Sign in to follow this  
Hogan

Le Transport de la Guerre: Chapitre 10: Kindergrad, l'avant-poste

12 posts in this topic

Le Transport de La Guerre


Les Personnages:



Simon Romanov: Ancien Commandant de l'Empire du Japon. Co-Créateur du " Secteur Saga"

Nuketank: Nom du Duo qui est composé de MartinMb et d'Atlantis.


Les amis de la Forge: Second Nom du duo "Nuketank". Forge qui fait référence à la construction des bindés.

Hanayoru: Commandante du 5ème bataillon de la Reconnaissance

Odd: Chercheur et Ingénieur spécialisé dans les systèmes chronosphériques

Moody: Commandant des forces aériennes du Secteur Saga.





Les Personnages viendront au fur à et mesure que l'histoire avancera. Je vous prépare les premiers pour le moment.

Edited by Hogan's

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Transport de La Guerre

Prologue

URSS, 21 Mars 1989, Mairie de Leningrad

Dans le bureau du maire de Saint-Pétersbourg, l´on peut entendre des rires, de la joie, de l´humour, enfin bref on y entend la bonne humeur.

Pourtant, cette bonne humeur ne fait pas finir la guerre qui elle continue encore et toujours à opposer les Alliés et aux Soviétiques ainsi qu´à leur nouvel ennemi l´Empire du Soleil Levant, cette bonne humeur ne fait pas baisser le nombre de morts qui jour après jour, ne cesse d´augmenter sur tous les fronts…

Le grand Organisme du Transport Franco-Soviétique soit le TFS, était présent, son président, l´imbattable Grand Vodkamarade, ainsi que son fidèle second Simon pour le coté Soviétique, pour le coté Français était présent Coasterwars et Apolyon. Leur présence était nécessaire pour pouvoir émarger les accords de lancement d´une nouvelle plateforme routière de Spirit (qui a été rachetée par les transports Filesec). Le gérant des Transports Filesec, Heart, était joyeux à l´idée qu´il va posséder bientôt un nouvel entrepôt de taille modeste pour y stocker nombreuses marchandises. L´un des chauffeurs des Transports Filesec, Hogan´s, lui aussi présent, pour on ne sait quoi. Heart avait insisté, Hogan´s avait cédé, Hogan´s ayant déjà fait la guerre, il la continue, mais sur un autre secteur, le Transport et la Logistique, comme il le dit si bien: “ Les guerres c'est comme les femmes, il y en a toujours une autre qui se profile à l'horizon ! ”.

URSS, 24 Juillet 1989, Z.A de Bonapatre, Leningrad

Cinq mois après le début des travaux, le nouvel entrepôt des Transports Filesec, d´une taille gigantesque, est prêt à ouvrir ses portes. Selon les statistiques effectuées, il pourrait accueillir plus de 100 Véhicules à la fois, il contient, donc plus de centaines de quais, a la fin de la journée, l´on pourrait dénombrer plus de 1000 Véhicules, que ce soit les Transports Filesec, ou d´autres entreprises. Les transports Filesec, ayant été doté d´une nouvelle base juste à coté de l´entrepôt de Spirit ont mis en place depuis le 1er Mai 1989 un système de recrutement pour faire fonctionner cet énorme site, Plus de 2000 candidatures, toutes retenues, 625 emplois de bureaux (Exploitant(e), Secretaire, Directeur/Directrice des Ressources Humaines, etc…), 1325 emplois sur les quais (Chef de Quai, Manutentionnaire, etc…), 50 emplois de Chauffeurs,etc…

Heart ne pouvant être le PDG de cette plateforme, il confia cette mission a Atlantis, qui aux ordres de son patron accepta bien gentiment, de prendre la possession du siège de PDG de la plateforme Spirit de Saint-Pétersbourg avec l´accord deTehnloss le PDG de Spirit. Pour ce qui est de la nouvelle base des Transports Filesec était elle assignée à Zéphyr.

URSS, 25 Juillet 1989, Mairie de Leningrad

- Monsieur Le Maire, cinq mois ont été nécessaires pour pouvoir construire cette énorme base, cinq mois, c´est peu pour construire ces batiments, comment avez-vous fait ? Demanda Heart au Maire

- Tout simplement, j´ai fait appel aux meilleures entreprises de bâtiment de la ville, en tout, plus d´une dizaine d´entreprises sont venues pour construire l´objet qui fera gagner la guerre. Répondit le maire.

- Qu´est-ce ?

- De nouveaux prototypes d´armes, je ne peux pas en dire plus.

- Ca ne fait rien, j´ai une dernière question, comment avez-vous eu ces renseignements.

- Vous savez, je ne suis pas que Maire dans la vie, je suis aussi militaire, je suis le général de l´Armée Soviet-Nod, MartinMb.

- Hum ? Ah oui, j´ai entendu parlez de vos exploits sur tous les fronts, mes félicitations.

- Merci, Merci, je n´en demandais pas tant

- Moi non plus !

- Bon, faut que je retourne à mes occupations routières, Merci bien Monsieur le Maire.

- De rien, mon cher.

Edited by Colonel Hogan's

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre 1 : L´air du vent

URSS, 30 Août 1989, Siège de l´organisme TFS, Moscou

La secrétaire du Grand Vodkamarade recevant un courrier qu´elle remit à son destinataire sans tarder.

*Elle frappa a la porte de ce dernier*

- Toc, Toc. Monsieur, une lettre pour vous

- Entrez, je vous en prie.

- Tenez, une lettre pour vous, elle vient du Quartier Général.

-Oh ! C´est que ça doit être important, je vous remercie, vous pouvez retournez faire vôtre travail, si j´ai besoin de vous, je n´hésiterai pas.

- Bien, Monsieur !

*Quelques instants plus tard, le Grand Vodkamarade se rendit dans le bureau de sa secrétaire*

- Vous me convoquez un pilote et le président du A le plus rapidement possible ! Et vous enverrez une lettre à Simon76, pour lui dire qu´il me remplace !

- Bien Monsieur vous serez absent longtemps ?

- Je ne sais pas ce qui m´attend mais c´est une durée indéterminée.

- Bien Monsieur, j´exécute vos ordres de suite.

- Merci !

URSS, 21 Septembre 1989, Siège de l´organisme TFS, Moscou

Monsieur, le pilote demandé est au rendez-vous, et son supérieur est aussi présent !

- Très bien, merci mademoiselle.

- Monsieur, mes respects, puis-je entrez? Demanda le pilote

- Mais bien sûr mon cher ! Répondit le Grand Vodkamarade

- Vous m´avez fait demandez ?

- Oui, nous avons besoins de vos services à vous et non de vôtre supérieur, tiens c´est toi Moody ! Les affaires vont-elles pour le mieux ?

- Ma foi, oui. C´est plus tes affaires que les miennes.

- Oui, c´est vrai, mais restons en-là.

- Comme tu le souhaites.

- Donc, que dois-je faire Monsieur le Grand Vodkamarade ? Demanda le pilote qui commençait à s´impatienter.

- Ah oui, je vous avais oublié vous, nos services ont besoins des vôtres pour acheminer un colis à bon port.

- Il n´y aucun soucis, ou dois-je prendre, ce colis ?

- Que d´enthousiasme et de volonté, je vois. Dis-donc, vous recrutez de bons gars maintenant ! Dit le Grand Vodkamarade au pilote puis à Moody.

- Apparemment oui, c´est peut-être une exception répondit Moody en souriant.

Le pilote frustré regarda son supérieur, et ce dernier lui dit :

- C´est bon, nous avons fini ici, tu vas pouvoir reprendre ta leçon de pilotage, attends moi a l´hélicoptère.

- Bien.

*Moody attendu que son pilote sortit*

- Ouais, eh ben le boulot est crevant, je n´aurais pas pensé que c´était si casse pieds…

- Tant que ça ?

- Oui et non, bof, il va falloir s´y faire…

- Ah, bon je cesse de t´accommoder, au fait le colis à emmener à Vologda, un chauffeur des Ets Filsec, une entreprise de transport, viendra le récupérer.

- Vologda, tu n´es pas fou des fois ?

- Non, pas que je sache. Dit-il en riant.

- Bref, je vais devoir y aller moi-même, le terrain est trop instable pour que j´envoie un pilote inexpérimenté.

- Pas de problèmes, tant que le colis est bien acheminer.

- Bon, j´y retourne avant que ce petit sagouin ne me casse l´appareil.

- Ahahahah, se plia de rire le Grand Vodkamarade et dit aussitôt, ça fait du bien de rire de temps en temps.

- C´est sur qu´en temps de guerre, ça fait pas de mal !

-Va !

- Oui, allez à la prochaine.

- Oui ! (La prochaine, tu me verras pas de si tôt) pensa le Grand Vodkamarade.

* L´hélicoptère partit et fit quelques virevoltes *

URSS, 1 octobre 1989, Sur la route de Vologda

C´est par un temps enneigée qu´Hogan prit le volant de son bahut de 40 Tonnes, roulant à pleine-vitesse sur les routes verglaçantes et enneigées.

Peur de se renverser ? Ca, il ne connait pas, peur de s´encastrer dans un véhicule ? Même pas la peine d´y penser y´a pas un chat a part un pauvre bahut lancé a je ne sais quelle vitesse.

*Hogan alluma la radio*

*Voix Radio*

- Vous écoutez Radio Vodkalie, Et maintenant, voici le Flash Info !

Nous venons d´apprendre à l´instant que certains anciens soldats vont reprendre du service. Nous ne connaissons que quelques nominations que mon camarade Oleg va vous transmettre :

- Merci Volga, premièrement, nous avons choisi plusieurs soldats déjà expérimenté dans l´art de la guerre. C´est d´ailleurs la seule condition pour vous faire recruter en cette période.

Deuxièmement, la liste établie n´est pas défénitive, mais nous connaissons quelques nominations qui sont sures de retourner au combat, en voici un aperçu :

- Général VodkaSmirnoffka, qui dans le civil est le PDG de l´organisme TFS.

