Paillette

Member
  • Content count

    3904
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    13

Reputation Activity

  1. Like
    Paillette reacted to Moody in BREAKING NEWS : CnC Remaster - Premier Gameplay   
    Ils disent clairement vouloir garder l'esprit original donc ça ne changera pas, que ce soit pour les obus ou les bombes.
    Sinon, arrêtez moi si je me trompe, mais on parlerai d'un remake et pas d'un remaster.
  2. Haha
    Paillette got a reaction from StealthMan in Petroglyph aux commandes des remasters de C&C1 et Alerte Rouge 1 ?   
    Au pire s'ils se plantent on a un plan B:

  3. Haha
    Paillette got a reaction from StealthMan in Petroglyph aux commandes des remasters de C&C1 et Alerte Rouge 1 ?   
    Au pire s'ils se plantent on a un plan B:

  4. Like
    Paillette reacted to StealthMan in Staff on the move   
    Merci beaucoup 

    C'est avec beaucoup de joie que je vous rejoins dans l'aventure ! Même si C&C est bien moins actif qu'avant, il n'empêche que beaucoup de choses se passent dans les mods et serveurs online encore actifs, et je suis ravi de pouvoir vivre ça avec vous !
  5. Like
    Paillette reacted to Zéphyr in Staff on the move   
    StealthMan, après 2-3 semaines de test, rejoint officiellement le staff de CnCSaga en tant que Rédacteur des news et des publications sur Facebook et Twitter.
    Il a montré de la motivation dans les tâches données, donc je suis fier d'annoncer sa venue au sein du staff aujourd'hui. 
    Bienvenue !
  6. Like
    Paillette got a reaction from cnclens in Command and Conquer Rivals annoncé   
    Honnêtement je ne pige pas ce déferlement de critiques vis à vis de Rivals. Personne n'a pu l'essayer déjà. En plus tout le monde se plaignait qu'il n'y avait aucune news C&C, c'est peut être un moyen de tester l'eau sans faire un AAA qui coûterait bien trop cher à destination de fans tellement échaudés par C&C4 et l'annulation de Gen 2 qu'ils utiliseraient n'importe quel argument pour descendre EA quitte à descendre le jeu avec une certaine mauvaise foi... Déjà C&C est encore vivant, Rivals le prouve ne vous en déplaise. Au moins ils n'ont pas oublié la licence. Moi j'attends de voir l'avenir et de tester le jeu, ça se trouve il sera très bien pour ce qu'il est.
  7. Haha
    Paillette reacted to Voltigore in Un nouveau Command and Conquer en développement !   
    Command and Conquer : Fifty Shades of Tiberium.   J'espère qu'on aura en 4K des scènes érotiques au sein du cercle intime de Kane impliquant des cristaux de tibérium et des blondes habillées en dominatrices.
  8. Like
    Paillette reacted to MartinMb in CnCSaga - Fanwars: L'escarmouche   
    Ceci est un moment historique, je viens d'aimer un commentaire de Paillette.
  9. Like
    Paillette got a reaction from MartinMb in CnCSaga - Fanwars: L'escarmouche   
    |-------------------------------------------------|
    |"Wet" Ammo Rack Class 2:       |
    |Weight: 1 890kg                          |
    |+50% to ammo rack durability  |
    |600 000 $                                     |
    |-------------------------------------------------|
    Confirmer achat?
    >Oui                             >Non                            >Un système de sécurité pour mon équipage?!!! HERESIE!
  10. Like
    Paillette reacted to tchutch in Travaux sur le forum   
    Notre serveur a subit une nouvelle grosse panne et j'ai fait le choix de repartir sur une nouvelle machine avec des backups plus ou moins récents.
    Le forum devrait plus ou moins fonctionner (certains contenus sont encore en cours de chargement, mais si vous avez changé d'image de profil depuis avril dernier, il est possible que vous deviez la recharger)
    Le site connait encore un bug qui vous empêche de parcourir les pages, on travaille sur ce sujet aussi.
    Ces 3 vagues de soucis (septembre, octobre et maintenant) m'ont ralenti dans mes projets pour Saga, mais je compte bien poursuivre mon objectif de renouveler le site et de vous proposer de nouvelles choses en 2017.
  11. Like
    Paillette got a reaction from fafel in la puissance du NOD   
    Quoi?! MartinMb évolue! Tintintiiiiinnnn! MartinMb est devenu Brejnev! Capacités: Sénile, vieux et incontinent.
    Mais qui va prendre la relève pour le Soviet-Nod?
  12. Like
    Paillette reacted to CnCBoy in 8 bits Armies - Une 2eme faction   
    Correction: Zephyr est méchant dès qu'il ouvre les yeux.
  13. Like
    Paillette reacted to Zéphyr in 8 bits Armies - Une 2eme faction   
    Tu as racheté Minecraft en fait ?
  14. Like
    Paillette reacted to Voltigore in Le poisson d'avril de TA   
    Ils auraient pu annoncer un DLC pour CnC4 
  15. Like
    Paillette reacted to Voltigore in CnC Girls : Exosentinelle   
    Toujours rien, je m'insurge !
     

  16. Like
    Paillette reacted to Voltigore in la puissance du NOD   
    Loué soit le GDI.

    Loués soient ceux qui ont reçu l'illumination.

    Car ceux qui n'ont pas perçu la lumière avec leur coeur la verront avec leurs yeux

    Lorsque la lueur implacable du canon a ion s'abattra sur leur mécréance.



  17. Like
    Paillette reacted to Voltigore in Du monde pour un CnC4 ?   
    Je partage les constats de Kaiser-Scott sur le multi de CnC4 et sur le fait qu'il n'est pas dénué de qualités (sur les CnC cela doit être le multi ou j'ai passé le plus de temps). Mais avoir recopié les mêmes mécanismes pour la campagne est une catastrophe faisant qu'il n'y a pas grand chose à sauver dans le solo. A part peut être Lilly qui est probablement le meilleur personn...
     
    La suite de ce message a été censurée par l'équipe médicale de l'hôpital psychiatrique Kane
  18. Like
    Paillette reacted to Voltigore in la puissance du NOD   
    Il était un pèlerin perdu dans le brouillard mental qu'insinue Kane avec ses arguments fallacieux. Je suis le phare de la raison qui l'a mené vers des idées plus raisonnables. Un berger qui sauve les brebis égarées comme toi MartinMb, ouvre ton coeur à mes arguments et toi aussi tu verras la lumière du GDI.
  19. Like
    Paillette reacted to Eomer in 2 nouvelles images du jeu Camacho *   
    CnCBoy toujours aussi reac'
    Ça se plaint que que le JV soit marginalisé, mal compris du grand public et après ça se plaint d'une "casualisation"...
    S'il y a un problème, il est plutôt économique et contextuel
     
    En tout cas, c'est sympa d'avoir ces images, le concept était intéressant
  20. Like
    Paillette reacted to Voltigore in la puissance du NOD   
    1) Tratos aurait tout traduit d'ailleurs le GDI a bien sauvé le monde à la fin de Mission Hydre. L'atmosphère allait devenir toxique à cause du tibérium et tandis que Boudeau et son équipe bossait pour sauver la planète ton prophète à la con faisait des bubules dans une cuve au fin fond d'un bunker.
     
