-La mort vient d´en haut disait un vieux proverbe.

-Dis pas de connerie, said. Nous allons repousser les américains.

-Ah oui, c´est vrai, pauvre imbécile. Tu n´as pas entendu ce qu´il se passe ?

-Mais non…

-Si ils font rentrer les scud, c´est simplement parce-que le convoi a été pulvérisé par l´ennemi. Sans doute des auroras…

La formation blue approchait à une vitesse fulgurante tandis que les troupes de la gla se mettaient en défense au dessous. La formation blue se sépara en deux groupes et lâchèrent leurs bombinettes aux devant l´entrée du complexe. Les bombinettes littéralement propulsé par la vitesse des bombardiers ravagèrent l´entrée. Les 4 Scud qui n´étaient pas encore rentrer explosèrent les uns après les autres tandis que les sites stingers et les batteries de Quad furent eux aussi ravagé par la vague de feu inarretable.

-Yeah !!! Ici blue one, l´objectif a été détruit.

-Blue two, je rentre.

-Blue tree, je rentre

-Blue four, je rentre.

Les soldats armés de RPG tiraient sans prendre le temps de visée sur les auroras, tandis qu´un membre du lot se distingua par sa patience.

-Atends, salopard, je t´ai !!!

Cet homme était équipé d´un stinger, les rares qui avaient été distribué. La roquette partit du lanceur et se lança dans une approche d´attaque. Blue three se prit la roquette en dessous du réacteur.

-Touché !!!!

-Ici, bleu tree, je suis touché, je suis touché !!!!

De la fumée sortait du réacteur puis ce dernier s'arrèté de fonctionner, le pilote s'éjecta pour éviter le même destin que son aurora. L'aurora s'explosa sur une montagne voisin vaporisant des morceaux de métal dans toutes les directions.

-Ici, blue one, blue three a été détruit !

-Rentrez à la base, l'équipe alpha va s'en charger.

-Okay, team blue, on rentre.

Les auroras activèrent leurs postes combustions et s'en allèrent loin du champs de bataille...

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...