- Commandant BoneWerks, qui dans le civil est un éboueur.

- Capitaine Nekoboys, qui dans le civil est un religieux.

- …

- Ca, c´est la meilleure, le grand patron au combat, qui est aux commandes de TFS alors ? Pensa à haute voix Hogan´s

*Hogan´s éteignit la radio*

Edited by Colonel Hogan's

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre 2 : Tourisme à Vologda

URSS, 3 octobre 1989, Environs de Vologda

Je prendrais l´appareil n°4502 pour effectuer une mission spéciale que m´a personnellement confié le Grand Vodkamarade. Pour assister au bon fonctionnement de cette mission et aussi pour protéger l´appareil 4502, la base soviétique la plus proche nous a assigné 2 Migs, 3 Bulfrogs et 15 Soldats Flak.

L´unité de Bulfrog se placera au Nord, celle des soldats Flak au Sud et celle des Bulfrogs à l´Est. L´Ouest est ouvert à toute attaque aérienne c´est pourquoi je passerais par le Sud-Est.

Le véhicule sera stationé au Nord-Est de Vologda dans la Z.A Larousse.

Attention, ce ne sera pas de la vodka, c´est une mission qui doit se traduire sans échec !

Le Grand Vodkamarade et moi-même comptons sur vôtre efficacité. Si la mission échoue, vous et moi seront sûrement envoyés au Front Britannique. Dans le cas contraire, vous recevrez sans-doute une promotion.

URSS, 3 octobre 1989, Vologda

A l´entrée de Vologda se trouvait un poste de garde et son occupant. Hogan´s avec son bahut toujours à une vitesse folle, s´arrêta de justesse et le gardien content d´être toujours en vie et content que son poste de garde soit lui aussi toujours debout.

- Bonsoir, vous roulez bien vite avec vôtre Mastodonte, je ne dirais que j´ai rien vu cette fois en attendant, vos papiers s´il vous plaît ainsi que ceux du véhicule.

- B´soir m´sieur, arf vous savez, moi qu´il vente, qu´il neige ou autre je roule toujours à la même vitesse. Pour les papiers, je vais vous chercher ceux de la semi et ceux du tracteur avec.

- Je vous accompagne, je vais prendre note de vôtre chargement au passage.

- Vous embêtez pas, suis pas chargé, tenez les papiers.

*Hogan´s donna les papiers au Gardien*

- Merci, je regarde tout de même l´intérieur de vôtre semi et le contrôle sera fini.

*Hogan´s ouvrit les portes de sa semi*

- Voyez par vous-même, c´est vide !

- Je vois, mais je suis obligé de faire la vérification.

- Je comprends.

*Hogan´s referma les portes de la semi*

- Voilà vous êtes en règle, je vous laisse passez, je vous redonne vos papiers car vous en aurez besoin, un autre contrôle vous attends à la sortie de la vile.

*Hogan´s reprenait les papiers et remontait dans son bahut*

-Encore un fou du volant s´écria le gardien en voyant le bahut de Hogan´s s´éloigner dans Vologda.

URSS, 4 Octobre 1989, Nord-Est de Vologda

Le véhicule stationné déjà depuis plusieurs heures attendaient en somnolant l´arrivée du précieux colis demandé par le Grand Vodkamarade désormais au front.

Hogan´s sortit de son sommeil pour respirer le grand air frais, il voyait des décombres et des gravats ici et là. Des décombres et des gravats partout quand il vu qu´il restait un garage encore en état de fonctionner mais il ne pu le savoir lorsqu´il entendit 2 Migs passer et se diriger à l´Ouest de sa position.

Une dizaine de minutes passèrent quand il décidait enfin de remonter dans son bahut pour y boire un café chaud préparé par sa bien-aimé Hilda. Toujours lors de ses départs il emmenait le Thermos rempli de café pour penser à elle. Il ne pu finir de savourer son café lorsqu´il entendit un Twinblade se rapprocher.

Edited by Colonel Hogan's

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre 3 : Récéption

URSS, 4 Octobre 1989, Nord-Est de Vologda

Ayant presque fini son café, Hogan´s regardait le Twinblade se poser en douceur, un homme en sortit.

Hogan´s finissant enfin son café se dirigea vers pilote du Twinblade. Le pilote, déjà âgé d´une trentaine d´année, ouvrit la porte latérale de l´arrière de l´hélicoptère, obligatoire pour accédez au colis, soigneusement et judicieusement placé par les ingénieurs Soviétiques avant l´envol de ce dernier.

Quant le pilote vit Hogan´s, il était étonné. Le pilote a de quoi l´être, Hogan est Colonel et encore assez jeune (une trentaine d´années).

Hogan prit la parole :

-Avez-vous la marchandise ?

-Mais bien sûr, très cher Hogan ! Hogan´s surprit de la réaction du pilote, regarda le nom du Soldat en face de lui et qui plus est…il fût étonné aussi.

-Mo...Moo…Moody !!

- Ah bah enfin !

- Toujours pilote !

- Bin oui et toi toujours au volant d´un bahut !

- Il semblerait oui ! Eh beh, je ne t´aurais jamais reconnu, même pas dans une autre vie !

- C´est marrant que tu me dises ça car moi, c´est absolument tout le contraire !

- Oui, je veut bien te croire ! Sinon, faudrait peut-être que tu me donnes le colis, car à ce train-là, on y sera encore demain !

-Je ‘avait oublié celui-là ! T´as vu les Migs ?

*Moody donna le colis à Hogan*

- Oui deux chasseurs Migs en direction Nord, Nord-Est de nôtre position actuelle.

- Bien !

- Pourquoi cette question ?

- Ces deux chasseurs Migs nous protègent au Nord de Vologda, d´autres unités sont postés à l´Est et un escadron surveille le Sud, nous protégeons ton véhicule ton véhicule de toute attaque aérienne c´est un ordre que j´ai reçu du Grand Vodkamarade en personne !

- Ah je vois, tu as entendu ce qu´ils ont dit à la radio ?

- Non, j´aime pas les radios puis en plus ça fait moche ! Bref, qu´est ce qu´ils disent en particulier ?

- Le Grand Vodkamarade est reparti au combat

- Je ne suis pas plus étonné que ça, la dernière que je l´ai vu, il était blasé, je comprends mieux maintenant !

- Moody, je dois y aller car je dois respecter les horaires tu les connais, hein ?

- Oh que oui, je vais te dégagez la place !

*La conversation se finit par une brave poignée de mains ainsi qu´un salut patriotique*

URSS, 4 Octobre 1989, Vologda

Partant de la Z.A Larousse au Nord-est de Vologda, Hogan´s se souvenait du visage de son compatriote afin de ne pas l´oublier une nouvelle.

Après un carrefour, puis quelques feu tricolores en maintenance, Hogan´s suivit le panneau :

“ Toutes Directions ”

Il pensa un instant : “ Ah, la signalisation routière, ça me fait toujours rigoler, par exemple, là, je suis le panneau “ Toutes Directions ” alors que ça veut rien dire ! Ce panneau donne la direction de Moscou et de New-York à la fois, alors que c´est deux villes complètement opposées ! ”.

Après cette brève pensée, Hogan´s suivit tout de même le panneau qui l´emmènerait soit à Moscou, soit à New-York, soit à Leningrad ou encore à sa destination !

Hogan vit enfin, dans cette brume tardive, les deux tours qui signifiait la sortie de Vologda.

Il souffla un grand coup, car Hogan´s sait bien qu´après ces deux tours ce sera la jungle qui l´attends, il prena son temps pour traverser les quelques centaines de mètres qui sépare son bahut et la sortie de Vologda. Il les fit quand même assez rapidement afin de ne pas perdre trop de temps ainsi que de gagner du kilométrage.

Lorqu´il arriva aux deux tours un détail lui revint à la mémoire, le contrôle des papiers, il venait de passer les deux tours, avait ralentit pour voir le conscrit normalement présent pour effectuer le contrôle des papiers et de la marchandises, mais rien… Hogan´s songea à s´arrêter mais il regarda la Lune commençant à se lever et se dit qu´il fallait continuer la route malgré le coucher du soleil. Il repartit alors à une allure lente.

URSS, 4 Octobre 1989, Sortie de Vologda/ Route de Leningrad

En partant de vologda, Hogan´s avait constaté le Lever de la Lune, qui regardait de plus en plus souvent désormais. Il ne fallait donc pas traîner de trop si Hogan´s voulait gagner le maximum de Kiomètres avant qu´il doit s´arrêter…

*3 Heures plus tard*

Les feux de routes du bahut de Hogan´s balayait la vue à plus d´une centaine de mètres devant lui. Cela lui fesait plaisir dans ce Noir désormais plus que profond la nuit s´annonçait rude. La lune argentée, belle qu´elle soit, pouvait indiquer que l´heure se rapprochait de Minuit, Hogan´s aimait beaucoup cette technique de scouts pour savoir quelle heure il est qu´il fasse jour ou Nuit. Mais comme la technique ne lui donne jamais l´heure précise qu´il est, i regarde son vieil autoradio de son bahut pas neuf lui aussi.

Encore une fois, il jeta un coup d´œil au ciel, pour admirer la Lune qui en complément des feux de route du KAMAZ (Marque de Poids-lourds) de Hogan´s éclairait ici l´Aire de repos Langlais, et là une station-service abandonnée.

Hogan´s songea une fois de plus à s´arrêter à l´aire de repos Langlais pour y dormir mais la volonté de continuer sa route le hantait.

*2 Heures plus tard*

Le souffle du ralentisseur pneumatique du KAMAZ, retentissait dans la tête de Hogan´s.

Sentant la fatigue prendre le dessus, il avait décidé de s´arrêter au bord de la route pour dormir quelques heures au lieu de se retrouver au volant dans un talus ou encore dans un autre véhicule bien qu´il bien qu´à cette heure aussi matinale que tardive, il n´y ait toujours pas un chat sur les routes à part l´Ours roulant comme l´appelle Hogan.