    2) Tout simplement parce que le GDI était allié avec Kane à ce moment. Ce n'est pas la faute du GDI si ton chauve mégalo n'est pas capable de garder un oeil sur son petit roquet de Gidéon
     
    3) La météorite s'est écrasée en Italie dans une zone peuplée, pas au fin fond de la Sibérie. L'ONU n'avait aucun intérêt de la cacher avec le nombre de témoins + les journalistes...
     
    4) Doctrine tactique du Nod : 95% de militants sous équipés que l'on envoie au casse pipe et 5% de mecs à peu près armés correctement (main noires, escadrons furtifs) et essaye de justifier le fait d'envoyer des mecs se faire exploser contre... UN MUR dans le prologue du Nod !!!!!
    Et puis tu es toujours incapable de répondre aux faits de la campagne de Mission Hydre : le GDI défend les civils des créatures tibériennes, et réprime des émeutes avec des armes non létales tandis que le Nod envoyait des civils dans le puits de la genèse...
     
    5) Un raisonnement bien boiteux : le GDI fait péter un dépôt de tibérium c'est le faute au GDI, le Nod fait péter un dépôt de tibérium c'est la faute au GDI quant même,  Killian Qatar se casse un ongle c'est la faute du GDI. Ta copine t'a largué c'est le faute au GDI, ton patron te fait faire des heures sup c'est aussi la faute au GDI.
     
    6) Tratos connaissait le Tacitus mieux que personne le fait qu'il soit contre le divination me suffit surtout lorsque son principal opposant est un sociopathe mégalo. 
    A la fin de la troisième guerre du Tibérium le Nod a été quasiment détruit, et les scrins se sont fait liquider par le GDI. Kane n'a pas hésité a faire massacrer ses partisans en masse tandis que le GDI préservait les zones bleues que ce soit contre le Nod puis contre les scrins.
     
    7) Hassan n'est pas un traitre   Le mec qui prend ses ordres de Solomon
     
    8) Je te renvoie a la doctrine tactique du Nod, Kane n'a pas hésiter a envoyer des dizaines de milliers de ses partisans a l'assaut des zones bleues en sachant pertinemment que le GDI allait contre-attaquer et tout écraser sur son passage.
     
    Le Nod oeuvre pour la paix... en provoquant des guerres (c'est très 1984 comme raisonnement)
    Le Nod oeuvre pour l'égalité... 95% de bouseux 5% de soldats d'élite
    Le Nod oeuvre pour le progrès, transformons l'humanité en cyborgs
     
    9) Le Purificateur, l'engin qui n'a aucune défense anti-aérienne ?
     
    10) Slavik et Marcion ont unis la confrérie la confrérie est tellement unie que le chef du Nod de Rio s'oppose à LEGION et que Kane est obligé de faire la guerre à Marcion qui l'a déclaré hérétique (après avoir fait tuer Slavik).
     
    11) Le Nod n'a rien du tout, ce sont des vaisseaux que le GDI tolère uniquement parce que Kane est un gentil toutou.
     
    12) On revient au point de départ, qui a réactivé CABAL ? La deuxième bombe au tibérium est une option et pour le tir sur Sarajevo  c'est un ordre de Boyle que Granger n'a pas approuvé.
    Et puis si on regarde les faits cela n'empêche pas que la troisième guerre soit remportée par le GDI.
     
     
    Tu auras beau essayer d'occulter les faits, tu es incapable d'avancer le moindre argument crédible qui tienne. Le Nod a été crée par et pour Kane afin d'exécuter ses ordres et ses désirs. Les faits sont simples, à chaque fois que Kane disparait le Nod s'écroule car il n'a aucune idéologie et aucun principe qui puisse tenir sans Kane qui est le ciment qui fait tenir l'édifice debout.
    Kane a joué tout le temps la politique du pire en aggravant à chaque fois qu'il le pouvait la situation tout simplement car cela faisait partie de son plan qui est l'équivalent de ET TELEPHONE MAISON mais version psychopathe. Il est prêt à sacrifier tout et n'importe quoi car il sait que le chaos qu'il engendre va lui rapporter (et c'est ça la chose remarquable avec lui) de plus en plus de soutien, il sait donc que ses larbins sont interchangeables et qu'il peut les sacrifier en masse.
    Sa logique retorse va jusqu'à envoyer au suicide ses propres partisans fanatisés, il n'a que faire des humains qui ne sont que des outils pour lui, tout comme les scrins par ailleurs.
     
    Pour cela Kane se sert de la faiblesse de l'humanité, les envieux, les rageux et les frustrés dont il utilise les sentiments pour orienter leur haine vers le GDI. L'environnement délétère des zones jaunes (dont Kane est en grande partie responsable) est un terreau fertile pour l'idéologie mortifère que propage le Nod. Cette idéologie permet a Kane de transformer un homme en larbin servile qui vivra et mourra pour lui. Il lui suffit d'agiter le bouc émissaire idéal qu'est le GDI tout en poussant sous le tapis sa responsabilité énorme dans l'état de la planète.
    Sa soi-disant philanthropie ne lui sert qu'à recruter massivement des hordes fanatisées qu'il envoie à la mort sans le moindre scrupule, il peut les sacrifier par wagons entiers, bien sur de temps en temps une personne se fait remarquer et est intégrée aux précieuses sections d'élite du Nod  il faut bien quelques "élus" pour motiver le reste des troupes et l'envoyer à l'abattoir.
     
    Son propre dédain pour l'humanité s'affiche dans les troupes qu'il emploie et auxquelles il donne son nom (les Marqués de Kane) ce sont des cyborgs sans âmes mais dévoués et bien plus efficaces que la fange qui constituait l'essentiel de ses troupes. Il a d'ailleurs inventé un pouvoir transformant les militants morts en cyborgs, la totalitarisme qu'impose Kane à ses séides a réussi à franchir la frontière de la mort.  
    Mais malheureusement pour lui Kane est obligé de déléguer une partie de son fardeau a des lieutenants, il a tenté la solution de l'IA avec CABAL ce qui a mené a une catastrophe.
    Il est donc obligé de se rabattre sur la solution au rabais qu'est LEGION, cependant il est contraint forcé d'utiliser des humains et il n'a guère le choix étant donné que ses rangs ne sont formés que par la fange de l'humanité. Cette lie opportuniste parmi laquelle il tente de tirer des officiers un minimum compétant n'engendre que la pire des vermines qui provoque des catastrophes a longueur de temps. Par exemple on peut évoquer les actions de Vega dont la seule idéologie consiste à se cramer le cerveau à l'eye candy ou dans un autre registre Marcion le mec tellement fanatisé qu'il se croit plus Noddie que le fondateur du Nod lui même.
    Les innombrables dissidences ne sont que les conséquences des choix hasardeux de Kane qui ne prospère que sur le chaos y comprit parmi ses propres rangs en effet cela lui permet de garder un avantage primordial et cela empêche l'émergence d'un leader pouvant le concurrencer.  
     
    Devant la faiblesse de son propre camp, Kane est donc obligé de sous traiter au GDI la destruction du scrins ou la construction de TCN, malheureusement pour lui son changement de stratégie n'est pas comprit par l'autre crétin de Gideon qui perpétue la longue tradition du dissident se croyant plus malin que son maître.  
    Tout cela pour dire que le Nod n'existe pas c'est juste une image que Kane a créée, cette image est modelée par Kane qui peut la changer selon son bon vouloir, la seule logique étant son intérêt. La divination, l'ascension, les cyborgs, pas de cyborgs, a nouveau des cyborgs, la guerre contre le GDI, l'alliance avec le GDI...
    Ces changement constants pourraient paraître incohérents mais ils ne le sont pas car le Nod est une enveloppe vide sans autre but que d'exaucer les souhaits de son prophète.
     
    Le GDI a toujours tenté de protéger les civils même ceux dans les zones jaunes, des convois humanitaires partent des zones bleues, même si celles ci sont contrôlés par le Nod ou les différents seigneurs de guerre. Le GDI a continué à soutenir les mutants même après leur exil en parachutant les habitats que les Oubliés utilisent.
     D'ailleurs tout le monde sait que le GDI est plus puissant que le Nod, même les scrins qui en arrivant analysent le GDI comme une puissance plus inquiétante que le Nod (niveau de civilisation 5 contre 4 pour le Nod) et même Kane sait que le GDI réussira car il le laisse mener l'assaut sur le noeud central des scrins. Au passage Kane aurait été bien embêté si les scrins avaient gagné.
     
    Le GDI sait parfaitement qu'il ne peut pas quitter la Terre donc il est obligé de combattre le tibérium. Alors que Kane lui s'en fout, son but n'est en fin de compte que de quitter cette planète donc il n'a rien à faire de son état et c'est bien le pourquoi de ses actions allant sans cesse dans le sens d'empirer la crise tibérienne. A chaque fois que le GDI est au bord de la réussite Kane met tout en oeuvre pour l'empêcher d'arriver à régler le problème.
    Au passage on peut noter que le GDI est aussi dans le camp des mutants que Kane considère comme des aberrations auxquelles selon ses dires  il ne faut pas compter sur la confiance d'un mutant.
    Le GDI n'est pas sectaire car son but profite a l'intégralité de l'humanité contrairement au Nod qui n'existe que pour satisfaire aux objectifs d'une entité qui par ailleurs n'a pas l'air inquiète de s'attirer la fureur de la race scrin. 
  21. Like
    Paillette reacted to Voltigore in la puissance du NOD   
    Le Nod a fait X le nod a fait Y, bla bla bla
    Non c'est Kane qui a fait tout cela, car le Nod n'existe que pour satisfaire aux exigences de son maître.
    N'oubliez pas votre place les noddies, vous êtres des pantins, des larbins serviles soumis à la volonté de votre maître, des marionnettes que Kane peut envoyer a son bon vouloir se faire massacrer.
    Slavik disait Je vis pour Kane, je meurs pour Kane, la différence est infime. Je n'ai aucun problème avec la seconde partie de la citation.
     
    >
  22. Like
    Paillette reacted to Voltigore in L'impitoyable Noël de Monsieur Jim (part II)   
    Montauk de l´Empereur
    Quelque part entre la Suisse et Paris
     
    Après l´entrevue dans les cachots l´empereur avait directement ordonné d´affréter son transport personnel en vue d´un départ immédiat. Ils évoluaient désormais sous terre dans les galeries aménagées pour permettre à Zéphyr de se mouvoir rapidement et en toute discrétion partout dans son empire.
    L´habitacle baignait dans une lueur rouge dans laquelle évoluait l´équipage s´afférant a conduire le plus rapidement possible l´empereur à sa destination. Il était confortablement assis dans le siège du commandant au centre du véhicule avec à ses côtés Apolyon son fidèle serviteur.
     
    Apolyon : monseigneur, est-ce vraiment une bonne idée d´aller voir Voltigore, il va se faire un malin plaisir de multiplier les provocations à votre égard. D´ailleurs pourquoi n´est-il pas dans les geôles du palais avec le reste de la vermine qui infestait votre domaine. 
    Zéphyr : Voltigore est un cas particulier, sa capacité de nuisance est hors du commun, il serait capable de fomenter un complot ou une insurrection à partir des geôles sous mon nez. Il doit être mis à l´isolement pour éviter qu´il ne propage ses idées malfaisantes.
    Apolyon : s´il est si dangereux que cela pourquoi le conserver en vie. La populace adore les exécutions publiques.
    Zéphyr : certes mais en premier lieu j´aime garder mes ennemis vaincus emprisonnés afin qu´ils puissent assister impuissants à mes triomphes et que toute leur vie ne soit rythmée que par mon bon vouloir. Deuxièmement j´adore le symbole de croque mitaine que voltigore représente chez les gens de basse extraction. Ils savent que je suis le seul rempart capable de les protéger de la folie que Voltigore incarne. Mon peuple n´en ait que plus soumis, de plus à chaque fois que des idées GDIstes tentent de se répandre il me suffit réciter les “ faits d´armes ” de Voltigore.   
     
    Zéphyr arbora une expression de fierté, sa compréhension des mécanismes de soumission des masses était inégalée. Il pouvait diriger un tel empire uniquement grâce à la peur qu´il instillait parmi les citoyens. Bien sûr il conservait une armée puissante au cas où mais la propagande était sa meilleur arme. Comme il adorait le répéter le contrôle des médias c´était le contrôle des esprits.     
     
    Apolyon : seigneur céleste, est-on sûr que nous ne risquons rien.
    Zéphyr : ne t´en fait pas, voltigore est gardé à l´isolement dans une installation spéciale gardée par un de mes plus fidèles serviteurs, le commandant Kaiser-Scott. Il n´est pas aussi servile que toi mais il est un subordonné efficace. Au fait CABAL pour quelle raison  voltigore est-il nécessaire à ma mission ?
    CABAL : le DarkGDI semble disposer d´une technologie singulière mais étrangement adaptée pour une intervention à Los Angeles.  Le crawler permettrait de multiplier par 15 les chances de réussite de la mission.
     
    Le visage de CABAL fut remplacé sur l´écran par le plan d´un engin qu´Apolyon n´avait jamais aperçu et dont les données techniques semblaient incohérentes. Mais sa réflexion fut interrompue par les membres de l´équipage qui signalèrent qu´ils étaient presque arrivés à destination. Il senti le Montauk s´orienter vers la surface avant d´émerger dans la nuit. Une fois le véhicule immobilisé la porte s´ouvrit et l´empereur sorti accompagné par son fidèle bras droit. A l´extérieur un homme les attendait déjà, il portait un uniforme impeccable.
     
    Kaiser-Scott : votre excellence, je viens d´être prévenu de votre arrivée, c´est un honneur de vous voir. Toute l´équipe de ce complexe se joint à moi pour vous souhaiter de bonnes fêtes.
    Zéphyr : voyez ceci comme une inspection surprise de vos installations, comment se comporte le prisonnier ?
    Kaiser-Scott : il est naturellement infect et lorsqu´il dépasse les bornes, je lui passe un “ best of ” d´Apoula Edel de Sammy Traoré et de Fabrice Pancrate cela suffit à le calmer.
    Apolyon : je ne comprends pas…
    Kaiser-Scott : le principal c´est que Voltigore comprenne la leçon. Maintenant veuillez me suivre votre excellence.
     