Edited by Colonel Hogan's

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre 4: La Nuit

URSS, 5 octobre 1989, Sur la route de Leningrad

L´ours roulant est à l´arrêt, une chose bien rare. La nuit dominait encore la région de Vologda. Le ronflement du moteur avait quelque peu changé, normal, puisque c´est Hogan´s qui ronfle et non le moteur du KAMAZ de Hogan´s.

Les loups, les chouettes et autres animaux nocturnes animaient la nuit, fort heureusement pour Hogan´s, son profond sommeil l´empêchait d´entendre les hululements et hurlements ici et là.

Une belle nuit d´automne éclairée par une belle et magistrale Lune argentée, comme la plupart du temps, ce spectacle est toujours agréable à voir, malheureusement, les ronflements de Hogan´s confirme qu´il n´y assistera pas cette fois.

Ce spectacle animé par les étoiles qui s´illuminent les unes après les autres, par les étoiles qui constitue les constellations et encore par le magnifique astre lunaire.

Un magnifique spectacle nocturne qui est gâché par le son d´un véhicule roulant à pleine vitesse.

URSS, 5 octobre 1989, Route de Leningrad

Ce véhicule se rapprochait de plus en plus de celui d´Hogan´s. Lorsque le véhicule circulant à horaire matinale sur le territoire soviétique s´arrêta à une centaine de mètres du KAMAZ d´Hogan´s.

Ce dernier toujours en train de ronfler n´a même pas été dérangez par le moteur de cette voiture.

Quatres hommes sortirent du véhicule:

Le premier, le chauffeur, costaud et musclé,

Le second cigare au bec, l´air intelligent,

Le troisième en costume-cravate ainsi qu´une mallette à la main, le genre de personne ayant le sens des affaires financières dans la peau.

Le quatrième, étrangement habillé faisait pensé à un attardé mental.

Ces hommes commencèrent à sortir des outils hors du commun comme des AK-47, cocktails Molotov, ainsi que d´autres. N´ayant pas sorti tous leurs outils, un second véhicule vint s´arrêter près du premier véhicule, à peine débarqués qu´ils ouvrir le feu sur le premier véhicule.

Evidemment ce vacarme ne laissa pas indifférent le routier.

A peine sortit de sa cabine que le second groupe de combattants lui tiraient déjà dessus n´étant pas très réactif à cause du sommeil encore un peu présent, il fût touché à la jambe droite, et eu le temps de se mettre à couvert dans le fossé.

URSS, 5 Octobre 1989, Route de Leningrad

Ni une, ni deux, Hogan´s monta dans sa cabine par la porte passager du KAMAZ et reprit le volant sans attendre la moindre minute malgré sa blessure corporelle à la jambe. Il se disait que la douleur ne serait que passagère.

Le KAMAZ, qui au démarrage pétarde beaucoup attira l´intention des deux groupes de combattants, le second groupe, plus proche de leur véhicule pris l´avantage sur leurs “ concurrents ” de poursuivre Hogan´s.

Le premier groupe rejoignant enfin leur véhicule montaient et sans plus attendre, le fumeur sortait une AK-47 pour tirer sur leur prédécesseurs, afin de les éliminer et récupérer le butin.

Hogan´s perdant ses forces à cause de sa blessure s´efforçait de lutter contre la douleur et s´efforçait d´emmener le colis le plus loin qu´il pourrait. N´ayant aucun partenaire de voyage ou même un collègue routier, il devait continuer, il le devait pour sa mère patrie, pour l´Union Soviétique !

Les tirs entres les deux véhicules qui poursuivaient Hogan´s, n´avait pas cessé, comme si les AK-47 ne suffisaient pas, ils s´étaient mis à balancer des grenades les uns sur les autres, ces dernières prenaient des ailes durant quelques secondes afin d´essayer d´attendre leur cible adverse ainsi que les éliminer, si possible.

Les kilomètres défilaient encore et encore à ne plus les comptez. Hogan ‘s se ballade sur le territoire soviétique depuis déjà une petite vingtaine de minutes, les poursuivants, toujours là eux aussi continuaient à se tirer dessus, le premier véhicule qui poursuivait Hogan´s commençait à en avoir marre de se laisser impressionner par un misérable routier, ils avaient accéléré et rattrapés en peu de temps le semi-remorque, ne voyant pas de “ concurrents ” à leur trousses, ils en profitèrent pour mettre hors-circuit le semi-remorque mais celui-ci ne se laissait pas faire.

Tout en continuant à perdre du sang, il continuait sa route, soudain, ses yeux se fermaient et le routier se coucha sur le volant qui fit dévier le KAMAZ dans un champ.

Edited by Colonel Hogan's

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre 5 : Le Colis

URSS, 5 Octobre 1989, Sur la route de Leningrad

Le champ de blé, existait encore pour ce qu´il restait à l´intérieur, c'est-à-dire que les trois quarts du champ ont étés rasés par ce KAMAZ… Le fermier, sûrement ne serait pas content de voir son champ de blé transformé en champ de bataille.

Les attaquants du véhicule d´Hogan´s se précipitèrent sur la cabine encore fumante pour récupérer le butin, tant voulu, le voleur, prenait le colis en regardant le corps d´Hogan´s sombrer dans l´inconscience la plus totale, il repartait, le sourire aux lèvres, nul ne sait si c´était pour le colis ou pour avoir vu un corps mort.

A peine monter dans le véhicule que ce dernier était déjà partit loin, très loin de ce lieu de carnage de cet accident, que venait de rejoindre les poursuivants des voleurs :

-Moeurdouck, va constater les dégâts, nous on continue la route, il faut exterminer ces salauds ! N´est ce Ba´ Ac´ Uda ? Annonça et demanda le fumeur de cigare

- Bien Han´I´Balle ! Répondu le costaud

- Pas de sushis ! Lui lança l´attardé mental

Moeurdouck sortit, et leur van partit aussitôt. Les voleurs, roulait toujours avec le vent dans e dos, de ce fait, leur véhicule ne décélérait pas. Le pilote ou le chauffeur qui n´était pas un as vis-à-vis de sa position sur la route…

Une série de virage s´annonçait à 150 m le chauffard, mis du temps à réagir à l´annonce de ceux-ci, il entama le premier, qu´il n´avait déjà pas décélérer… Le colis se baladait de part en part dans le véhicule, de telles secousses n´étaient pas présentes avec la conduite d´Hogan´s pourtant nerveuse.

Lorsque le chef des rebelles demanda au chauffard :

-Mais ou as-tu appris à conduire ? Ne me dit pas que tu as passé l´examen hier, je la connais !

- Ce n´est pas ça, mais ça l´est presque, en fait, chef, j´ai eu mon permis dans…

Il ne put finir sa phrase que le véhicule explosa.

URSS, 6 Octobre 1989, Dans un laboratoire sur le territoire Soviétique

- Monsieur, nous venons d´apprendre à l´instant que le convoi qui transportait les derniers composants de nôtre nouveau missile a été attaqué hier matin, le chauffeur est entre la vie et la mort, mais ce n´est qu´un détail… Annonça un standardiste

- Et qu´en est-il des composants ? Demanda un scientifique

- Les composants ont étés volés par un groupe de rebelles, seulement voilà, leur conduite a fait sauter le véhicule à cause comme vous le savez des éléments composés à 90% de nitroglycérine.

- Oui, évidemment, et qui vous a informé ?

- Le patron de TFS, Simon Romanov l´entreprise chargée du transport, nous a contactés ce matin pour nous annoncer ce que vous venez d´apprendre.

- Je vois, nous étudierons les causes plus tard…

- D´accord, voulez-vous que je reprenne contact avec TFS pour que vous rencontriez le PDG ?

- Hum, oui, pourquoi pas, il m´en apprendra pas plus que vous mais cela sera intéressant de faire cette rencontre, un entretien le plus rapidement possible sera le bienvenue.

- Pas de soucis.

- Attendez ! S´exclama le scientifique

- Oui ? Demanda le standardiste surpris

- Vous m´avez qu´il se nommait comment déjà ?

- Romanov, Simon Romanov.

- Ce nom me dit quelque chose… Je l´ai déjà entendu autre part…

Soudain, le scientifique eût une révélation et ne pût s´empêcher de dire à voix haute :

- Han mais c´est bien sûr !!

URSS, 10 Octobre 1989, Hôpital de Leningrad

Comme à son habitude, Simon Romanov accompagné du pilote Moody venait tous les jours au chevet du routier toujours plongé dans le coma, Cela faisait maintenant 5 jours qu´il dormait, 5 jours longs et éprouvants pour Simon et Moody…

Simon ne cessait de penser qu´il aurait du faire escorter le véhicule, il en avait fait part à Moody, Moody lui avait avoué :

“ Que j´aurais aimé ne pas obéir aux ordres pour éviter ceci ”

Simon n´avait pas été surpris de cet aveu.

Pendant ces 5 jours, Simon avait pu rencontrer le scientifique et Simon avait insisté pour la santé de Moody et celle d´Hogan´s qui l´accompagne. Moody ne fût pas déçu du voyage, il se remémorait certains de ses dires :

“ Ce colis, contenait deux fioles de nitroglycérine, ce liquide devait être testé sur des obus de Char de L´Apocalypse ainsi que sur nôtre nouveau… ”

Un bâillement sortît Moody de ses pensés. Il en avait oublié qu´il était encore près de son collègue de la Route. Ce dernier venait de bailler, et maintenant il ouvrit un œil, puis l´autre suivit, Hogan´s venait de se réveiller.

- Combien de temps ai-je dormi ? Demanda Hogan´s en découvrant le lit et la chambre lugubre de l´Hôpital.

- 5 jours l´ami, 5 jours répondit Moody

- Moody ! Je suis content de te voir ! S´exclama le patient

- Moi aussi, je le suis, mais vas-y doucement, tu viens juste de te réveiller

- Oh, tu me connais mal, je suis un dur !