    Ils commencèrent ainsi la traversée nocturne du Bois de Boylogne, le chemin entre le Montauk et ma base était faiblement éclairé et les ténèbres environnant n´étaient pas très rassurants. On pouvait entendre les bruits bizarres ainsi que des choses en train de s´agiter dans les fourrés encadrant le chemin.
     
    Apolyon : c´est quoi ces bruits ?
    Kaiser Scott : il existe certaines choses ici qu´il vaut mieux ne pas décrire, c´est pour votre propre bien.
     
    Ils continuèrent leur chemin mais ils croisèrent quelques instants plus tard une équipe de la Main Noire  armée de lance-flammes. Ils arrivèrent enfin à la base et plus précisément vers le bunker qui servait de lieu de détention à l´un des pires criminels  que l´empire ait jamais connu. Lorsqu´ils pénétrèrent à l´intérieur  Apolyon fut étonné par ce qu´il vit, cela n´avait rien à voir avec les souterrains du palais. Il était dans un petit intérieur cosy et bien chauffé dans lequel on entendait de la musique classique. La moquette au sol était moelleuse et les murs étaient richement décorés arborant des cadres contenant les unes de PlayGDI.  Voltigore les attendait assis confortablement près d´un feu de cheminée un cigare dans une main et un verre de whisky dans l´autre. Il portait encore son uniforme noir et or du DarkGDI et en les voyant arriver. Son visage afficha une expression tantôt moqueuse tantôt dédaigneuse à l´égard des arrivants.
     
    Voltigore : mais qui vient me rendre visite ? Le Père Noel (il désigna Zéphyr d´un geste méprisant du bras) ainsi que deux de ses affreux lutins.
    Apolyon : prend garde, et soit poli avec ton empereur au nom de Zéphyr !!!!
    Voltigore : Zephyr vit dans la gloriole !!! Alors, ou sont mes cadeaux ?
    Zéphyr : tes misérables piques n´ont que peu d´effet sur moi. Je suis devenu plus mature en gouvernant tandis que toi tu macérais dans la frustration et le dépit. Car malgré le luxe apparent de cette cage tu n´en reste pas moins un vulgaire prisonnier.
    Voltigore : en parlant de frustration comment se porte la tienne ? Toi l´éternel second, derrière Kane, derrière Tchutch et même maintenant au sommet de ta puissance les gens te redoutent moins que moi. Tes larbins serviles réussissent t ils à  donner une illusion de grandeur suffisante pour calmer ta mégalomanie ?
    Apolyon : il suffit !!! L´empereur peut mette n´importe quel homme à genoux et n´importe quelle femme dans son lit !
     
    Voltigore se mit alors à genoux et commença à avancer pitoyablement vers eux en ricanant bêtement 
     
    Voltigore : Dites-moi, comment pouvez-vous déterminer si un homme à genoux est vraiment soumis ou s´il feint l´allégeance pour cacher ses véritables intentions ?
    Zéphyr : je n´´ai pas de temps à accorder  à tes réflexions délirantes.  Je suis le maitre de tout cet empire et dans ma magnanimité j´ai décidé de te le laisser profiter d´un fragment de ma gloire. J´ai besoin de toi pour une quête qui fera raisonner nos noms au firmament parmi les plus grands.
    Voltigore : tu profiteras de la gloire et tu m´enverras de nouveau moisir ici, qu´est-ce que j´y gagne ?
    Zéphyr : quelques instants de liberté et l´immense plaisir de m´aider. De plus je peux être miséricordieux, ceux qui me servent sont récompensés. Aujourd´hui pourrait commencer ta rédemption aux yeux de ton empereur.
    Voltigore : non désolé je ne suis pas intéressé…
    Zéphyr : et je pourrais te montrer, les esquisses de CnC Girls que Tchutch avait commandé mais qu´il n´a pas pu publier car elles étaient trop osées, notamment celle de Lilly avec un cristal de tibérium dans…
    Voltigore : OK c´est parti…
     
    Quelques minutes plus tard ils étaient de retour dans le Montauk accompagné d´un Voltigore tout à coup beaucoup plus serviable. Le charisme et l´intelligence de Zéphyr avaient une fois de plus fait mouche et ils se dirigeaient vers leur nouvelle cible.
     
    Apolyon : où allons-nous désormais ô roi des rois ?
    Zephyr : dans la prétendue  “ Nouvelle Union Soviétique ”
    Apolyon : mais c´est un désert radioactif !
    Zéphyr : c´est précisément ce que je cherche.
     
    A la connaissance d´Apolyon la Nouvelle Union Soviétique ne contenait qu´une chose remarquable, la carcasse de l´Apokirov et son ancien occupant MartinMb. Après l´avènement de Zéphyr, l´empire avait traversé une période trouble. Parmi le cercle interne de Tchutch certains contestaient la prise de pouvoir de Zéphyr et la nouvelle doctrine Alliés-Nod. Une terrible guerre civile avait alors secouée la confrérie  les dissidents avaient pris la bannière de l´idéologie Soviet-Nod déclarée séditieuse par Zéphyr lui-même lors de son discours d´investiture impériale.
     
    Profitant du chaos généré par le conflit les derniers GDIstes avaient tenté de passer à l´offensive et quelques commandos du DarkGDI avaient semé la terreur au sein même de la capitale. Mais les troupes de l´empire avaient écrasé toute opposition, le conflit culminant lors de l´attaque de la plate-forme de commandement des dissidents : le vaisseau Apokirov de MartinMb.
     
    Au cœur de la bataille Zéphyr avait affronté en combat singulier le champion des dissidents, le fameux Molock. Mais aussi terrible que soit sa réputation il avait été tout de même vaincu par l´empereur. Sa défaite avait atterré les rebelles et galvanisé les troupes impériales qui avait remporté cette bataille décisive. L´empire couronné par la victoire organisait un triomphe à Zéphyr tandis que les traitres furent  exilés dans les terres hostiles et glacées qui avaient été le théâtre de leur défaite.  
     
    Ils émergèrent dans un paysage désolé, balayé par des vents froids et dont les sols étaient constamment gelés empêchant à toute végétation de prendre racines dans ces terres hostiles. Au-dessus d´eux un ciel chargé de nuages menaçants n´annonçait rien de bon, ils risquaient de subir une pluie souillée par les radiations résiduelles qui continuaient en empoisonner l´eau longtemps après la bataille.
     
    Mais la vision la plus impressionnante était le majestueux dirigeable éventré qui reposait sur le sol tel un ancien monstre vaincu. Sa carcasse étant la proie de la rouille et on pouvait entendre des grincements lorsqu´une rafale de vent agitait le squelette métallique de l´épave. Sur l´un des flancs du zeppelin on pouvait encore distinguer  le symbole du Soviet-Nod honni dans l´empire et oublié par la populace. Apolyon senti un frisson lui parcourir l´échine à la vue de ce panorama apocalyptique mais tel était le sort de ceux qui osaient s´opposer à Zéphyr.
     
    Zéphyr : je sens l´infâme odeur du collectivisme qui imprègne ces lieux, faisons vite cet endroit ne sied guère à une personne de ma stature.
     
    Un homme avait remarqué leur arrivée et se dirigeait vers eux, il portait une blouse blanche de scientifique sale. Il avait la mine fatiguée, ses lunettes ne masquaient pas les imposants cernes de l´homme. Apolyon reconnu le nouvel arrivant, c´était l´autoproclamé “ Professeur ” CnCBoy un savant fou qui avait complètement épousé les préceptes de la Divination, il continuait ses recherches même après que Kane ait abandonné cette solution.    
     
    CnCBoy : Zéphyr que vient tu faire ici ? J´espère que tu as apprécié mon cadeau de Noël.
    Apolyon : ce tentacle monster était un cadeau bien peu orthodoxe.
    CnCBoy : certes mais il est capable de satisfaire aux exigences de n´importe quelle femme. On ne sait jamais, la tâche d´empereur est épuisante et éprouvante on n´est jamais à l´abri d´une petite fatigue passagère si tu vois ce que je veux dire.
     
    Voltigore pouffa comme un idiot tandis que l´empereur prenait une mine sévère.
     
    Zéphyr : je n´ai aucun problème dans ce domaine, je suis plus endurant que n´importe lequel de mes cyborgs !!!!
    CnCBoy : endurant ? Je crois qu´il y a ici un quiproquo. Le tentacle monster que j´ai envoyé est capable de supporter les complaintes incessantes des femmes et malgré tout de réussir à leur faire des compliments car il est capable d´écouter et de parler.
    Zéphyr : lorsque une femme se plaint trop je la fais fusiller et j´en prends une nouvelle, maintenant mène moi a MartinMb je dois m´entretenir avec lui.
     
    Le petit groupe se dirigea vers l´Apokirov en se frayant un chemin parmi les innombrables débris. Ils n´étaient pas seuls, des silhouettes semblaient s´afférer dans les vestiges de la machine de guerre.
     
    CnCBoy : comme vous pouvez le voir l´équipage tente de restaurer l´Apokirov, mais la tâche est colossale.
    Apolyon : vous croyez que cette chose va voler de nouveau ?
    CnCBoy : moi non, mais nous ne pouvions pas rester prostré à attendre la mort. A ce train on en aura pour plusieurs siècles mais on fait de lents progrès. Nous venons tout juste de remettre en ligne la passerelle de commandement. D´un seul coup les voyants sont tous passés au rouge et j´ai entendu une quinzaine d´alarmes toutes différentes les unes des autres, nous avons été submergés par des milliers de rapports d´avaries et notre IA a planté.
    Apolyon : et vous réussissez à vivre là-dedans ?
    CnCBoy : nous avons réussi à récupérer un générateur électrique afin de remettre en route les purificateurs d´eau et les jardins hydroponiques. Par contre les radiations sont au-dessus des seuils recommandés, j´espère que Zéphyr a déjà un héritier en route car il risque désormais d´avoir un enfant mutant vu la dose qu´il vient de subir depuis son arrivée ici.
     
    Difficile de savoir si le scientifique était sérieux ou s´il plaisantait, il ne rajouta rien et se contenta de les guider vers l´épave de l´Apokirov. Ils entrèrent via un trou béant dans la coque et ils traversèrent des sections ravagées dans lesquelles des membres d´équipages tentaient des réparations futiles. Mais au fur et à mesure qu´ils avançaient  les dommages infligés par les combats et par le crash semblaient moins visibles probablement le résultat de la restauration. Ils arrivèrent enfin dans la passerelle de commandement, contrairement au reste du vaisseau qui n´était alimenté que par l´éclairage d´urgence cette section était totalement illuminée.
     
    Le centre névralgique du vaisseau était constellé par des voyants clignotant devant des postes de contrôles désertés, et des écrans affichaient des données dans le vide. Mais si le poste de pilotage était lui aussi laissé vacant quelqu´un était penché sur la table holographique qui jadis relayait les informations du champ de bataille.
    Cet homme portait un uniforme soviet nod usé par le temps, en les entendant arriver il leva vers eux un visage sévère et en voyant l´empereur il serra les dents avant de lancer.
     
    MartinMb : Zéphyr, espèce de social-traitre que viens-tu faire ici. Tu viens me narguer empereur de pacotille.
    Zéphyr : non je suis venu te proposer une offre de paix, j´ai réussi à convaincre Voltigore de se joindre à moi alors tu ne devrais pas être plus compliqué à persuader.
    Voltigore : j´espère que tu as pris une assurance pour ta montgolfière soviétique, parce que si tu veux mon avis même si on faisait entrer tout un escadron d´ingénieur là-dedans ton vaisseau ne se réparerait pas.
    MartinMb : Voltigore, le taux d´hérésie dans cette pièce vient d´atteindre un niveau record. Zéphyr, c´est vraiment cheap d´emmener ce cinglé ici juste pour qu´il lance des sarcasmes à mon encontre.
    Voltigore : je pourrai également lancer des sarcasmes sur ton idéologie qui est aussi pitoyable que ton vaisseau.
    Zéphyr : je commence à en avoir marre de vos chamailleries incessantes, MartinMb je te réquisitionne ainsi que l´une de tes bombes atomiques.
    MartinMb : pourquoi as-tu besoin d´un nuke et surtout pourquoi je te le donnerais impérialiste infâme ?
    Zéphyr : j´accomplis une mission pour l´ensemble de la communauté CnC, ma grandeur n´ayant d´égale que ma générosité je te propose de recueillir des fragments de ma gloire en m´assistant.
    MartinMb : tu me prends pour un de tes larbins serviles, mon allégeance ne va qu´à Kane et au peuple.
    Zéphyr : Kane est mort et je suis l´incarnation du peuple mais si tu m´aides tu pourras jouer en avant-première à ce jeu mystérieux que je vais chercher dans les ruines de Los Angeles. Et si tu refuses j´envoie une armée de cyborgs massacrer les derniers membres de ton équipage et utiliser les restes de ton tas de ferraille pour construire une statue géante à ma gloire. Si tu tiens vraiment à tes “ camarades-frères ” tu te soumettras pour leur éviter une mort humiliante et douloureuse.
    MartinMb : tu dévoiles ton visage impie impérialiste sans honneur.
    Apolyon : l´empereur ne demande pas, il impose sans volonté et écrase ceux qui s´opposent à lui.
    MartinMb : profite de tes heures de gloire tyran infâme car un jour la volonté du peuple et la colère de Kane s´abattront sur toi J´accepte de te servir pour le moment.
    Zéphyr : parfait des membres de ma garde d´élite  personnelle viendront s´occuper du nuke, nous devons tous retourner au Montauk car un long voyage nous attend.
     
    Le groupe regagna le transporteur sous-terrain dans le calme, une fois les moteurs mis en route Zéphyr ordonna un rapport de la situation à CABAL.
     
    CABAL : notre prochaine cible a été repérée par les services de la Main Noire. Il a été localisé en Argentine au cœur d´une zone infestée par le tibérium. 
    Zéphyr : je savais que ce criminel de guerre allait se cacher mais qu´il ne pourrait jamais échapper à mes services spéciaux.
    Voltigore : un criminel  de guerre qui se cache en Amérique de Sud comme c´est original, et comment s´appelle cet individu ?
    Zéphyr : il s´agit de Paillette tu devais te souvenir de lui.
     