- Je sais, mais préserve ta santé, tout de même.

- Il a raison, affirma Simon

Hogan´s n´ayant pas remarqué son patron demanda :

- Vous êtes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre 6 : Nouveau Départ

URSS, 10 Octobre 1989, Hôpital de Leningrad

Surpris par la question d´Hogan´s, Simon regarda Moody pendant quelques instants, mais ses yeux étaient vite revenu sur le patient qui était assis sur le lit et attendait une réponse. Le patron de TFS prit enfin la parole :

- Cher Hogan´s, je pense que vous êtes au courant sur le grand Vodkamarade est reparti se battre sur le Front Britannique, donc, le grand organisme de TFS ne pouvant pas fonctionner sans un dirigeant, le grand Vodkamarade m´a confié cette mission.

- Effectivement, j´étais au courant que le Grand Vodkamarade était retourné au combat, par contre je ne savais pas qui avait repris nôtre grand organisme jusqu´à maintenant, je suis d´ailleurs gêné que vous veniez me vendre visite, c´est même un trop grand honneur que vous m´octroyez là.

Et comme si l´honneur de ces visites n´était pas assez grand, vous venez accompagner de l´un de mes grands compatriotes, Moody !

De plus, j´ai failli à ma mission ! Reprit une nouvelle fois le patient.

- On ne peut pas toujours gagné, la guerre est composé de batailles qui sont-elles mêmes composés de victoires et de défaites, comme le dit si bien un proverbe :

“ Ils ont gagnés une bataille, mais pas la Guerre ”.

- Sur ces belles paroles je te laisse te rétablir et dès que tu es de nouveau en forme, contacte moi où ma secrétaire ! Repris Simon

Sans lui laisser le temps de répondre, Simon lui avait déjà affiché un grand sourire.

URSS, 13 Octobre 1989, Siège de TFS

*Toc*Toc*

La secrétaire se dirigeait vers le bureau de son PDG.

- Oui ? Demanda l´occupant des lieux

- Monsieur Simon, un dénommé Hogan cherche à vous contactez par téléphone

- Passez le moi ! Coupa Simon

- Mes hommages, monsieur ! Disait Hogan´s à l´autre bout du fil

- Oui, toujours ! Plaisanta le PDG de TFS.

- Je vous appelle pour vous dire que ma santé est nettement meilleure que l´autre fois. Et vous m´aviez demandé de vous contactez quand ce serait le cas, voilà qui est chose faite.

- Oui, je me souviens. Répondit Simon

- Vôtre santé est bien meilleure vous dites ?! Voilà qui est une bonne nouvelle ! Que dis-je, une très bonne nouvelle même ! Se corrigea Simon, en reprenant la parole.

- Vôtre bonne humeur est aussi mienne ! Répondit Hogan´s en riant.

- Plus sérieusement, j´ai deux nouvelles à vous transmettre :

• La première est que vous repartez de suite à Leningrad à la nouvelle plateforme de Spirit, un important chargement vous attends, c´est pour vous l´occasion ou jamais de vous racheter !

- Et je compte bien me racheter, croyez-moi ! Le problème est que je n´ai plus de véhicule comment comptez vous que je transporte un important chargement sans véhicule ?

- Ah, oui, il doit encore se trouver au Garage Jo´ & Mac Kayne mais ne vous inquiétez pas pour ce dernier, il sera prêt à temps. J´en fais une affaire personnelle.

URSS, 13 Octobre 1989, Garage Jo´ & Mac Kayne

Le routier entra dans le garage à la recherche d´un mécanicien. Entre roues, crics, boulons et autres outils destinés à la réparation de véhicules, le routier ne trouva pas l´ombre d´un mécanicien. Il décida d´aller voir derrière le bâtiment. Il savait que certains garages de Leningrad possédaient une aire de stockage, le routier allait voir si celui-ci en faisait parti.

Au fur et à mesure qu´Hogan´s avançait, on pouvait apercevoir plusieurs carcasses de véhicules calcinés, écrasés, détruits… On pouvait aussi voir parmi toutes ces carcasses, deux véhicules, tous deux flambants neufs.

Il continuait à regarder les deux véhicules quand une voix surgit de derrière lui.

- Ah, bah vous voilà enfin, vous !

Hogan´s, surprit fit volte-face et prit la parole à son tour.

- On vous a prévenu de ma visite ?

- Et comment ! Répondit le mécanicien

- Qui vous a prévenu ? Simon Romanov ?

- Oui, c´est ça, enfin, je crois…

- D´accord, de toute façon, il a eu raison. Oh mais au fait, je me suis pas présenté, je suis Hogan, Robert Hogan mais très régulièrement appelé Hogan´s et vous, vous êtes ?

- Kayne, Jones Kayne, mais appelez-moi Jo´, c´est plus simple.

- Ok, venons-en aux choses sérieuses maintenant, j´ai reçu l´ordre de venir prendre un véhicule, lequel est-ce ?

- Celui-ci fit Jo´ en désignant le magnifique véhicule de couleur rouge.

- Il est beau, je l´aime déjà !

- Montez dedans, je vous en prie.

Hogan´s monta à bord, s´asseya dérrière le volant et vit un post-it

“ N´oublie Hogan´s, chargement le 15 Oct à la plateforme de Spirit quai n°125, je compte sur toi ”.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre 7 : Opération de Secteur

URSS, 14 Octobre 1989, Garage Jo & Mac Kayne

Hogan´s démarra le véhicule, un grognement sortit du moteur mais il se mit vite à ronronner.

Hogan´s sortit du Garage Jo´ & Mac Kayne et se dirigea vers la plateforme de Spirit à l´autre bout de la ville.

En cours de route, Hogan´s s´arrêta pour effectuer le plein des réservoirs.

Le pompiste vint à sa rencontre et lui adressa la parole :

- Bonjour, Monsieur !

- B´jour ! Répondit Hogan´s

- C´est pour le plein ?

- Oui, mais ne vous inquiètez pas, je vais le faire. Vous savez moi, j´ai l´habitude de me salir les mains. Mais en tous cas, je vous remercie de la proposition.

- Euh… Fit le pompiste

- Oh, ne soyez pas embêtez comme ça mon brave. Tenez, prenez ceci, dit Hogan´s en donnant un billet de 100 Roubles tout en tapotant sur l´épaule du pompiste.

- D´accord, d´accord. Bel engin, en tous cas. Remarqua le pompiste

- Ah oui, merci ! Répondit Hogan´s avec un grand sourire.

- Bon, je vous laisse faire ça, quand vous avez fini, n´oubliez de venir à la caisse.

- Je ne suis pas un voleur non plus ! Rétorqua Hogan´s en riant.

URSS, 15 Octobre 1989, Plateforme de Spirit

- Vas-y, tu peux encore reculer si tu veux ! Cria un cariste

*Hogan´s recula au maximum et sortit de sa cabine*

- Fiouu, dur à reculer ta remorque mon cher. Remarqua Hogan´s

- Ah ? Bah en même temps, avec ses dimensions, ça ne m´étonne pas. Répondit Simon

- Hum ? Quelles sont-elles ?

- Je crois que la remorque fait 16,50 m non attelé et attelé, je dirais qu´elle mesure dans les 18,75m voire plus.

- Ah, quand même. C´est plus un jouet, là !

- Oh que non ! Répondit Simon en riant

- D´ailleurs, ton collègue de l´aviation ne devrait plus tarder…

- Moody ? Hum, intéressant !

- Et en plus il ne sera pas seul !

- Il sera accompagné ?

- Oui, oui mais pas accompagné par des femmes si tu penses à ça !

- Oh, dommage ! Mais alors de qui sera-t-il accompagné ?

- Tu es bien curieux aujourd´hui !

- Oui, et non, c´est juste que ça m´inquiète cette histoire…

- Bon, je ne vais pas te le cacher plus longtemps il sera accompagné du “ Secteur Saga ”.

- “ Secteur Saga ”, qu´est-ce que c´est ?

- Je vais te l´expliquer, mais pas ici, veux-tu. Les quais ne sont pas sûrs et puis il fait frisquet ce matin, viens, suis-moi on va aller dans le Bureau du Gérant de la plateforme, vu l´heure il doit être arrivé.

- Pars devant, je te suis, je ne te cache pas que je ne suis jamais allez dans ses maudits bureaux !

*Arrivant devant la porte, Simon n´hésita pas à frapper sur cette dernière*

- Oui, qui est-ce ? Demanda une voix masculine

- C´est Simon, pardi !

- Ah, vas-y, rentre ! Répondit la même voix maculine

- Salut Zéphyr !

- Salut Simon ! Et tu ne me présentes pas la personne qui t´accompagne, enchanté, en tous cas. Répondit Zéphyr en s´adressant à Simon puis à Hogan´s

- De même, répondit Hogan´s.

- Oui, j´attendais que tu le remarques ! Fit Simon en se tordant de rire

- Oui, donc, qui est cette charmante personne ?

- Charmante, Charmante… Interrompît Hogan´s

- Roh, tu as fini oui ! Coupa Simon. Donc, cette charmante personne comme tu dis c´est un petit nouveau, je venais te le présenter.

- Eh, je ne suis pas nouveau ! Objecta Hogan´s

*Zephyr se plia de rire à son tour*

- Il aime taquiner, ton petit protégé. Remarqua Zéphyr.

- Oui c´est pour ça qu´on l´aime bien. Répondit Simon.

- Et je l´avoue ! Fit Hogan´s

- Trêve de plaisanterie, nous étions venus ici pour pouvoir parler du “ Secteur Saga ” sans qu´il y ait des fuites ni que nous soyons dérangés.

- Ah, je comprends mieux maintenant. Le coupa Zéphyr

- Donc, commençons par le commencement repris Simon :

Le “ Secteur Saga ” existe sous deux noms, l´un public et l´autre privé, je t´explique :

A la création de ce secteur, il était nommé le “ Secteur 7 ” ou par son abréviation “ S7 ”.