    Le visage de voltigore s´assombrit, il connaissait effectivement Paillette qui avait été l´un de ses agents les plus efficaces. Il avait été l´un de ceux qui avaient semé le plus la terreur au sein de la population de l´empire. Le DarkGDI ciblait les membres les plus éminents de l´empire : les membres du cercle interne ou les officiers de la Main Noire. L´ancien bras droit de Zéphyr Silk avait été victime de l´une de ces attaques. Apolyon tout fraichement nommé en remplacement avait traqué sans relâche Paillette et avait fini par l´interpeller.
     
    Dans les geôles on lui avait fait une offre des plus généreuses, s´il donnait la position de la base secrète du DarkGDI à partir de laquelle Voltigore dirigeait les opérations on le laisserait partir en exil. Il s´était mis à table et avait lâché son commandant, une fois voltigore appréhendé Paillette avait été relâché et il avait disparu de la circulation mais les services de la Main Noire gardait toujours un œil vigilant. 
     
    Le voyage allait prendre plusieurs heures, Zéphyr en profita pour contacter les différents gouverneurs des provinces de l´empire afin de se tenir informé de la situation  et de donner des directives. Apolyon notait les données importantes et conseillait son maitre. Pendant ce temps MartinMb supervisait l´extraction de la bombe atomique par les troupes de Zéphyr et Voltigore lisait un exemplaire de PlayGDI. Ils arrivèrent dans la soirée et émergèrent près de la localisation supposée de Paillette.
     
    L´endroit était loin d´être aussi désolé que la Nouvelle Union Soviétique mais il était tout aussi hostile. La vie était luxuriante mais elle était façonnée par la présence du tibérium qui était omniprésent, on pouvait distinguer çà et là des champs du cristal vert qui prospérait sans entrave. La flore avait muté pour s´adapter à son nouvel environnement, des arbres translucides se développaient et colonisaient la zone. Si la flore ne les menaçait pas la faune elle pouvait être redoutable, des flotteurs tibériens ou des canis tiberius devaient roder dans les parages à la recherche d´une proie. On pouvait entendre au loin les cris inquiétants provenant de créatures inconnues.
     
    Ils s´équipèrent en conséquence et se dirigèrent vers ce qui semblait être le seul signe de civilisation qui était une vieille base en ruine à côté de laquelle se trouvait une vieille casse ou s´entassaient d´anciens véhicules du GDI abandonnés. Des titans endommagés côtoyaient des désintégrateurs délabrés. Un bombardier ORCA prenait la rouille dans un hangar à moitié effondré. Ils traversèrent ce cimetière en état d´alerte au cas où une créature ait établi ses quartiers dans le secteur mais si c´était le cas elle ne devait pas avoir envie de passer à l´attaque.
     
    Ils laissèrent derrière eux ces reliques d´un temps révolu et arrivèrent dans une base laissée à l´abandon. Ils traversèrent des défenses  anti-tempête de feu inactives puis passèrent la porte de la base. L´installation tombait en ruine, on pouvait encore deviner le VCM, l´usine d´armement et la raffinerie,  mais le temps faisait son œuvre et commençait à tout réduire en poussière. Les centrales n´alimentaient plus les tours de défense qui ne protégeaient plus personne. Les seuls éléments à peu près fonctionnels étaient les murs du périmètre extérieur qui protégeaient l´enceinte, à l´opposé de la porte d´entrée ils stoppaient des veines de tibérium qui se seraient répandues si elles avaient pu.
     
    Au cœur de la base près du générateur anti-tempête de feu se trouvait un groupe de soldats de la Main Noire qui entourait un homme à genoux.  En les voyant arriver ils se mirent au garde à vous et le chef du détachement prit la parole.
     
    Main Noire : monseigneur, conformément à vos ordres nous avons appréhendé l´individu Paillette, il est prêt à recevoir votre jugement.
    Zéphyr : excellent, Paillette je vois que tu t´es caché dans un endroit bien inhospitalier je ne croyais pas te faire aussi peur.
    Paillette : ce n´est pas de toi dont j´ai peur mais de Voltigore, s´il s´échappe il va se mettre en tête de me retrouver pour me liquider,  mais pourquoi…
    Voltigore : coucou sale traitre, l´heure de la revanche a sonné.
     
    Voltigore avait une lueur de folie dans les yeux mais l´empereur s´interposa entre eux et Paillette rampa jusqu´aux pieds de Zéphyr.
     
    Paillette : seigneur vous aviez promis de me laisser en paix, ayez pitié je n´ai rien fait contre vous. Je suis un loyal sujet de l´empire et je ne demande que de trouver la rédemption à vos yeux en vous servant.
    Zéphyr : voilà un discours qui me plait, Paillette il semblerait que j´ai besoin de toi et de tes talents pour accomplir une mission vitale pour l´empire.
    Paillette : oh oui maitre, je vous aiderai en me pliant à votre volonté mais ne laissez pas Voltigore près de moi.
     
    L´empereur claqua des doigts et les hommes de la  Main Noire ceinturèrent Voltigore qui se débattait comme un dément tout en lançant des tombereaux d´injures  sur Paillette et en lui promettant les pires sévices. L´exilé se releva avec de la gratitude dans les yeux et jura de servir l´empereur. Zephyr satisfait accepta son allégeance et ordonna le retour vers le Montauk, il ne désirait pas s´attarder dans cette terre maudite. De plus il était impatient de voir la mission débuter réellement.
     
    La suite dans L´épouvantable épiphanie de Monsieur Jim la semaine prochaine.
  23. Like
    Paillette reacted to Voltigore in L'impitoyable Noël de Monsieur Jim (part II)   
    Préface (très légèrement romancée)
     
    Il y a 6 ans, (à l´époque le forum attendait impatiemment la sortie de CnC4) L´Impitoyable Noel de Monsieur Zéphyr émergeait des limbes insondables de mon esprit tourmenté. Ce chef d´œuvre rencontra un succès immédiat avec des dizaines de milliers de lectures et des centaines de commentaires dithyrambiques louant mon talent inné.
    EA remarqua mon écriture et me proposa de créer un personnage qui serait intégré au scénario de CnC4. Je conçu donc Lilly (qui est de l´avis unanime de la communauté internationale le personnage le plus profond de la franchise).
    Depuis je coule des jours heureux grâce aux rentes tirés des droits d´auteurs colossaux que me rapportent les ventes majestueuses de CnC4.
    Depuis, chaque année à la période Zéphyr vient me supplier de publier une suite, et c´est avec un grand honneur que je vous la propose :
     
    Zéphyrianopolis
    Suisse
    Palais Impérial
     
    Dans la majestueuse salle du trône à partir de laquelle il gouverne la destinée de son empire, l´empereur Zéphyr contemple les cadeaux que ses sujets lui ont offerts pour Noel. Assis sur son trône dominant la salle et dans son uniforme d´empereur, il observe son fidèle bras droit Apolyon lui détailler la liste des présents.
     