Au flux de membres entrant dans ce Secteur il a dû être renommé à cause du nombre incompatible avec les effectifs présents dans le secteur. Bref, il a été renommé le “ Secteur Saga ” suite à vote parmi les membres. Du coup, nôtre nom n´a pas changé depuis, et nous avons aussi créez son abréviation “ SS ”. Le nom “ Secteur Saga ” est le nom privé. Le nom public, tu le connais très bien, c´est TFS soit Transport Franco-Soviétique.

Jusqu´ici, ça va ? Tu arrives à suivre ? Demanda Simon

- Oui, oui, je t´écoute. Il n´y a pas de soucis. Répondit Hogan´s

- Ok, ok, je repends, donc.

Ce secteur à pour but de réunir ici les technologies des trois nations dominant ce monde. Nous y arrivons grâce à tous nos membres. Oui, je ne pense pas que tu as compris donc, je vais t´expliquer :

Les membres du “ Secteur Saga ” sont des membres qui sont aussi des commandants de l´une des Nations dominant ce monde. Nous sommes tous des “ rebelles ” si tu préfères. Pour te donner un exemple, je vais t´exposer mon cas :

J´étais un commandant de l´Empire. J´ai toujours été très fidèle à Tatsu, le fils de l´Empereur. Toujours, pas tout à fait, ma fidélité s´est arrêté lorsqu´il a entreprît l´Alliance avec les Alliés. Lors de cette Alliance, j´ai fuis le pays et je suis partit vers l´Australie. J´ai réussit à reconstruire ma vie et ma base là bas. Seulement, je n´étais pas seul, cette ile était aussi occupée par un Dirigeant Soviétique au nom de VodkaDaSmirnoffka. Avant de se faire la guerre, nous avons parlé, longuement. Lors de nos discussions l´on découvrit que nos raisons de cette rencontre étaient plus ou moins les mêmes. C´est avec cet homme que j´ai crée le “ Secteur 7 ” actuellement nommé “ Secteur Saga ”.

- Voilà, j´ai tout dit, Zéphyr, des objections ?

- Non, jamais !

- D´accord, mais il y a une chose que je n´aie toujours pas comprise !

- Laquelle ?

- Pourquoi me racontes-tu ceci ?

- Parce que tu es quelqu´un de bien. J´ai confiance en toi. Si nos chemins se sont croisés, ce n´est pas pour rien !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre 8 : Nuketank

URSS, 15 Octobre 1989, Plateforme de Spirit

- Et maintenant que tu m´as raconté tout ceci, je suppose que ce n´est pas pour rien et que tu as des projets avec ou pour moi. De plus, tu vas mettre mes capacités à rude épreuve, je me trompe ? Demanda Hogan´s

- Pas tout à fait ! Tu as tort et raison en même temps. Je t´explique sur ton hypothèse des projets que je pourrais posséder pour toi n´est pas fausse, car je l´affirme j´ai des projets avec toi. Mais par contre pour ton hypothèse de mettre tes capacités à rude épreuve, elle est totalement fausse. Ce n´est pas comme ça que je le vois.

Donc, en fait si tu acceptes les projets que je possède pour toi je ainsi que l´ensemble des membres du Secteur Saga te considéreront comme un membre de nôtre “ communauté ”. Au contraire si tu refuses ça ne sera pas le cas mais l´amitié que je porte à ton égard sera la même, elle ne changera pas, ceci n´a pas lieu d´être, car tu as le droit de refuser mon offre. Enfin, prends bien le temps de réfléchir au pour et contre de ma proposition.

Pour t´aider à prendre une décision, je ne vais pas te cacher ni à Zéphyr quelle sera ta première mission en tant que “ MSS ” qui signifie Membre du Secteur Saga.

Ta première mission consistera à ramener les quelques pièces qui nous manques du Missile V4 Soviétique qui composera nos Lance-Missile du même nom ainsi que les navires de Guerres Soviétiques Dreagnoughts.

Encore une fois, je me répète, prends tout ton temps pour te décider. Mais réfléchis bien afin de faire le bon choix et de ne pas le regretter.

URSS, 20 Octobre 1989, QG de TFS (Moscou)

Après quelques explications avec plusieurs standardistes à l´accueil, Hogan´s arriva enfin à rentrer dans le bureau de Simon.

- Mr. Le Président, fit fièrement Hogan´s avec une voix plus grave que d´habitude

*Simon se retourna et se plia de rire *

- Ne m´appelle jamais comme ça, je ne suis pas Président de quoi que ce soit plus un co-créateur et encore ce ne nom ne me plait guère. De plus je n´ai jamais fait quoi que ce soit pour être un président donc, ça ne tient pas la route.

Bref, je suppose que tu est venu ici pour m´informer au niveau de ta réponse à propos de mon offre. N´est ce pas ?

- Offre, proposition, suggestion, enfin c´est pareil quoi. Mais oui je suis venu ici pour cette raison.

- Donc tu as bien réfléchi je suppose, quelle est elle cette réponse ?

- J´accepte ton offre.

- Ah, voici une bonne nouvelle !

* Sonnerie de Téléphone *

- Oh mais ce n´est pas vrai ! Attends cinq minutes. Allô ?

* Cinq minutes plus tard, *

- Oui, d´accord, c´est parfait !

* Simon Raccrocha *

- Deuxième bonne nouvelle ! Annonça Simon

- Ah bon ?

- Oui, nous venons d´exterminer un de nos concurrents grâce à deux de nos commandants qui sont Atlantis et MartinMb.

URSS, 21 Octobre 1989, QG de TFS

- Donc voilà, je te présente Atlantis et Martin aussi même si tu le connais déjà.

Ces deux compères sont aussi connus sous le nom de leur duo “ Nuketank ” ce qui caractérise très bien ces deux personnes.

- Malheureusement, trop. Intervint Martin

- Peut-être, continua Atlantis

- Donc pour t´expliquer comment ce passe les rapports et les discussions, j´ai pris la liberté avec l´accord de ces deux messieurs, tout de même. J´ai pris la liberté de demandé à ces deux messieurs de te raconter à leur manière un rapport de bataille. Donc, messieurs c´est à vous.

- Donc, pour faire court commença Atlantis, On les a découpés…

- En dés d´apéricube, coupa et finis Martin

Hogan´s fustré par la méthode de récit des deux compères ne pu s´empêcher de lâcher :

- C´est tout ?

- Je t´avais prévenu, c´est leur manière d´interpréter la chose, je vais t´expliquer les faits réels mais avant un petit café ça vous dit ?

- Ce sera de thé pour moi. Avec un nuage de nuke.

- Tu n´as pas plutôt de l´huile plutôt dans le coin ? J´ai les dents qui grincent un peu…

- Va pour Café ! Lança Simon pour finir.

- Et toi tu prends quoi ?

- Un peu de tout. Répondit rapidement Hogan´s

- Gné ? Répondit les autres en chœur

- Quoi qu´est ce que j´ai dit ?

- Des bêtises, surement, allez prends moi un café, ça va te réveiller.

- Ouais tu as raison.

- Simon ? Demanda Martin

- Oui Martin ?

- Il est dégueulasse ton thé ! En plus y´a pas mon Nuage !

- Normal s´est du café !

*Martin jeta la tasse et son contenu par la fenêtre*

- AIE ! Non mais vous n´avez pas honte ! Cria une vieille femme

- Donc, pour en revenir à l´histoire du concurrent, c´était une entreprise assez remarquable, tout de même possédant des chauffeurs de qualités. Mais le patron de cette entreprise a effectué des menaces envers d´autres entreprises ainsi qu´envers d´autres villages. Même si parmi les victimes il y a d´autres entreprises concurrentes, nous avons décider d´agir et d´exterminer ces fourbes avant qu´ils n´agissent ! Agissement par la Force…

- La Nuke surtout ! Intervint Martin !

- Et mes chars, alors ? Ils faisaient de la figuration ?

- Toujours en train de s´envoyer des fleurs ses deux là, tu va vite t´habituer, tu verras.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre 9 : Kindergrad

URSS, 23 Octobre 1989, Bâtiment du Secteur Saga.

Hogan´s sirotant un café, ça doit être sa boisson préférée étant donné que ce n´est que la troisième tasse qu´il boît ! De plus il boît du café sans cesse et est toujours aussi calme.

Mais ce dernier même si il est accompagné d´une tasse, ne l´aiderait pas à se retrouver dans les méandres des couloirs de ce bâtiment il cherchait désespérément la porte ou l´endroit qui donnait accès aux quais. Il passa devant une porte, puis une seconde et enfin une troisième devant laquelle il s´arrêta interloqué par les voix qui en sortaient. Hogan´s entra discrètement dans la pièce.

- Et puis là, on à lancer l´attaque avec la puissance nucléaire qui propulse mes chars, j´étais aux portes de leur base en moins de deux !

- Oui certes rapides mais pas plus blindés… Mes chars qui sont composés de blindage renforcé font d´eux des véritables forteresses sur chenilles ! Coupa Atlantis

- Et puis ? Demanda un homme dans la salle

- Et puis ils les ont envoyés sur Mars où encore plus loin ! Répondit Hogan´s

- Oui cher ami de la Route ! Fit les deux amis de la Forge

Après cette intervention il aperçu Moody au fond de la salle mais Hogan´s se rappela qu´il n´avait pas le temps de discuter ou de saluer qui que ce soit, il devait trouver ces fichus quais pour pouvoir commencer sa mission ! Hogan´s sortit de la salle aussi discrètement que lorsqu´il est arrivé. Moody étonné de l´intervention de Hogan´s dans la discussion des deux amis de la Forge entreprît de le suivre.

Hogan´s tourna à gauche puis à droite et de nouveau à droite et s´arrêta devant une double porte, il essaya de l´ouvrir mais visiblement cette porte était complètement fermée et qui est plus sûrement à double tour, Hogan´s essaya tout de même par la force mais en vain, comme quoi la force ne résout pas tous les problèmes.

Après ces quelques violentes embrassades avec la porte Hogan´s décida de retourner sur ses pas. Il reprenait donc vers la gauche mais étant donné sa maladresse et son inattention il bouscula son compatriote et compère de l´air Moody qui lorsqu´il tomba à terre ne pu s´empêcher de dire :

- Ah, ma vie serait surement plus facile si je possédais des ailes !

- Désolé, je n´ai pas fait attention où j´allais. Tu devrais jeté un coup d´œil à l´équipement des Anges de l´Apocalypse, tu pourrais sûrement en tirer parti. Fit Hogan´s

- Pas bête, ça ! Répondit Moody

- Mais, que fais-tu ici ? Reprit Moody en questionnant son compatriote

- Je cherche les quais pardi !

- Ils ne sont pas ici et ne sont pas à coté non plus, mais tu sais que tu m´as surpris tout à l´heure ? Et de qui tu tiens ces informations d´emplacement des quais ?

- D´un gars qui trainait par là… Moi t´étonner ? Ahaha on aura vraiment tout vu !

- Eh oui, je peut être surpris des fois ! Mais bon, trêve de plaisanterie je t´emmène aux quais car comme je te l´ai déjà dit ils ne sont pas à cotés et puis ça me permettra de passer à la caserne faut que j´y voie deux ou trois recrues. J´espère que ça ne te gêne pas.

- Même si je suis un peu pressé par le temps on va faire avec sinon je vais me reperdre sans l´aide de quelqu´un connaissant très bien les lieux donc je crois que j´ai pas le choix. Mais dis moi toi qui connais bien l´endroit, comme je le dis, le bâtiment dans lequel nous sommes, si ce n´est pas les quais qu'est-ce donc ?

- Ici tu as plus de chances de trouvez des hauts gradés que des… des troufions si tu me permets le terme, une sorte de Club Officier si tu préfères, et puis l´ensemble des bâtiments tu t´en doutes certainement c´est une base pas la principale mais la pus grande si mes souvenirs sont bons.

URSS, 23 Octobre 1989, Base du Secteur Saga

- On arrive bientôt à la nouvelle caserne, comme je te l´ai dis, faut que je m´y arrête un instant pour y voir deux ou trois recrues. Tu vas pouvoir attendre ?

- Oui ce n´est pas un soucis, tant que tu m´indique l´emplacement d´une machine à café mes papilles seront heureuses et le temps passera plus rapidement pour moi. C´est la seule chose qu´il me faut.

- Café, alors tu prends le premier couloir à gauche et c´est la salle tout au fond sur le même côté, la gauche donc, si tu ne m´as pas suivis. Je te retrouve là-bas. Compris?

- J´avais compris faut pas avoir un niveau très grand pour comprendre ces banalités.

Hogan´s suivit le chemin indiqué par son compère pendant que ce dernier allait voir deux ou trois recrues sûrement pour les engueuler d´un comportement inexcusable qu´ils auraient pu avoir. Hogan´s arriva enfin à la salle, il n´hésita pas à franchir le seuil de la porte, faire de brefs salutations aux personnes déja présentes et se dirigé vers la chose qu´il l´avait fait venir jusqu´ici.

Après avoir pris sa boisson, il alla s´asseoir à la table à laquelle il restait quelques places. Quelques minutes plus tard, une jeune femme le rejoint à cause d´un manque de places.

- Monsieur, fit-elle.

- Mademoiselle, répondit Hogan´s.

- J´espère que cela ne vous déranges pas que je m´asseois ici ? Demanda t-elle

- Quelle idée, bien sûr que non cela ne me déranges je vous en prie. Répondit Hogan´s

- Vous êtes nouveau ici ? Je ne vous ai jamais vu. Continua t-elle

- Ça dépend dans quel sens vous tourner vôtre question mais si vous évoquez le terme de présence, ben oui je suis nouveau et puis malheureusement pour cette caserne je ne suis que de passage.

- Vous devez attendre quelqu´un alors, si vous êtes de passage ?

- Oui. Il va arrivé d´un instant à l´autre enfin normalement il m´a dit qu´il ne serait pas trop long.

- Je pose beaucoup de questions veuillez m´excuser. J´espère que la conversation ne déranges pas non plus ?

* Hogan´s failli recracher son café pour se tordre de rire mais heureusement, non*

- C´est gentil de s´inquiéter mais je vous assure que ça ne me gêne pas du tout, je dirais même que j´aime beaucoup faire de nouvelles connaissances.

*Moody entra dans la salle*

- Ah voici la personne que j´attendais ! Fit Hogan´s

La jeune femme jeta un coup d´œil vers la porte et en murmurant pour pas que son voisin de table l´entende dit :

- Le commandant des Forces Aériennes du SS. Quel honneur !

Mais malheureusement pour elle Hogan´s a toujours eu une très bonne ouïe.

- Alors, vous leur avez fait quoi aux recrues, mon commandant ?

- Rien de spécial, et puis comment tu sais mon grade toi ?

- Mon petit doigt qui me l´a dit ! fit Hogan´s en regardant la jeune femme.

Moody n´ayant pas échappé au regard de son compatriote, il regarda et ne fit pas un tour qu´il avait compris.

- Bon, ce n´est pas grave, j´ai de nouveaux ordres concernant ta première mission et coïcidence ou pas cette jeune dame sera aussi de la partie je vais vous expliquer mais avant, l´on va se diriger au bureau du commandant de la Caserne il peut bien me la laisser quelques moments. On fera les présentations sur le chemin.

*Le groupe quitta la salle*

- Donc, je ne sais pas si les présentations ont étés faites. Donc, voici Hanayoru plus communément appelé Hana et voici Hogan. Hanayoru dirige le 5ème régiment de la Reconnaissance. C´est l´une de nos meilleurs agents dans ce domaine car oui nous avons aussi des agents féminins. Hogan´s lui est plus ou moins nouveau ici il a déjà rempli nombre de missions pour nous sans qu´il ne le sache vraiment !

- Vous êtes sadiques ! Fit Hogan´s

- Ceci une autre histoire, mon cher !

- Je sais, et les ordres quels sont-ils ?

- J´allais y venir, alors vous allez devoir faire une reconnaissance des lieux autour de Kindergrad mais étant donné les nombreux mouvements de troupes que l´on a pu détectez, j'ai décidé d'ajouter une personne à vôtre duo, vous serez donc accompagné d´un chercheur et ingénieur scientifique qui est spécialisé dans les systèmes chronosphériques, je lui ai dis de nous rejoindre au bureau.

URSS, 23 Octobre 1989, Caserne de la Base du Secteur Saga.

- Nous y voicis ! Annonça Moody

Le chercheur et Ingénieur scientifique qui vous assistera devrait être déjo présent, si ce n´est pas le cas j´espère qu´il va arrivé très vite.

Moody poussa la porte et surprise le bureau était vide, pas l´ombre d´une présence humaine ici, même pas un chat !

- Bon, y´a personne, entrez on va commencez à discutez de vôtre mission en l´attendant.

- Moody, je suppose que ces nouveaux ordres c'est Simon qui te les as transmis ? Demanda Hogan´s

- Oui, et figure toi qu´il m´a chargé de la supervisation de l´opération il aurait préféré le faire lui-même mais on ne peut être sur deux fronts en même temps. Je suis sûr qu´il combat aux cotés de Vodka pour encore une affaire de menaces mais bon on en est pas là pour le moment, menons à bien nôtre mission ! Et tu veux que je te dise ? Répondit Moody

- Bah, vas-y tant que tu y est !

- Je savait bien que tu m´aurais posé une question dans ce style à un moment ou à un autre !

- Je suis si prévisible que ça ? Cette fois, c´est toi qui m´étonne !

- Ahaha, changement de rôle, l´ami.

*Une personne frappa à la porte*

- Salut, je suis Odd, l´ingénieur et chercheur scientifique spécialisé sur les systèmes chronosphériques. On m´a acquitté la tache de vous aidez lors de vôtre prochaine escapade auprès des forces ennemis.

- Enchanté, Odd ! Moi c´est Hogan´s

- Tiens donc, Odd, ça fait longtemps aussi que je ne t´avais pas vu, je crois bien que les missions de reconnaissances répétés et donc une présence très rare à la base me dépayse un peu mais ça fait du bien de recroiser des têtes que je connais. Fit Hana.

- Pourtant vous êtes venus vers moi tout à l´heure alors que vous ne l'on ne se connaissait pas. Répondit Hogan´s

- Le hasard de la chose, je pense. Répondit-elle

- Oui, ce n´est pas faux.

- Pour ce qui est de ma part, je t´ai déja vu, donc voilà, les présentations sont faites, je vous informe qu'à partir de maintenant vous formez un trio et ce jusqu´à la réussite de la mission. Fit Moody

- Je peux avoir plus d´infos ? Demanda Odd

- Donc le briefing, maintenant. La zone de la mission est Kindergrad nous avons été informés de la présence d´une carcasse de v4 Soviétique dans la ville. Et d´après ce qu´on pu voir les éclaireurs avant de se faire tuer, elle est en parfaite état, donc il est possible qu´elle contient les derniers éléments que nous souhaitons pour nôtre v4. Il va falloir donc s´en emparer. Mais comme vous vous en doutez des tonnes d´ennemis sont dans les parages. Nous avons trois informations, pas plus puisque comme je l'ai dis nos éclaireurs se sont motrs pendants leur mission. Le Nord est contrôlé par l´Empire su Soleil Levant, la base n´est pas petite ! Deux avant postes alliés sont présents l´un à l´Est et l´autre à l´Ouest. Enfin nous avons aussi repérée une base et des mouvements soviétiques seulement au Sud. Et bien sûr Kindergrad est au milieu de toute cette agitation. Commença Moody

- Je pense qu´il va falloir que l´on sécurise un endroit avant de s´emparer de la carcasse, la puissance du dispositif n´est pas assez puissante pour nous amenés jusqu´à la carcasse du v4. Non, la puissance de ce dispositif est certes très utile mais elle peut s´avérer dangereuse, si l´on essaye de téléporter un véhicule il risque dix fois plus d´y avoir des blessés, infirmes et victimes qu´autre chose. D´après les calculs la puissance du dispositif nous permets de téléporter le véhicule le plus lourd de l´arsenal Allié dans un périmètre de 2 kilomètres mais la casse de ce dernier est assurée, lorsque la puissance est à son maximum et la casse au minimum la distance auquel on peut téléporter le véhicule est d´environ un kilomètre. Continua Odd

- Pourquoi ne pas augmenter la taille de l´espèce de chambre stase afin d´accroître la puissance du dispositif ?