    Apolyon : oh empereur céleste, le sujet Eomer a fabriqué pour vous cette statue grandeur nature de vous en Lego.
    Zéphyr : grandeur nature ! Je la trouve bien petite, c´est intolérable.
    Apolyon : vous avez raison, il a sous-estimé votre magnificiance. Il mérite d´être flagellé en place publique, j´ordonne à la Main Noire de l´arrêter et de bruler sa maison ainsi que de transformer toute sa famille en cyborgs.
    Zéphyr : excellent, je crois que cela conclu cette partie de la réunion, encore une fois mes sujets  ont  témoigné de leur amour pour moi, même si certains l´ont fait un peu maladroitement. Passons désormais aux affaires courantes de l´empire.
     
    A cette évocation, une sueur froide transperça Apolyon, il avait réussi à reporter le plus possible  ce moment fatidique.
     
    Apolyon : monseigneur, nous pourrions peut être reporter l´état des lieux après votre discours de Noël au peuple, les citoyens de l´empire voudraient avoir l´occasion de voir votre incommensurable talent oratoire à l´œuvre.
    Zéphyr : contrairement à moi la populace pourra attendre. Au rapport immédiatement !
    Apolyon : bien noble empereur, l´insurrection GDIste a été écrasée, Atlantis et Moody ne font plus que des opérations marginales sans importance dans des zones éloignées de tout intérêt stratégique.
    Zéphyr : parfait, je ne pouvais tolérer leur idéologie décadente, en parlant d´idéologie séditieuse le Soviet-Nod a été réprimé n-est-ce pas ?
    Apolyon : bien entendu, leur haine de l´argent, de la propriété privée et du luxe est incompatible avec les idéaux zéphyriens. Leur propagande égalitariste a été interdite, car non conforme aux idéaux du mérite zéphyrien.
    Zéphyr : tout à fait, ceux qui servent fidèlement leur empereur sont récompensés, tu en es la preuve. Et qu´en est t-il de Tchutch ?
    Apolyon : il est toujours dans vos geôles maître, de temps en temps je me connecte sur son compte et je fais perdurer l´illusion qu´il est toujours actif. Ceux qui répondent à ses messages et qui le soutienne contre vous sont rapidement identifiés par la Main Noire et immédiatement neutralisés.
    Zéphyr : parfait et l´activité du site ?
    Apolyon : elle est en chute libre….
     
    Seul un murmure avait réussi à sortir de sa bouche, il était incapable d´annoncer à vive voix la nouvelle a son maitre. Ce dernier allait être très déçu et sa colère n´avait d´égale que sa puissance.
     
    Zéphyr : excuse-moi, je n´ai pas très bien entendu.
    Apolyon : la fréquentation du site est en chute libre, le nombre de post sur le forum est très en deçà des prévisions et la propagande a votre gloire est quasiment absente. Mais il faut prendre les choses par le bon côté, pas de flood ni de troll. Vos efforts contre Bonewerks et Voltigore ont été récompensés, c´est un triomphe.
     
    L´empereur ne sembla même pas entendre la fin de la phrase, un rictus avait déformé son visage à l´annonce de la nouvelle  Il semblait bouillir de rage et c´était Apolyon qui allait endurer le torrent de fureur impériale.
     
    Zéphyr : c´est INTOLERABLE, que l´on m´apporte une arme je vais exécuter quelqu´un  et il est possible que se soit toi Apolyon. CABAL quelle est l´ampleur de la catastrophe.
     
    Sur l´écran géant  de la salle du trône, sur lequel l´empereur adorait voir les exécutions de dissidents, le visage sinistre de l´IA apparu    
     
    CABAL : la pénétration de la propagande zéphyrienne est en baisse de 87%, l´activité a été divisée par 11. Les chances de voir CnCSaga connaitre un excédent d´exploitation sont insignifiantes et en baisse.
    Apolyon : Sérénissime souverain ce n´est pas de notre faute, l´actualité de la franchise est morte. Cela a tellement démoralisé la communauté que même les créateurs de fan fics ont arrêté de rédiger des textes à votre gloire. Nous avons essayé de parler des mods ou encore de CnC Zephyrian Alliances mais rien n´y fait. Nous ne pouvions pas prévoir que du jour au lendemain la franchise soit abandonnée !
    CABAL : négatif, une prédiction avait été faite, la prophétie de…
    Zephyr : silence CABAL j´ai compris.
     
    L´empereur était devenu blême, il tremblait comme si quelque chose le terrorisait, Apolyon n´avait jamais vu son maitre dans un tel état. Tout à coup l´empereur se leva de son trône et se dirigea vers la sortie de la salle  sans le moindre mot. Apolyon le suivit prêt à recevoir la punition que son maitre daignerait lui donner car son seigneur semblait se diriger vers les souterrains de son palais.
    Ils traversèrent ensemble les couloirs richement décorés à la gloire de Zéphyr, sur les murs des tableaux retraçaient les plus grands exploits du conquérant. A leur passage les sentinelles se mettaient au garde à vous et les serviteurs s´inclinaient devant l´aura de puissance et de majesté qui émanait du maitre des lieux. Ils arrivèrent enfin à l´ascenseur qui menait aux prisons souterraines dans lesquelles les opposants étaient enfermés et où ils subissaient les pires tourments.
    Zéphyr appuya sur le bouton du dernier sous-sol qui était la demeure de la pire engeance celle qui ne devait jamais ressortir des geôles car leurs crimes étaient trop atroces. L´empereur prit enfin la parole.
     
    Zéphyr : mon fidèle serviteur je vais t´initier aujourd´hui dans l´un des secrets les mieux gardés de l´empire, seule une poignée de personnes est au courant.
    Apolyon : c´est un grand honneur, seigneur suprême de toute chose.
    Zéphyr : cela date de ma prise de pouvoir, lorsque j´ai vaincu en combat singulier Tchutch le faux prophète peu avant l´établissement de l´empire. Il a lancé une malédiction sur mon règne et je crois que ses présages sont en train de se réaliser. Il a également prononcé une prophétie, mais à l´époque je n´étais pas attentif, je veux la réécouter de sa bouche impie. 
     
    C´était donc Tchutch qu´ils allaient voir, Apolyon eu à peine le temps de digérer l´information que l´ascenseur s´arrêta au dernier sous-sol, la prison éternelle de celui qui avait osé mettre en doute la puissance de Zéphyr mais qui avait été vaincu. Ils s´engagèrent dans des corridors glauques donnant sur des cellules dans lesquelles des silhouettes craintives tentaient de les apercevoir. Tout au fond d´une de ces allées lugubres se trouvait leur destination devant laquelle un soldat montait la garde. A travers les barreaux ils pouvaient voir un homme à demi nu enchainé, il était crasseux son visage était submergé par des cheveux longs et une barbe hirsute mais on pouvait tout de même distinguer des lunettes dont les carreaux étaient fissurés. Zéphyr salua l´occupant de la cellule mais Tchutch ne répondit que par un ricanement moqueur.
     
    Zéphyr : bonjour mon vieil ami, je viens te souhaiter un joyeux Noël si la notion de joie existe encore dans cet endroit dégoutant.
    Tchutch : Je vois que tu baigne dans le stupre et le luxe. Mais je sais que l´opulence à laquelle tu t´es habitué va bientôt prendre fin. Même ici au fin fond de cette fosse putride je sais ce qui se passe, n´oublie pas que c´est moi qui a fait de toi ce que tu es.
    Zéphyr : effectivement mais ta vision était trop étriquée, tu n´étais qu´un brouillon. J´ai pu accomplir des choses dont tu n´osais pas rêver. Je suis empereur tandis que tu moisis ici. Néanmoins si je te garde ici à ma merci c´est parce que j´ai besoin de toi, je veux que me redise cette prophétie idiote que tu as énoncé le jour de ton humiliante défaite.
    Tchutch : repasse plus tard je suis trop occupé, tu n´as jamais pu apprendre la vertu qu´est la patience. Durant toutes ces années ici j´ai patienté en sachant que ce jour arriverait. Celui ou je verrai la peur dans ton regard car ton règne va bientôt prendre fin.   
    Gardien : tu vas répondre au nom de Zephyr !  
    Apolyon : ZEPHYR VIT DANS LA GRANDEUR !!!!
    Tchutch : je vois que tu adores toujours autant te faire vénérer par des larbins serviles, mais bientôt ils se retourneront tous contre toi, même le plus fidèle d´entre eux se joindra au reste du peuple pour raser jusqu´à la dernière pierre de ton empire. Tu as débuté ton règne par une trahison envers moi, il se finira par une trahison envers toi.
    Zéphyr : tu sous-estimes mes capacités comme toujours, mes sujets me sont totalement dévoués car je suis passé maitre dans l´art de la soumission des masses. Ceux qui malgré tout tentent de me résister finissent comme toi, faibles et misérables et surtout oubliés de tous.
    Tchutch : pourtant c´est toi qui es en position de faiblesse actuellement.  Je sais que Saga mon œuvre est en train de dépérir. Tes séides n´y peuvent rien, telle est la punition pour ta trahison. Je t´avais pourtant dis comment éviter ceci mais tu ne m´as pas pris au sérieux à l´époque et maintenant tu viens me supplier de te répéter mon avertissement.
    Zéphyr : soit, tu as désormais mon attention.
    Tchutch :
    Un noddie dans son dirigeable sous le ciel
    Un GDiste enfermé dans une demeure de pierre
    Un traitre dont la lame mortelle est destinée au trépas des autres
    Un admin autoproclamé empereur sur son sombre trône
    Sur CnCSaga ou s´étend son pouvoir
    Un jeu pour les gouverner tous
    Ce jeu il te faudra trouver
    Vers ce jeu ils vont te mener
    Mais t´abord tu devras les délier
    Et aller vers Los Angeles ou s´entendent les ombres
    Apolyon : je n´ai rien compris !
    Zéphyr : donc c´est cela qu´il me faudra faire pour lever ta malédiction, il y a un jeu caché a Los Angeles mais pour le trouver j´aurai besoin de l´aide de trois personnes.
    Apolyon : mais où se trouvent ces trois personnes ? Votre grandeur désire t-elle que je fasse torturer le prisonnier pour obtenir des informations plus claires.
    Zéphyr : C´est inutile je le sais déjà de qui il est question, le premier d´entre eux se trouve dans un endroit tout aussi lugubre qu´ici… le Bois de Boylogne.
     
     
    La suite dans Le nouvel an sanglant de Monsieur Jim, qui sortira dans 6 ans... ou la semaine prochaine…
  24. Like
    Paillette reacted to Kaiser-Scott in la puissance du NOD   
    Le GDI a le général Solomon aka la voix de Darth Vader et Lando Calrissian, cela suffit donc à dire que le GDI est la meilleure faction de la saga.
  25. Like
    Paillette reacted to Voltigore in la puissance du NOD   
    1) Tu auras beau essayer de te dédouader mais si CABAL a pu se révolter c'est parce que Slavik l'a réactivé, c'est aussi simple que ça.
    Et pour ton "Kane il a sauvé l'humanité grâce a son plan génial" s'est un raisonnement débile. Si je pousse a l'eau quelqu'un qui ne sait pas nager et que je regarde le mec se débattre tout en abattant tous ceux qui viennent l'aider et qu'au dernier moment je vais sauver le mec de la noyade cela ne fait pas de moi un héros mais un putain de sociopathe.
     
    2) Si Gideon a pu le faire n'importe qui peut le faire, elle est belle l'armée ultime du nod : une IA upgradée avec des composants aliens ( la jolie backdoor pour les scrins) et une armée de cyborgs que l'on peut hacker 
     
    3) Comment le GDI aurait pu cacher un crash d'astéroïde en Italie, d'autant plus qu'a cette époque le GDI n'était pas un organisme indépendant mais un organe de l'ONU. Sans le Nod le GDI aurait résolu l'infestation bien avant qu'elle ne devienne inarrêtable.
     
    4) Des conneries. Pourquoi dans Soleil de Tiberium avec le Nod je peux faire abattre les civils sans entrave alors que avec le GDI je suis obligé de forcer le tir. De plus lors des émeutes suivant la mort de Tratos le GDI a déployé des troupes avec de l'armement non létal.Pendant ce temps le nod  envoyait des civils dans le "puits de la création"
     
    5) Donc le Nod applique la politique du pire, félicitations...
     
    6) La divination c'est la mort, si Tratos combattait le plan de Kane il avait de bonnes raisons. Si tu préfères croire ton prophète de pacotille il ne faudra pas te plaindre. Et puis l'ascension ton soit disant "la guerre c'est mauvais pour le développement"  Kane a provoqué 2 nouvelles guerres et une invasion alien pour y parvenir.
     
    7) Ils étaient tous du Nod, Marcion était particulièrement atteint il a même excommunié Kane
     
    8) Si le GDI n'est pas parfait mais il est largement mieux que l'alternative (le nod) le GDI oeuvre pour l'humanité, le Nod oeuvre pour Kane. L'armada des scrins va mourir dans un environnement purgé en tibérium. Par contre les scrins ont un compte a régler avec Kane c'est lui et sa petite bande de zélotes qui risque d'avoir des problèmes...
     
    9) Votre stratégie a débouché sur une série de défaites dans chacun des conflits, mais si vous voulez continuer a faire les mêmes erreurs c'est votre problème. Un bombardier ORCA c'est moche mais un tapis de bombe ça fait mal.
     
    10) Le Nod malgré toutes ses ruses s'est pris a chaque fois des branlées, et je ne pense pas que Kane avait prévu de se faire ioniser ou embrocher de son plein gré. (il est obligé de dissimuler sa blessure dans Soleil de Tiberium) D'autant plus qu'à chaque défaite il a du faire une guerre interne.
     
    11) Le but des scrins était de massacrer tout le monde et de récolter le tibérium. Dans bon d'après le chauve mégalo ils ne sont que des touristes un peu bougons. En plus maintenant ils sont bien énervés de s'être fait duper par Kane, ils vont le traquer sans relâche.
     
    12) Le GDI sans commandement central écrase le Nod et CABAL, le Nod sans commandement central (Kane) se querelle et sombre dans des luttes intestines : qui est le plus con ?