- Nous y avons pensez et aussi essayez mais seulement la puissance est bien trop grosse pour un véhicule, et la destruction du véhicule téléporté est instantanée donc si vous êtes à coté de ce dernier la mort est presque assurée, ce que je ne souhaite pas ! Donc nous avons réduit la taille du dispositif parce que je pense que le problème sur pourquoi le véhicule partait en fumée venait du fait que le poids et la taille du dispositif était trop gros et grande. Ce modèle où la taille est deux fois plus petite que le précédent dispositif fonctionne à merveille et permet les prouesses que j´ai cité tout à l´heure. Pour moi c´est une très grande avancé.

- Je pense bien, c´est un beau boulot mais pensez vous que le dispositif sera compatible avec un véhicule déjà détruit ? Demanda Hogan´s

- Malheureusement je ne sais pas, mais je ne pense pas, les données ne sont pas les mêmes qu´un véhicule en parfait état de fonction.

- Bon, il va falloir qu´on penser autrement ! Je propose que nous sécurisons comme le disait Odd tout à l´heure une entrée afin d´avoir une manœuvre plus aisée pour l´extraction de la carcasse. Fit Hana

- Je suis d´accord avec elle ! Suivit Moody

- Donc, pour les alliés, impossible, certainement les moins biens protégés avec les maigres forces qu´on possède l´on ne peut pas se permettre de se diviser en deux groupes d´attaque. Nous avons aussi le choix d´attaquer un avant-poste après l´autre mais entre temps on se sera pris une attaque d´envergure ne croyez-vous pas ?

- Hana a raison, pour ce qui est de l'Empire, s´ils occupent tout le nord donc le Nord Est et Nord Ouest aussi, je pense la Base sera trop grosse et on aura pas atteint la moitié de leur base avant de s´avoir fait décimer. Continua Odd

- Les soviétiques sont nôtre dernière solution certes ils possèdent une base mais si elle seulement défendue par des soldats l´on pourra passer. Finit Hogan´s

- Je pense que les soviétiques seront nôtre porte d´accès alors ! Repris Moody

- Oui, dirent les trois personnes en même temps

- De plus je vois que la cohésion et communication au sein du trio fonctionne plutôt bien. Tant mieux, car il va en falloir ! Début des opérations dès demain.

Edited by Hogan's

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre 10: Kindergrad, l´avant-poste

 

URSS, 24 Octobre 1989, Sur la route de Kindergrad

 

C´est aux commandes d´un Fulguro-Transporteur qu´Hogan ouvre la route à ses compatriotes du Secteur Saga. Trois Fulguros , tous remplis d´unités des différentes factions, des soldats tels que des Espions alliés, des Shinobi mais également d´Ingénieurs Soviétiques. Bien entendu, Hogan n´est pas seul, avec lui Odd et d´autres soldats. Hana et son escouade de soldats avec leurs véhicules suivaient à une distance d´environ un kilomètre. Le premier Fulguro avançait à vive allure, les autres suivaient tant bien que mal mais Hogan surveillait ses arrières afin de ne pas les semer, ce qui rassurait Odd.

 

- Tu connais la route, au moins ? Demanda ce dernier.

- Oui et non en même temps ! Répondit le chauffeur.

- Comment ça ? Continua le scientifique.

- Ben, le oui c´est pour un vieux dicton et le non, ce n´est pas parce que je suis Routier que je connais toutes les routes de nôtre bien-aimée mère Russie.

- Quel est-ce dicton du coup ?

- “ Toutes les routes mènent à Rome ”.

- Depuis quand on va à Rome ? Fit un soldat.

- Ah ça, je ne sais pas mais je n´ai pas dis que je n´irais pas, il parait que c´est beau à voir. Faudra que je pense a faire tour par là bas un de ces jours ! Répondit Hogan

- Mais tu ne veux pas une carte ? Demanda Odd.

- Certes je ne connais pas tout mais le dernier panneau qui tenait miraculeusement encore debout indiquait que nous étions à environ une dizaine de kilomètres de nôtre objectif. Donc si l´on suit la logique, si on reste sur cette route et qu´on ne s´amuse pas à faire du labourage dans les champs d´à coté nous arriverons rapidement sur les lieux, le seul problème est que je ne sais pas de quel coté de la ville nous arriverons on s´arrêtera avant pour vérifier nôtre position, d´ailleurs ça me fait pensé il y a un moment que nous l´avons passé le panneau dont je parlais donc je pense qu´on s´en approche énormément de Kindergrad dis aux hommes de se tenir prêts, on ne sait jamais.

 

* Quelques minutes et quelques kilomètres plus tard*

 

- Regarde, il y a des bâtiments sur ma gauche, je pense que c´est doit être Kindergard. On s´arrête, on vérifie où on est je n´ai pas envie de me faire manger par les Ours avant leur hibernation. Sort les jumelles Marcel ! Fit Hogan´s

- O-D-D, oh mais ce n´est pas vrai ça ! Repris le personnage doté du même nom.

- Quoi, j´ai dis une bêtise ? Demanda Hogan surpris

- Oui, tu as dis, je cite “ Passe les jumelles, Marcel ”, or moi mon nom c´est Odd, capiche ?

- Bah je sais ça ! C´est une expression  que j´ai utilisé c´est joli parce que ça rime et moi ça me fait sourire !

- Et tu en as encore beaucoup des expressions qui possède un caractère douteux ?

- Oh sûrement, tiens celle-ci c´est une que j´ai inventé elle n´est pas top mais rigolote enfin je trouve :

“  Mon dicton en ce qui concerne les expressions c´est de ne jamais tomber dans le bouchon ”.

- Non, non, tiens. Concernant ton expression, elle a un caractère douteux ça c´est sûr mais ceci dit elle n´est pas mauvaise bien qu´il y a quelque chose qui me gêne enfin bref passons…

- Hana et son escadron ne devrais plus tarder à arriver sur nous, je vais jeter un œil dehors afin de la prévenir tout de même.

- Expression ?

- Hein ? Ah, oui et non !

 

* Hogan sortit du Fulguro, Odd fit de même. Hogan demanda par la même occasion les jumelles à Odd*

 

- Je ne sais pas si tu as vu mais là bas il y a un drapeau bleu qui flotte. Fit Odd après avoir repris les jumelles.

- Donc ça laisse supposer que c´est les Alliés ce qui signifierait que nous sommes soit à L´Est ou soit à l´Ouest. Interrompit Hogan.

- Mais la boussole indique que le Nord est devant nous ce qui veut dire que ce n´est pas bon.

- Ta boussole est autant fausse que toutes les boussoles que j´ai pu voir jusqu´ici. Mais j´ai une solution, viens voir par ici.

- Je ne sais pas ce que tu vas me dire mais je sens que je vais apprendre quelque chose.

- Peut-être pas, tu es un scientifique tout de même renommé, non ?

- C´est trop d´honneur que tu me fais là mais à vrai dire ça me plaît bien.

- Content pour toi, regarde cette pierre, elle n´as pas de mousse sur son dessus ce qui indique que le nord est bel et bien en direction du Sud.

- Que viens faire la mousse dans cette histoire ?

- C´est une vieille technique de scout que l´on nous a apprise à nôtre recrutement. Tu ne connaissais pas donc ?

- Eh bien non, et puis de toute façon ça nous sert à rien ce genre de chose on ne va jamais ou sur le terrain ou alors ça n´arrive qu´une fois sur tout un millénaire.

- Eh bien tu es l´Homme de ce millénaire je crois

- Non mais tu es ….

 

* Un son fort retentissant se faisait entendre à l´arrière du convoi de Fulguros*

 

- Je ne sais ce que je suis, mais je suis sûr qu´Hana arrive avec ses troupes, allons la rejoindre.

 

URSS, 24 Octobre 1989, Aux alentours de Kindergrad

 

- Hana, on t´attendait ! Fit Odd

- Ce n´est pas pour te casser le moral mon cher mais nous ne sommes pas arrivés depuis très longtemps, dix minutes ou un quart d´heure tout au plus. Interrompit Hogan

- Certes mais nous ne l´avons pas vu depuis nôtre départ il me semble donc même si nous sommes arrivés ici il y a une petite dizaine de minutes, Hana était très attendue, et maintenant qu´elle est là eh bien je lui fais savoir moi ! Fit remarquer Odd.

- C´est vrai que j´ai pas mal roulé, c´est l´habitude enfin sûrement. Tu n´as pas eu trop de mal à nous rattrapez tout de même ? S´inquiéta le routier.

- Ne me prends pas pour une bleue, de plus je suis prête à prendre certains paris pour dénoncer que tu savais que je te suivais enfin bien sûr avec la distance approximative que l´on s´était fixée mais tu savais très bien que je suivais !

- Je n´ai même pas eu le moindre de tout le trajet pour te dire donc oui, ton pari est largement gagné. Bon, plus sérieusement reprenons nos affaires. A nos dix heures environ il y a un camp Allié, ce n´est encore qu´une supposition mais le drapeau bleu nous démontre que ce sont les Alliés. C´est une bonne indication ceci dit, ça nous donne un avantage celui d´être sur la bonne route mais également plusieurs inconvénients, tels que savoir si nous sommes à l´Est ou à l´Ouest et que nous ne voulons pas nous dirigez vers les Japonais. Odd peux-tu me passer les jumelles ?

- Oui, tiens mais attends je vais prendre la seconde paire pour Hana.

- Bonne idée ! Dis à nos soldats de se dégourdir les jambes, ça ne leur fera pas de mal. De toute manière, je crois bien que l´on va faire nôtre avant-poste ici enfin pour cette nuit du moins. Qu´en dites-vous ?

- Oui, mais ça se discute ! Fit Hana en plaisantant

- Et toi Odd ?

- Ouais y´a pas de problèmes, répondit ce dernier en cherchant les jumelles.

 

* Les soldats sortaient des Fulguros*

 

- Hana, tu disposes de combien d´hommes environ ? Demanda Hogan.

- Une petite dizaine, véhicule et moi-même compris, répondit la nommée.

- Je suppose que ce sont des hommes d´élite ?

- Tu as tapé dans le mille. Ne voudrais-tu pas que j´envoie mes troupes afin de savoir si nous sommes à l´Est ou à L´Ouest de Kindergrad ?

- Et toi tu as vu juste, oui Odd ce sont des expressions.

- De quoi ? Fit Hana troublée

- Ne t´inquiète pas, une petite boutade entre moi et lui. On se détend avec les moyens du bord, n´est-ce pas ?

- Oui, je vois ça, plaisanta Hana.

- Sur ce, je vais donner un peu d´huile de coude à nos hommes afin que l´on puisse se reposer ce soir, d´ailleurs, c´est ce que je préconise, repos jusqu´à nouvel de la part d´un de nous trois. Mais avant que j´y aille, cette histoire me fait penser, tes hommes sont équipés de radios ?

- Oui, mais il y en a qui ont cassé lors de nôtre voyage, j´ai remarqué ça quand nous sommes arrivés avec eux.

- Odd, vois si tu peut équiper ses gars s´il te plaît.

- Je vais aller regarder dans la réserve du Fulguro mais je crois qu´il doit m´en rester plusieurs.

- Génial ça ! Quand ton escouade sera-t-elle prête à partir ?

- Une petite vingtaine de minutes, histoire de faire une petite pause tout de même.

- Pas de soucis, débriefing ici dans une demi-heure ça vous va ? Des questions ?

- Oui, j´en ai une, répondit Hana.

- J´écoute !

- Quand est-ce que l´on mange ?

 

*Hogan se torda de rire*

 

- J´avoue que celle là, il va falloir que je la ressorte un jour, bien meilleure que toutes celles que j´ai pu inventées jusqu´ici, bwah je deviens trop vieux mais au moins une chose est sûre la relève est assurée !

* Hogan partit vers les soldats en enlevant sa veste et retroussant ses manches*

- Il a bien pris l´opération en main nôtre Colonel, remarqua Odd.

- Oui, c´est vrai mais il me semble que c´est sa première, il veut sûrement bien faire, continua Hana

- Dans tous les cas, mis à part son humour “ chamboule tout ” qui rassure tout de même un peu des fois, ça me plaît que ça se passe comme ça.

- Ce n´est pas entièrement faux, il y a quelque chose chez lui que beaucoup d´autres commandants enfin du moins du coté Soviétique, moi je pense qu´il a vraiment sa place à Saga, tu ne crois pas ?

- Tout à fait d´accord, de toute façon quoiqu´il arrive le rapport que l´on devra transmettre ne sera que bon pour Hogan.

- Je ne sais pas si c´est utile, Moody et Hogan se connaissent déjà d´après ce que j´ai pu comprendre, enfin si ca le sera parce que ça confortera sûrement l´opinion de Moody à l´égard d´Hogan.

- C´est fort possible même, moi il y a un truc que j´admire chez cet homme, il va voir ses soldats il se renseigne sur leur état. Il sait comment détendre ses hommes afin qu´ils ne paniquent pas mais surtout il sait être sérieux quand il le faut cependant comme je l´ai dis tout à l´heure il sait également rire, c´est d´ailleurs un calvaire de savoir si il plaisante ou si il est sérieux !

- Tu me croiras si tu le souhaites mais moi je trouve que c´est ça qui est bon ! Surtout pour nos ennemis, mais il y a une chose qui me chiffonne à son sujet…

- Oh, si tu t´inquiètes c´est que tu dois être sérieuse, dis-moi !

- Depuis que nous sommes partis on ne sait pas arrêter une seule fois, et je sais que c´est un grand voir même un gigantesque amateur de caféine et comme on n´a pas stopper nôtre élan ben je suppose qu´il n´en a pas bu depuis un moment.

- Je vois où tu veux en venir, tu vas lui en préparer un, je me trompe ?

- Non, tu as trouvé mais ça lui fera plaisir ça c´est sûr.

 

* Hana partit chercher des affaires dans le VCI*

 

URSS, 24 Octobre 1989, Aux alentours de Kindergrad

 

* Hana rejoignit Hogan en train de planter des clous pour une tente*

 

- Hogan ? Demanda Hana.

- Oui que puis-je pour toi Hana ? Lui répondit le dénommé sans se détourner de son activité.

- Me ferais-tu le plaisir de gouter ceci ?

- Je n´ai pas soif pour le moment c´est gentil de ta part, répondit Hogan toujours en plantant son clou

- Mais c´est du café !

 

* Hogan lâcha son marteau et se leva brusquement*

 

- Du café ! Mais fallait le dire plus tôt !

- Tiens mais tu n´avais pas soif il y a deux minutes, je pensais que ça te ferais plaisir mais apparemment non, s´amusa Hana.

- Ce clou m´a fatigué, la terre est dure il m´a fallu forcer qu´il rentre dans la Terre, tu comprends ?

- Oui Oui, fit Hana souriante.

- Tu as raison, ça me fait plaisir, avoua Hogan. Je ne sais pas depuis quand ou devrais-je dire quelle année je n´ai pas bu une seule goutte de délicieux breuvage mais ça fait bizarre, enfin bon j´apprécie énormément ce geste alors si tu le veux bien j´en prendrais volontiers.

- Je ne sais pas, allez oui puisque c´est la raison de ma venue, donc oui prends et profites car je vais peut-être en boire aussi qui sait ?

- Que c´est gentil ! Hum tu as raison d´en boire c´est très bon, moi ça me détends toujours. Mais dis-moi, tu vas peut-être trouver la question un peu conne mais quelles unités commandes-tu ? Car je ne connais pas encore très bien le “ Secteur Saga ” mais je sais que chaque personne présente dans cette communauté si je puis dire est issu de l´une des trois puissances mondiales

- C´est exact, nous avons tous nôtre histoire enfin plus ou moins. Moi je suis de la même origine que toi, c'est-à-dire Soviétique. Et pour répondre à ta question, il me semble que tu n´as jamais vraiment participé à l´une de nos opérations que ce soit mené par nos supérieurs ou autre… Moi je suis aux commandes d´unités venant des trois puissances mondiales comme tu dis, nôtre Groupement est un spéciale la reconnaissance nécessite furtivité, agilité et rapidité. Donc, comme unité de reco rapide, je possède des Drônes de l´Empire, en soldat anti-infanterie j´ai les Pacificateurs et en soldat anti-véhicule et anti aérien à la fois, les soldats-Flak. Ce sont mes unités basiques.

- Hum d´accord, j´ai une autre question, pour une fois que je suis curieux et que par la même occasion je m´intéresse à quelque chose que je ne connais pas ou du moins que je suis en train d´apprendre sur cette dernière. Comment font les Soviétiques pour ne pas se disputer avec les Alliés et vice-versa ?

- Alors là, je pense que je vais te décevoir, tout d´abord ils n´ont pas vraiment le choix autre que nous écouter ainsi que nous obéir. Namého c´est qui qui commande ici ?

- C´est peut-être les chiens, ah quoique ça ne se peux pas puisqu´on ne les a pas pris ! Répondit Hogan en s´étonnant lui-même.

- Sinon pour répondre réellement à ta question, je ne dis pas de sottises, je ne sais pas comment font les soldats arrivent à se supporter mais tant qu´ils y arrivent ça ne fait que m´arranger, j´ai souvent d´autres problèmes à résoudre. Ceci dit ils sont peut-être comme nous, ils en  on marre de cette Guerre monotone… Repris Hana.

- Ce qui fait la force de Saga parce que je ne sais pas si on te l´a expliqué mais l´on abrège souvent le terme de “ Secteur Saga ” par “ Saga ” plus court et plus distinctif. Je disais donc ce qui fait la force de Saga c´est sa Stratégie, comme nous sommes tous issus de l´une des trois puissances nous autres commandants avons l´autorisation “ d´emprunter ” des unités d´une autre faction comme moi. Et ça l´ennemi ne le sais pas du moins il ne sait pas qui il affronte vraiment de ce fait ça le déstabilise forcément et nous donne souvent l´avantage dans la bataille. C´est ça la force de Saga ! Continua Hana.

- Très intéressant, maintenant que j´en connais un peu plus sur nôtre organisation enfin Saga, pardon je me pose une dernière question.

- Tant qu´on y est, vas-y. De toute façon on sera toujours là pour éclairer ta lanterne !

- Ah parce qu´elle arrive à s´allumer, c´est étonnant ! Enfin bref, je me demandais en supposant que Saga arriverait à réunir par je ne quel tour de force, de main et de passe-passe les trois commandos, ben je me demande si ces trois dames arriveraient à s´entendre, enfin ton point de vue me suffira puisqu´elle assez pointue.

- Ouh là oui tu es Rouge peut-être même autant que la célèbre place ! C´est que celle-ci pique un peu euh comment dire, je ne sais pas vraiment, mais je pense qu´au début elle ne feront que se battre mais au fil du temps peut-être qu´elles arrêteraient enfin je ne peut pas vraiment me prononcer là-dessus.

- Par Mère Russie, si je suis aussi rouge que la célèbre place c´est qu´il y a véritablement un problème. Je pense que tu as raison…

- Moi aussi j´ai une question, le café que j´ai personnellement fait, il est bon au moins ? Demanda t-elle

- Ah ça…. Répondit Hogan´s en souriant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this